menu

L’écurie automobile Penske ajoute sa première imprimante 3D SLA à son processus de production

Publié le 12 décembre 2022 par Tom Comminge
Penske Stratasys

L’impression 3D devient une technologie de plus en plus convoitée dans le secteur de l’automobile, notamment par les grandes écuries. En effet, elle permet de réduire les délais de production des pièces pour pouvoir les tester plus rapidement. Pour Penske, une écurie légendaire de course automobile, l’histoire d’amour avec la fabrication additive a commencé il y a 5 ans, plus particulièrement avec le fabricant d’imprimantes 3D Stratasys. L’équipe a intégré l’impression 3D dans son processus de fabrication. Selon elle, la technologie est devenue un élément essentiel pour le développement de l’écurie. 

C’est pourquoi, elle a récemment annoncé un nouveau partenariat avec le fabricant Stratasys. Ce dernier fournira désormais la Neo800 et s’ajoute à la collection croissante de l’équipe. Celle-ci utilise majoritairement des imprimantes 3D FDM et Polyjet ; c’est donc la première fois qu’elle utilisera la technologie de stéréolithographie. Elle servira à fabriquer des composants de modèles réduits pour les test aérodynamiques. 

Penske Stratasys

Entrepôt de Penske où des imprimantes 3D de Stratasys sont installées (crédits photo : Stratasys)

Penske veut augmenter sa capacité de production

Avec la Neo800, l’équipe Penske pourra ainsi disposer d’un grand volume d’impression de 800 x 800 x 600 mm. Elle est ainsi idéale pour fabriquer de larges pièces dotées d’une bonne qualité de surface et de détails fins. De plus, elle intègre un système de distribution du faisceau qui permet d’obtenir une grande précision dimensionnelle. Côté matériaux, l’imprimante Neo800 de Stratasys est ouverte et est compatible avec toutes les résines SL 355 nm aujourd’hui disponibles sur le marché. L’écurie pourra ainsi élargir sa gamme d’applications.

Avec l’acquisition de cette nouvelle imprimante 3D, l’équipe Penske espère développer des voitures toujours plus rapides. La tâche de Stratasys est donc de permettre à l’écurie d’atteindre l’excellence. « Alors que les applications de fabrication additive continuent d’évoluer dans la course, Stratasys continue de nous aider à améliorer rapidement les performances de course avant la compétition afin que nous puissions transformer des idées en pièces et les mettre sur la piste de course plus rapidement que jamais et avec une plus grande fiabilité que jamais », a déclaré Matt Gimbel, directeur de production chez Team Penske. « Nous pouvons désormais fabriquer des pièces d’une manière qui n’est pas possible avec la fabrication traditionnelle. »Plus d’informations sur le partenariat entre Stratasys et l’écurie Penske ICI.

L’automobile et l’impression 3D sont désormais deux secteurs qui font la paire. De grandes écuries comme Williams Racing, Renault ou encore McLaren Racing utilisent cette technologie pour améliorer leurs capacités de production. Pour remporter une course, il faut être à la pointe de l’innovation et être en mesure de proposer des voitures à la fois rapide et robuste. De ce fait, la fabrication additive tire son épingle du jeu en comparaison aux procédés de construction traditionnelles.

Que pensez-vous de l’utilisation de l’impression 3D pour améliorer les voitures des grandes écuries du secteur de l’automobile ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

*Crédits de photo couverture : Stratasys

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks