menu

Paradiddle, une prothèse imprimée en 3D pour les batteurs handicapés

Publié le 24 octobre 2018 par Mélanie R.
paradiddle

Dominic Siguang Ma est un designer chinois basé aux Etats-Unis qui a imaginé une prothèse de bras imprimée en 3D pour tous les batteurs amputés. Un accessoire qui leur permettrait de jouer de façon plus intuitive et confortablement. Cette prothèse a été baptisée Paradiddle et est open source. Elle a été conçue en collaboration avec le célèbre batteur Greg Anton afin qu’elle puisse offrir un maximum de fonctionnalités utiles pour les musiciens.

L’impression 3D a permis le développement de nombreuses prothèses; la technologie propose en effet des niveaux de personnalisation élevés tout en offrant des formes complexes et une esthétique unique. Les prothèses imprimées en 3D sont conçues sur mesure, s’adaptent mieux aux réalités de chaque patient et peuvent donner un autre regard sur le handicap physique. Des avantages clés perçus par le designer Dominic qui ajoute à la prothèse une fonctionnalité plutôt musicale puisqu’elle permet de jouer plus facilement de la batterie.

paradiddle

Paradiddle, un nouvel accessoire pour les batteurs handicapés

Le designer explique que la prothèse Paradiddle est composée de plusieurs pièces imprimées en 3D à assembler – le corps de la prothèse étant fabriqué à partir du PA12 chargé en verre de HP. N’importe quel batteur pourrait aujourd’hui télécharger le fichier, l’imprimer et assembler les pièces avec quelques outils comme des vis et ressorts. L’un des principaux défis du designer était de concevoir un mécanisme capable d’imiter la façon dont une main vient contrôler le rebond des baguettes – ce qui permet d’ailleurs d’effectuer le fameux roulement de tambour. Aujourd’hui, la plupart des prothèses pour un batteur handicapé obligent à modifier les baguettes et sont peu réglables. Cela entraine des coûts de fabrication très élevés et peu d’adaptabilité. Paradiddle pourrait bien apporter une solution plus fiable.

Le designer explique son processus : “Un ressort en polycarbonate réglable sur le Paradiddle permet aux batteurs amputés de contrôler le rebond de leur baguette. Ils poussent simplement leur jambe contre la barre de commande, libérant ainsi le dispositif de réglage du ressort ce qui le fait glisser dans une fente. Une tige en aluminium fixée au ressort tombera ensuite dans le trou pour empêcher le régleur de trop bouger pendant que le batteur joue.” On obtiendrait donc une prothèse qui s’adapte mieux et beaucoup plus rapidement en fonction du batteur.

paradiddle

Greg Anton s’apprête à tester la prothèse

L’intérieur de la prothèse imprimée en 3D est recouverte de mousse EVA pour garantir un maximum de confort pour le batteur. Greg Anton qui l’a testée est d’ailleurs très satisfait du résultat! Un bel exemple qui montre bien tout le potentiel des technologies 3D dans la musique. Retrouvez plus d’informations dans la vidéo ci-dessous et sur le site officiel du designer Dominic Siguang Ma ICI :

Que pensez-vous de cette prothèse imprimée en 3D pour batteur? Partagez votre opinion en commentaire de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you