menu

Origin et sa plate-forme de fabrication additive ouverte

Publié le 10 décembre 2018 par Mélanie R.
origin

Origin est une jeune pousse californienne fondée en 2015 qui a levé $10 millions avec succès pour développer son approche baptisée Open Additive Production. Celle-ci est une nouvelle méthode de fabrication qui repose sur des matériaux ouverts, des logiciels extensibles et du matériel modulaire, l’objectif étant de répondre à la demande en matériaux de meilleure qualité et à la personnalisation requise par les partenaires fabricants qui souhaitent faire de l’impression 3D une technologie de production en série. La startup américaine en a profité pour annoncer un nouveau partenariat avec BASF.

Dans le secteur de la fabrication additive, on peut être confronté à des solutions fermées, avec des matériaux uniquement disponibles auprès du fabricant de la machine en question. Cela peut être bloquant pour certains utilisateurs qui veulent aller plus loin dans leurs cas d’application ; à l’heure actuelle, on voit bien que la demande en matériaux plus techniques grandit. C’est pour répondre à ce défi que la startup Origin a créé sa plate-forme, un écosystème ouvert qui propose de nouveaux matériaux sur mesure.

origin

Origin travaille aujourd’hui avec une technologie d’impression basée sur la photopolymérisation. Parmi les matériaux disponibles, on peut citer des élastomères à haute résilience, des polymères résistants à la chaleur, mais aussi des formulations biocompatibles. Son large réseau de partenaires permet à la plate-forme d’élargir sa gamme de matériaux. De plus, Origin précise que son système propose une vitesse d’impression élevée mais surtout un post-traitement plus efficace ; il faut compter 2 à 3 minutes dans un bain raide puis d’une exposition à la lumière de 5 à 10 minutes à des longueurs d’onde supplémentaires.

Chris Prucha, CEO de la startup, explique : “Nous pensons que la «production additive ouverte» permettra aux fabricants de personnaliser et d’échelonner ainsi la fabrication additive, ce qui créera un cercle vertueux de matériaux, de logiciels et de machines de plus en plus performants et à moindre coût, ainsi que des volumes de production plus importants, et finalement permettra d’accélérer l’adoption de la fabrication additive dans l’ensemble de la production.”

origin

Origin travaille avec la technologie de photopolymérisation

Un nouveau partenariat avec BASF

Après sa levée de fonds de $10 millions, Origin a annoncé un nouveau partenariat avec le chimiste BASF afin de proposer aux utilisateurs de la plateforme les solutions du leader allemand qui a déjà fait ses preuves sur le marché de la fabrication additive que ce soit avec HP ou Poietis. Grâce à cette collaboration, Origin a mis au point un procédé d’impression pour les nouveaux photopolymères de BASF, qui combinerait une finition de surface, une résistance mécanique et un rendement inégalés dans l’industrie. Des pièces telles que cet échantillon texturé de 21 x 21 x 114 mm (voir ci-dessous) pourraient être imprimées rapidement et post-polymérisées dans une gamme de textures et de couleurs personnalisées, avec la résistance mécanique requise pour une pièce fabriquée à grand volume.

origin

Un échantillon imprimé par Origin avec les matériaux développés par BASF

Arnaud Guédou, Directeur commercial des solutions photopolymères chez BASF 3D Printing Solutions, conclut : « Nous sommes très enthousiastes à l’idée de cette plate-forme ouverte et nous nous investirons beaucoup dans ce partenariat. Nous prévoyons de collaborer avec Origin pour optimiser nos photopolymères et autres additifs afin de créer toute une série de nouvelles options pour les fabricants de gros volumes. » Vous pouvez retrouver davantage d’informations ICI.

Que pensez-vous de la plate-forme ouverte d’Origin ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you