menu

Openbot, le robot imprimé en 3D et open-source du géant Intel

Publié le 8 septembre 2020 par Mélanie R.
openbot

Intel Labs, division Recherche de la multinationale américaine, a récemment mis en ligne les fichiers 3D de son nouveau robot imprimable en 3D : totalement open-source, le dispositif est à associer à un smartphone afin de tirer profit de toutes ses capacités. Disponible pour moins de $50, il peut bouger en tout autonomie et effectuer de nombreuses tâches de reconnaissance. Baptisé Openbot, le projet consiste à combiner téléphonie et robotique pour offrir un maximum d’automatisation de procédés divers et ce, à moindre prix. Un projet intéressant pour l’Industrie ?

Il n’est pas rare de voir la robotique et la fabrication additive combinées pour décupler les possibilités de production. De nombreuses entreprises ont misé sur des bras robotisés capables de gérer de bout en bout le processus d’impression 3D : la machine peut retirer le plateau d’impression et en mettre un nouveau de façon automatique, sans intervention humaine. On pense aussi aux robots capables de travailler en essaim pour accélérer les étapes de fabrication, comme c’est le cas avec notre startup de l’année 2019, AMBOTS. Au delà de cet aspect, notez que beaucoup de robots possèdent des pièces imprimées en 3D, baissant leur coût qui est souvent très élevé. C’est dans cette optique que Intel a lancé Openbot : l’entreprise américaine souhaite diminuer le prix d’un robot mais surtout le rendre open-source afin que chacun puisse y apporter des améliorations. Les chercheurs expliquent : “Les robots actuels sont soit coûteux, soit font des compromis importants sur la richesse sensorielle, la puissance de calcul et les capacités de communication. Nous proposons de tirer parti des smartphones pour équiper les robots de vastes suites de capteurs et leur donner accès à un écosystème logiciel florissant, dans un petit véhicule électrique qui coûte 50 dollars.”

Openbot a été testé avec plusieurs marques de smartphone

Le processus de fabrication du Openbot

Intel Labs préconise l’utilisation du PLA pour imprimer en 3D les différentes pièces du robot – c’est l’un des thermoplastiques les plus simples à extruder, ne nécessitant pas de machine technique particulière. Les chercheurs ont quant à eux eu recours à une Ultimaker S5 pour fabriquer le châssis d’Openbot. C’est en réalité une plaque fixée à un couvercle par six vis. Ce dernier intègre un support universel pour smartphone avec un ressort réglable pour le rendre compatible avec différents téléphones, et une ouverture pour attacher un microcontrôleur Arduino alimenté par USB. L’équipe affirme que l’impression complète nécessite environ 13 heures et demie pour la plaque inférieure et 9 heures et demi pour le couvercle avec le support de téléphone. On peut bien évidemment imprimer plus rapidement au détriment toutefois de la précision et de la qualité finales. Enfin, côté poids, comptez 146 grammes pour la plaque et 103 grammes pour le couvercle. Ainsi, il faut compter $50 pour concevoir Openbot – sans smartphone, bien entendu. 

Intel Labs est parti du principe que 40% de la population a aujourd’hui un smartphone alors pourquoi ne pas s’appuyer sur les fonctionnalités de ces téléphones intelligents pour aller plus loin dans leur projet ? Ils ont donc développé une application Android pour que l’utilisateur puisse avoir une interface lui permettant de collecter des données et de contrôler la charge de travail du robot. Cette application vient avec un nano-microcontrôleur Arduino qui s’occupe de l’actionnement de bas niveau et de certaines mesures telles que l’odométrie des roues et la tension de la batterie. 

La châssis a donc été imprimé en 3D

Après avoir testé plusieurs marques de smartphone comme Samsung, Huawei, Xiaomi ou encore Nokia, les équipes affirment que leur robot est capable de se déplacer en toute autonomie et d’effectuer des tâches de reconnaissance comme suivre une personne. Intel n’a pour l’instant pas prévu de développer une autre application pour iOS, on oublie donc les iPhones sur ce robot imprimé en 3D. N’attendez plus pour créer votre robot : vous pouvez retrouver l’ensemble des pièces ICI. N’hésitez pas à regarder la vidéo ci-dessous qui vous en dira plus sur le projet :

Que pensez-vous de ce robot imprimé en 3D ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. Borges Paulo dit :

    C’est vraiment bien pour recycler un smartphone qui traine dans un tiroir.
    Pour ceux qui n’ont pas d’imprimante 3d on peut acheter les pièces toutes faites ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK