menu

Openbike, le vélo open-source du cabinet d’architecture basque Arquimaña

Publié le 29 octobre 2021 par Philippe G.
Openbike

Si l’impression 3D est désormais utilisée dans de plus en plus de sports différents, le cyclisme est probablement la discipline où la technologie est la plus répandue. Entre impression de pièces destinées à la fabrication de vélo et création de casques pour les cyclistes, la fabrication additive permet aux professionnels et adeptes du cyclisme d’obtenir des équipements de qualité. Mais ce coup-ci, l’impression 3D n’a pas été utilisée pour concevoir des pièces aux caractéristiques spécifiques, mais pour préserver l’environnement. Récemment, le cabinet d’architecture basque Arquimaña a développé le projet Openbike, un modèle 3D de vélo à télécharger, imprimer et assembler soi-même. 

Comme expliqué sur le site, ce projet n’a pas comme principal objectif de séduire les passionnés de cyclisme, mais de préserver l’environnement. Arquimaña explique : “Openbike est un manifeste sur l’urbanisme durable, le transport urbain, la fabrication distribuée, le partage des connaissances, la communauté et l’utilisation responsable des ressources, qui se matérialise par la conception d’un moyen de transport urbain non polluant, le vélo, qui peut être fabriqué par son propre utilisateur dans la ville où il va être utilisé.” 

Crédits photo : Openbike

La conception d’Openbike

Pour ceux qui seraient séduits par le projet et qui souhaiteraient fabriquer le vélo Openbike, le cabinet d’architecture basque a mis à disposition sur son site une liste des outils nécessaires à sa réalisation. Tout d’abord, il faut savoir que ce projet est open-source, comme le nom du vélo le laisse deviner, et que tout le monde peut télécharger les modèles 3D des différents composants. Ensuite pour obtenir le corps du vélo, il faut faire appel au procédé d’usinage CNC afin de créer les éléments en contreplaqué, comme le cadre du vélo. Enfin, pour certains composants, à l’image de la selle, des poignées ou du moyeu, il est possible de les imprimer en 3D ou de les récupérer sur un vélo en fin de vie. Arquimaña précise avoir eu recours à la fabrication additive et au PLA pour fabriquer ces éléments.

Plusieurs versions de l’Openbike ont été développées. Du Rev1 au Rev4, chaque modèle possède ses spécificités. Par exemple, de par ses dimensions, le Rev3 est destiné aux enfants ou aux personnes de petite taille tandis que le Rev4, version la plus évoluée de l’Openbike, est lui équipé d’une selle plus confortable et d’un guidon amovible.

Êtes-vous intéressé par le projet Openbike ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. julien Rochet dit :

    Pas de lien pour accéder aux plans de ce vélo open source?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you