menu

OKM3D renforce son expertise sur le marché européen de l’impression 3D

Publié le 30 juin 2021 par Mélanie R.
okm3D europe

L’entreprise allemande OKM3D étend son réseau dans toute l’Europe avec la signature de deux nouveaux accords de distribution : le premier avec Anisoprint sur toute l’Europe ; le deuxième avec Shining3D pour la France, le Benelux et l’Angleterre. Elle peut ainsi étoffer son portefeuille notamment avec une gamme de machines compatibles avec des matériaux à fibre continue. Ces derniers sont réputés pour être plus résistants que les plastiques standard et plus légers que certains métaux.

OKM3D fait partie des plus grands distributeurs européens, maîtrisant aujourd’hui une large palette de technologies de fabrication additive. Avec ses bureaux en Allemagne et en France et une surface de stockage totale de 10 000 m2 répartie sur 3 centres logistiques, le distributeur a su mettre en place une réelle expertise logistique et un réseau solide de revendeurs spécialisés pour couvrir l’ensemble des besoins des professionnels en Europe. Alors qu’il affichait déjà un partenariat fort avec Raise3D, il poursuit sa croissance en officialisant des accords de distribution avec le fabricant russe Anisoprint et le chinois Shining3D sur sa gamme de scanners 3D.

Crédits photo : Anisoprint

Démocratiser l’impression 3D à fibres continues

La fabrication additive composite offre de réels avantages aux industriels notamment la capacité de produire des pièces complexes très résistantes et légères. Il existe aujourd’hui quelques acteurs qui ont développé des solutions spécifiques pour permettre une impression en fibre continue et ainsi déposer la fibre là où la pièce a besoin d’être renforcée. Anisoprint en fait partie et propose aujourd’hui une gamme d’imprimantes 3D de bureau : les Composer A4 et A3.

Les machines de la marque russe sont calibrées pour imprimer des pièces en nylon chargé, renforcées en fibres de carbone. Elles sont alors 30 fois plus résistantes qu’un plastique standard tout en étant 2 fois plus légères que l’aluminium. La particularité des Composer est son système ouvert : il est possible d’utiliser d’autres thermoplastiques comme du PETG, de l’ASA, ou du TPU mais aussi d’autres fibres comme le basalt. Anisoprint est également en train de développer une machine haute performance, la Prom IS 500, qui sera compatible avec du PEEK ou du PEI renforcé en fibres de carbone.

Crédits photo : Anisoprint

Grâce à ce nouvel accord de distribution, OKM3D a pour objectif de démocratiser l’utilisation de cette technologie et ainsi répondre aux défis et besoins des industriels dans toute l’Europe. Fedor Antonov, PDG d’Anisoprint Sarl, ajoute : « Nos solutions aident à résoudre les problèmes de la chaîne d’approvisionnement, à réduire les coûts et les délais pour des centaines de clients dans le monde entier, mais l’Europe reste le marché le plus important pour nous. Avec OKM3D, nous étendons considérablement notre présence dans l’UE. Grâce à leur expertise unique en matière de distribution, d’assistance et de service, ainsi qu’à leur vaste réseau de clients et de revendeurs, nous pouvons apporter nos solutions aux quatre coins de l’Europe pour aider les clients industriels et les chercheurs à résoudre efficacement leurs problèmes. »

Shining3D à la conquête de l’Europe

Le fabricant chinois Shining3D s’appuie également sur l’expertise de OKM3D pour étendre sa présence en Europe, plus particulièrement en France, au Benelux et en Angleterre. L’entreprise a développé une large gamme de produits, du scanner 3D à l’imprimante DLP en passant par des logiciels 3D dédiés.

Niels Stenzel, directeur régional des ventes EMEA, SHINING 3D, affirme : « SHINING 3D est heureux d’annoncer un nouveau partenariat avec le distributeur OKM3D en France, au Benelux et au Royaume-Uni. OKM3D est l’un des principaux distributeurs d’imprimantes 3D en Europe et aidera nos revendeurs à se développer grâce à leur équipe d’experts. Nous sommes ravis de pouvoir étendre notre réseau de vente avec un partenaire aussi compétent et fiable. »

L’objectif de OKM3D est d’étoffer son offre de scanners 3D professionnels. Il couvre ainsi l’ensemble de la chaîne de valeur de la fabrication additive pour permettre le développement d’applications à forte valeur ajoutée. Vous pouvez retrouver toutes les offres de OKM3D sur son site officiel.

Que pensez-vous de ces deux nouveaux accords de distribution européens ?  Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you