menu

Un oeil artificiel imprimé en 3D en Corée du Sud

Publié le 11 juillet 2018 par Mélanie R.
oeil imprimé en 3D

L’hôpital Severance de Yonsei University Health System (YUHS) en Corée a annoncé hier qu’il allait commencer la commercialisation de son premier oeil artificiel imprimé en 3D, après 3 ans de recherche. Ce projet, soutenu par le Ministre Coréen des Sciences et des Technologies de l’Information, devrait faciliter la création d’yeux artificiels et ainsi aider les patients dans le besoin.

La fabrication additive gagne du terrain en Corée du Sud, notamment dans le domaine médical où différents chercheurs et scientifiques réalisent d’importants progrès dans la bio-impression de peau. De plus, grâce à des investissements de le part du gouvernement, les entreprises sont encouragées à intégrer l’impression 3D dans leur cycle de production afin de créer des solutions plus innovantes. 

oeil artificiel imprimé en 3D

L’impression3D pourrait accélérer le processus de conception des yeux artificiels

La technologie DLP pour créer un oeil artificiel

C’est donc après 3 ans de recherche que cet hôpital coréen annonce des progrès significatifs dans l’impression 3D d’yeux artificiels. Selon lui, plus de 60 000 patients en Corée du Sud ont besoin d’une prothèse oculaire  mais seulement 40 000 y ont aujourd’hui accès. Le professeur Yoon Jin-sook, chercheur au département d’ophtalmologie de l’hôpital Severance explique : “Nous voulons aider les patients qui ont besoin d’yeux artificiels avec notre technologie d’impression 3D. Nous fournissons des services de santé publique de premier ordre grâce à des yeux artificiels de haute qualité et un réseau qui peut augmenter l’accès des patients.” Une initiative qui rejoint celle de l’Université de Newcastle qui bio-imprime des cornées à partir de cellules souches.

oeil artificiel imprimé en 3D

Le professeur Yoon Jin-sook qui a dirigé le projet

Afin d’accélérer la conception de ces yeux artificiels et forts du soutien reçu du gouvernement sud coréen, les chercheurs se sont tournés vers Carima, une entreprise spécialisée dans la technologie Digital Light Processing (DLP). Cette technologie utilise un vidéoprojecteur comme source de chaleur pour solidifier la résine couche par couche et ainsi créer la pièce souhaitée. Carima s’occuperait de l’impression même de l’oeil artificiel tandis que l’équipe de chercheurs testerait la sécurité et la validité de leurs prototypes d’yeux artificiels, qu’ils pensent prêts d’ici 2020.

Enfin, les deux partenaires prévoient d’établir un réseau de consultation à distance qui peut fournir des yeux artificiels aux patients dans diverses régions et pays et de créer une plate-forme unique capable de gérer le conseil, la conception, la production et la livraison. 

Retrouvez plus d’informations sur le site officiel de l’hôpital de Severance.

Que pensez-vous de cet oeil artificiel imprimé en 3D? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you