menu

L’imprimante 3D d’Afinia a été élue meilleure imprimante du marché. Interview exclusive !

Publié le 18 juillet 2013 par 3Dnatives

Aaron Pratt, le Vice President du marketing d’Afinia, nous a fait l’honneur d’une première interview en France.
Fin 2012, leur imprimante H-Series 3D a été élue meilleure imprimante 3D du marché par le célèbre magazine Américain Make (edition Winter 2013)

3DN : Qui êtes-vous et qu’êtes-vous (y compris le personnel et les expériences) ?

AaronPrattPixJe suis chez Afinia depuis sa création en janvier 2012. Ayant identifié l’opportunité liée aux imprimantes 3D, j’ai créé le business plan et partagé la vision en interne. J’ai aussi créé et mis en œuvre la stratégie pour identifier les marchés cibles (éducateurs, ingénieurs et amateurs), créé la stratégie de distribution (revendeurs et en ligne), la stratégie de mise sur le marché, et le lancement du produit. J’ai voyagé en Chine pour établir des relations avec les fournisseurs et définir les exigences des produits. Finalement, j’ai réalisé des études concurrentielles, développé la messagerie et supervisé toutes les activités de lancement de la commercialisation.


Nous avons dépassé notre objectif de vente de 175 % en décembre 2012. La première ligne de produits a commencé à être livré en août 2012, moins de 8 mois après sa création
.

3DN : Quel soutien financier aviez-vous pour lancer l’entreprise ?
Afinia est une division de Microboards Technology, LLC, qui a fourni une grande partie de l’aide financière pour lancer l’entreprise.

3DN : Décrivez l’entreprise, les produits et services de base ?

Afinia-H-Series-3D-imprimanteL’imprimante Afinia H-Series 3D fournit une véritable expérience d’impression 3D « Out of the Box », l’imprimante 3D est livrée entièrement montée, avec un logiciel facile à installer sur PC et Mac. L’imprimante est à la fois portable et abordable, à un faible coût de 1 599 US$. L’Afinia H-Series peut prototyper un modèle jusqu’à 140 cm cubes de dimension.

Le logiciel d’impression 3D sur-mesure dispose d’une interface facile à utiliser pour mettre en forme, orienter, dupliquer et dessiner à l’échelle. Les clients utilisent l’utilitaire inclus pour calibrer la hauteur de tête d’impression, et en quelques minutes ils peuvent imprimer. Le logiciel permet l’import de fichiers .stl, et permet à la sortie de personnaliser en fonction de la quantité de matériau de support et du « radeau » (support de base) imprimé. Le matériau de support séparable, créé dans le processus d’impression, est facile à enlever, notamment avec les outils d’aide à la séparation inclus.

Les fichiers 3D peuvent être créés en utilisant une variété de logiciels en ligne, des logiciels professionnels tels que SolidWorks™, ou en téléchargeant des logiciels open source gratuits. Les modèles peuvent être imprimés à des résolutions aussi fines que 150 microns.

L’imprimante H-Series 3D Afinia utilise des filaments plastiques non exclusifs, peu coûteux, de haute qualité et proposés dans une vaste gamme de couleurs : naturel (blanc), noir, rouge, jaune, bleu éclatant et vert éclatant. L’imprimante portable 3D H-Series pèse moins de 11 livres (5 kg), ce qui la rend facile à transporter. En outre, la H-Series peut imprimer en mode autonome.

3DN : Qui étaient vos principaux clients et utilisateurs au lancement ?
Nos principaux clients au lancement comprenaient une grande variété d’individus et d’organisations des domaines de la formation et de l’ingénierie mais aussi quelques amateurs.

3DN : Est-ce que vous avez fait valider votre idée à des clients avant d’investir ?

Le projet d’imprimante de bureau 3D a été validé par deux choses:

  1. Le prix élevé des imprimantes disponibles,
  2. La demande croissante de kits d’imprimantes 3D. Bien qu’il existe de nombreuses personnes qui préfèrent prendre le temps de construire et déboguer un kit, télécharger et intégrer de multiples progiciels et trouver de l’aide sur des forums en ligne, nous savions qu’une opportunité importante existait dans un marché qui devait encore être servi : ceux qui étaient à la recherche d’une « expérience d’impression 3D Out of the Box ».

Une autre problématique a été de résoudre le problème des matériaux d’impression exclusif et à coût élevé. Nous avons pu trouver des filaments d’impression non-exclusifs, de haute qualité qui réduisaient le coût de conception, dans certains cas, de 90 %.Une fois que nous avons compris pleinement l’opportunité, le paysage concurrentiel et la chaîne d’approvisionnement, il est devenu évident que ce projet méritait d’être financé.

3DN :Qui vous a dit que votre idée ne serait pas couronnée de succès et pourquoi ne les avez-vous pas écoutés ?

afinia_meilleure-imprimante-3DIl y avait ceux qui ne croyaient pas qu’une nouvelle imprimante 3D pourrait être préparée rapidement pour le marché américain , ou tout du moins suffisamment pour pouvoir en profiter. Étant donné que Microboards a mis en place des dizaines de produits innovants sur le marché de la duplication de CD/DVD au cours des vingt dernières années, nous savions que nous pouvions faire la même chose pour l’imprimante Afinia H-Series 3D.

L’Afinia H-Series a été expédiée pour la première fois en août 2012, huit mois seulement après que la division ait été fondée.

Un certain nombre de nouvelles entreprises ont introduit des imprimantes 3D via le crowdfunding, avec un grand succès initial. Nous, en revanche, avions déjà l’organisation, la chaîne d’approvisionnement, la logistique, le support technique, la recherche et développement .

3DN : Que voulez-vous dire d’autre à nos lecteurs ?

Nous sommes vraiment enthousiasmés par le succès commercial de notre imprimante 3D et y voyons un potentiel de croissance énorme. Un certain nombre de tierces parties (Make Magazine, CNET…) ont publié des commentaires très détaillés et favorables. Cela nous a aidés à devenir l’une des imprimantes 3D de bureau dans le top 3 des ventes sur le marché américain, ce qui nous met en très bonne position.

Merci beaucoup Aaron pour cette interview exclusive en France.

L’interview ayant eu lieu en anglais, nous vous prions de nous excuser si des des fautes se sont glissées lors de la traduction.

En bonus la vidéo faites par Make en fin d’année dernière sur les tests des imprimantes :

Pour rester informé abonnez vous à notre flux RSS ou pages Facebook et  [follow id= »3Dnatives » ]

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you