menu

Stratasys présente 3 nouvelles imprimantes 3D pour couvrir tous les besoins de l’industrie

Publié le 28 avril 2021 par Mélanie R.
imprimantes 3D stratasys

Stratasys, l’un des plus grands fabricants de solutions d’impression 3D polymère du monde, a annoncé aujourd’hui le lancement de trois nouvelles imprimantes 3D qui, ensemble, répondront à une grande partie de la demande en production finale. Utilisant des technologies différentes pour adresser des besoins divers, les machines Stratasys H350™, Stratasys Origin One et Stratasys F770™ ont été conçues pour accélérer le passage de la fabrication traditionnelle à la fabrication additive pour les applications de production de faible à moyen volume, entrant dans ce que Stratasys a appelé l’ère de la fabrication additive 2.0. S’appuyant sur trois procédés différents – la photopolymérisation, la fusion laser sur lit de poudre et le FDM – les machines devraient répondre à toutes les demandes des industriels, y compris les pièces de précision, la haute production et l’impression grand format.

Depuis quelques années maintenant, et surtout après avoir constaté les ruptures des chaînes d’approvisionnement mondiales à la suite de la pandémie, les fabricants font pression pour que l’on reconnaisse davantage la valeur de la fabrication additive en tant qu’outil de production clé. Avec ces nouveaux systèmes, Stratasys espère accélérer ce processus. Le Dr. Yoav Zei, PDG de Stratasys, explique : « Nous accélérons de plus en plus rapidement l’ère de la fabrication additive 2.0, dans laquelle nous voyons les leaders mondiaux du secteur manufacturier miser sur la flexibilité de l’impression 3D pour aller bien au-delà des simples applications de prototypage et l’utiliser dans l’ensemble de la chaîne de valeur de fabrication. Les perturbations que nous constatons aujourd’hui du côté de l’offre et de la demande des chaînes d’approvisionnement mondiales sont un signe clair que le statu quo ne fonctionne pas. La fabrication additive donne aux entreprises l’entière liberté de décider quand, où et comment produire les pièces. C’est pourquoi nous nous engageons à être le fournisseur complet de solutions d’impression 3D polymère pour notre clientèle de classe internationale.« 

La nouvelle imprimante 3D FDM devrait permettre la création de grandes pièces (crédits photo : Stratasys)

Lors de sa conférence de presse, Stratasys a également souligné l’importance de développer un écosystème de fabrication numérique, dans lequel les partenaires de divers secteurs et tout au long de la chaîne de valeur de l’impression 3D se réunissent pour créer les meilleures solutions possibles pour le marché. L’entreprise a évoqué des partenariats avec des acteurs travaillant dans les matériaux, les logiciels et les fournisseurs de services. Le Dr Zei a également souligné que ces nouvelles machines ont été créées directement à la suite de ces diverses et importantes collaborations, permettant à Stratasys d’aborder et de résoudre une variété de défis de la fabrication additive.

Les nouvelles imprimantes 3D Stratasys

La première machine est la Stratasys Origin One, créée en collaboration avec Origin, que Stratasys a acquis fin 2020 ; elle vise à apporter l’impression 3D à l’échelle de la production pour des pièces finies détaillées et complexes, particulièrement dans des secteurs tels que le médical, l’aérospatiale et l’automobile. L’imprimante 3D utilise la technologie propriétaire P3™, basée sur un processus DLP et une architecture logicielle pour produire des pièces en volume. Chris Prucha, vice-président des produits et de la R&D ainsi que cofondateur d’Origin, a indiqué que l’Origin One présentait « plus de 100 améliorations de la conception matérielle, ce qui se traduit par : une meilleure ergonomie pour les clients, en affinant le flux de production ; une meilleure facilité d’entretien pour une maintenance rapide sur site avec l’équipe de service mondiale de Stratasys ; une marge de manœuvre nettement supérieure à celle de l’ancienne machine. Stratasys Origin One produira des pièces encore plus précises à des vitesses d’impression 10 à 30 % plus rapides. »

Crédits photo : Stratasys

Si on s’éloigne de la photopolymérisation, l’imprimante H350 de Stratasys, est basée sur sa nouvelle technologie SAF™, un procédé de fusion sur lit de poudre. La machine a été conçue pour produire des pièces en plastique de qualité plus régulière, permettant également aux utilisateurs d’avoir un meilleur contrôle sur le processus, les coûts et de bénéficier d’une répétabilité élevée. D’ailleurs l’imprimante 3D est elle-même composée de 12 pièces imprimées en 3D. De plus, le taux de réutilisation de la poudre est élevé, ce qui permet de réduire les coûts du processus d’impression.

Enfin, la grande nouveauté produit est la machine Stratasys F770™ qui s’appuie sur le procédé FDM. Elle dispose de la plus longue chambre d’impression entièrement chauffée du marché, offrant un volume de 372 litres et répondant ainsi aux besoins du marché en matière de pièces de grande taille. D’un prix inférieur à 100 000 dollars (ce qui la rend relativement abordable pour une machine industrielle de cette taille), la machine est parfaite pour le prototypage, les gabarits et les fixations, ainsi que pour les applications d’outillage qui nécessitent des thermoplastiques standard. Elle dispose également d’un certain nombre de fonctionnalités qui simplifient le processus d’impression, comme le matériau de support soluble qui facilite le post-traitement, tandis que le logiciel GrabCAD Print™ rationalise le flux de travail. Si vous souhaitez en savoir plus sur les imprimantes 3D de Stratasys, vous pouvez trouver plus d’informations sur le site web de Stratasys ICI.

La machine de fusion laser sur lit de poudre de Stratasys (crédits photo : Stratasys)

Que pensez-vous des nouvelles imprimantes 3D Stratasys ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. SALGON dit :

    Beaucoup trop chères

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you