menu

Nikon acquiert le fabricant d’imprimantes 3D métal SLM Solutions pour 622 millions d’euros

Publié le 5 septembre 2022 par Mélanie W.
nikon slm solutions

Le fabricant japonais d’appareils photo Nikon Corporation a annoncé le rachat du fabricant allemand d’impression 3D SLM Solutions. Selon les indications du groupe Nikon, cette offre de reprise annoncée publiquement vise à acquérir toutes les parts restantes de SLM Solutions. Cette offre n’est liée à aucun seuil d’acceptation minimum, d’autant plus que Nikon s’est déjà occupé au préalable de l’augmentation de capital correspondante et de l’accord nécessaire avec les principaux actionnaires. Le fabricant d’appareils photo a donc déjà pu s’assurer une part majoritaire de 61,10 % de l’ensemble du capital-actions de SLM Solutions. L’offre de reprise est prévue pour fin septembre ou début octobre 2022.

La nouvelle de la reprise de SLM Solutions par Nikon a été rendue publique vendredi dernier et a eu des répercussions ad hoc sur l’action de l’entreprise de Lübeck : après l’annonce, l’action a augmenté de plus de 70 %. En 2016, le groupe américain General Electrics avait déjà tenté de racheter SLM Solutions, mais l’opération avait échoué en raison de l’acceptation minimale. Dans le cas de la reprise de Nikon, des actionnaires importants comme Elliott Advisors UK Limited (Cornwall), ENA Investment Capital et le fondateur de SLM Hans J. Ihde ont déjà donné leur accord, ce qui inclut toutes les actions et toutes les obligations convertibles SLM à détenir.

SLM Solutions développe des imprimantes 3D métal (crédits photo : SLM Solutions)

Détails de l’acquisition de SLM Solutions par Nikon

En ce qui concerne les actionnaires existants de SLM Solutions, Nikon leur offre 20 euros en espèces par action détenue, ce qui correspond à peu près à une prime d’environ 84 % si l’on considère le cours moyen de l’action au cours des trois derniers mois. En additionnant ces deux éléments, la valeur totale de la transaction pour le groupe Nikon s’élève à 622 millions d’euros. Il a également été annoncé que Nikon avait souscrit à environ 10 % du capital social de SLM par le biais de l’augmentation de capital qui a été réalisée. Le produit brut pour SLM s’élève à environ 45,4 millions d’euros et doit, selon Nikon, servir au paiement partiel de l’emprunt convertible 2017/2024 ainsi qu’au financement des activités actuelles. Cette offre publique d’achat volontaire est néanmoins soumise à une série de conditions qui sont déterminantes pour sa conclusion. Par exemple, elle doit être approuvée par les autorités étrangères de contrôle des investissements, mais aucune autorisation antitrust n’est requise.

L’acquisition est soutenue des deux côtés, de sorte que tous les membres du conseil d’administration et du conseil de surveillance de SLM Solutions se sont engagés à apporter leurs actions à l’offre publique d’achat. SLM Solutions est également convaincue que cette acquisition permettra d’augmenter constamment les produits et les solutions dans le domaine de la fabrication additive, d’autant plus que SLM sera intégrée dans la stratégie de fabrication numérique de Nikon par le biais de cette acquisition. Le PDG de SLM, Sam O’Leary, est visiblement ravi : « Nikon a plus d’un siècle d’histoire dans le développement de technologies optoélectroniques de pointe et d’équipements de précision. Je suis ravi que SLM s’associe à Nikon pour renforcer notre position de leader technologique. Nous pensons que cette transaction et ce partenariat seront très bénéfiques pour toutes nos parties prenantes – actionnaires, employés et clients« .

Nikon détenait déjà 61,10 % de l’ensemble du capital-actions (crédits photo : Nikon)

Côté Nikon, on considère également cette étape d’acquisition comme très porteuse d’avenir, comme l’a commenté Toshikazu Umatate,  le CEO de l’entreprise : « Avec l’acquisition de SLM Solutions, Nikon fait un pas important vers notre vision 2030. Nous nous concentrons sur la fabrication numérique comme moteur de croissance et nous allons créer de la valeur pour nos parties prenantes grâce au marché prometteur de la fabrication additive métal. L’impression 3D va révolutionner la production de masse en permettant à nos clients de fabriquer des pièces très complexes, de réduire le temps de cycle, les émissions de carbone, les coûts énergétiques et les déchets. Nikon et SLM Solutions partagent la vision selon laquelle notre innovation axée sur la technologie va changer l’avenir de la fabrication. Cette acquisition sera la clé de la croissance de notre activité de fabrication numérique. »

Même si SLM Solutions sera un élément important de la stratégie de fabrication numérique de Nikon, l’entreprise japonaise s’est engagée à ce que la conclusion de l’accord de contrôle ne soit pas initiée avant au moins trois ans, afin que l’entreprise continue à être dirigée par l’équipe de direction existante.

Que pensez-vous du rachat de SLM Solutions par Nikon ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

*Crédits photo de couverture : Nikon

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D