menu

Zetamix H13, le nouveau filament acier de Nanoe

Publié le 22 janvier 2021 par Mélanie R.
filament h13

Le fabricant français Nanoe, essentiellement connu pour ses filaments d’impression 3D céramique, vient d’ajouter à sa gamme Zetamix le filament H13. A base d’acier, c’est un matériau adapté à des applications d’outillage et compatible avec la majorité des imprimantes 3D à dépôt de matière fondue du marché. Il présente une excellente résistance à la température et une très bonne ductilité. L’entreprise espère ainsi adresser un marché encore plus large et répondre aux besoins des industriels mais aussi des laboratoires et centres de recherche. Il est aujourd’hui disponible en bobines de 500 grammes et 1 kilo, à partir de 249€.

Quand il s’agit de fabrication additive métal, on pense le plus souvent aux solutions basées sur l’utilisation d’un laser : la fusion sur lit de poudre est en effet une technologie de pointe qui permet de faire fondre des particules de poudres métalliques afin d’obtenir, couche par couche, la pièce finie. Or, ce type de solutions est aujourd’hui relativement chère et souvent réservée aux industriels ; elle nécessite également un certain nombre de compétences pour maximiser l’utilisation de la machine. Cependant, depuis quelques années, certains fabricants se sont inspirés du moulage par injection de métal (MIM) afin de permettre l’extrusion d’un filament chargé en métal, plus accessible et plus facile à imprimer. Ce procédé requiert toutefois des étapes de déliantage et de frittage pour conférer à la pièce des propriétés mécaniques optimales. Le fabricant Nanoe répond aux besoins de cette technologie en développant des filaments métalliques – l’entreprise compte déjà dans sa gamme un filament acier inoxydable 316L.

filament H13

Crédits photo : Nanoe

Un filament H13 pour des applications d’outillage

Nanoe explique que son nouveau matériau est résistant à des températures pouvant aller jusqu’à 600°C et qu’il peut être travaillé à chaud comme à froid. Cela en fait donc un candidat idéal pour concevoir de l’outillage, des moules pour injection mais aussi des buses d’extrusion. Compatible avec la plupart des imprimantes 3D FDM du marché, il est conseillé de l’extruder à une température de 180°C et de le post-traiter dans un four tubulaire. Le déliantage doit être fait à 1 350°C sous argon ou azote. Parmi ses autres caractéristiques, on notera qu’il offre une densité de plus de 90%, une excellente ductilité et une bonne résistance à la corrosion.

Le fabricant français précise : « En sortant ce nouveau filament, Nanoe rend accessible ce matériau à toutes les entreprises, PME, grands groupes mais aussi laboratoires et centres de recherche. En plus de proposer ce matériau à toutes les entités déjà équipées de fours et d’imprimantes, Nanoe commercialise également pour moins de 10 000 euros un kit comprenant une imprimante et un four. » Le diamètre du filament est de 1,75 mm ; il est disponible sous forme de bobine de 500 grammes (249€) et d’un kilo (499€).

Crédits photo : Nanoe

Vous pouvez retrouver davantage d’informations sur le site du fabricant français ICI. Que pensez-vous de ce nouveau filament H13 ? Pourra-t-il rendre la fabrication de pièces en acier plus accessible ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you