menu

EVA, la machine multi-fonction du fabricant français Namma

Publié le 18 mai 2022 par Philippe G.
Namma 3D

Alors que l’impression 3D est désormais employée par de multiples secteurs, nombreuses sont les industries à la recherche de machines toujours plus performantes. C’est dans cette optique que la jeune pousse française Namma a développé durant plusieurs années EVA, une machine répondant aux exigences des processus de production industrielle. Combinant fabrication additive et soustractive, l’imprimante 3D se veut multi-fonction pour permettre à ses utilisateurs d’être autonomes en matière de production. Pour en savoir plus sur la nouvelle machine de Namma et découvrir quelles sont ses capacités, ses caractéristiques et ses champs d’application, nous avons rencontré Clément Cazautets, le CEO de l’entreprise bordelaise.

3DN : Pouvez-vous vous présenter ainsi que Namma ?

Je m’appelle Clément Cazautets, je suis le CEO de Namma, constructeur de machines hybrides industrielles que nous avons créées avec Tom Lopez, Robin Genty et Mickael Audureau depuis 1 an. Notre produit s’appelle EVA, c’est une machine hybride grand format (1000mm x 500mm x 500mm) regroupant impression 3D FFF, usinage CNC et gravure laser à destination des professionnels.

Crédits photo : Namma

3DN : Pouvez-vous nous en dire plus sur ses fonctionnalités ?

EVA à la particularité d’être polyvalente et performante quel que soit le procédé utilisé. En effet, elle est capable de réaliser des pièces en impression 3D FFF, en usinage CNC 3 axes et de la gravure/découpe laser grâce à différentes têtes-outils à installer selon le besoin. Le changement de procédé est rapide et répétable et s’effectue en moins d’une minute. De plus, EVA dispose d’un logiciel de pilotage compatible avec différents slicers tel que simplify3D, Fusion360, Superslicer et bien d’autres. L’interface graphique est commune et intuitive aux trois procédés et s’adapte à n’importe quel type d’utilisateur (débutant ou confirmé).

3DN : Quel est l’intérêt de proposer une machine mêlant trois procédés ?

L’intérêt de proposer une seule machine réunissant ces trois procédés est de pouvoir travailler différents types de matières et différents types de technologies afin de gagner en réactivité, flexibilité et rapidité d’innovation. On peut donc utiliser les procédés indépendamment les uns des autres.

Mais l’innovation la plus importante se trouve dans la combinaison de ces procédés sur une même pièce. En effet, nous associons les avantages de chacun des procédés pour produire des pièces hybrides. Par exemple : EVA réalise l’ébauche de la pièce en impression 3D puis reprend en usinage ses surfaces fonctionnelles et y grave au laser son numéro d’outillage par exemple. Toutes ces opérations sont effectuées sans reprise d’origine et de mise en position, comme le ferait trois machines indépendamment.

Crédits photo : Namma

3DN : Quels sont les matériaux qu’EVA est capable de prendre en charge ? 

L’utilisateur accède à un large panel de matériaux grâce à une seule machine. Elle imprime en 3D avec son système de double extrusion des pièces en polymères classiques et chargés (grâce à son enceinte chauffée à 60°C et son plateau à 120°C) comme le PLA, l’ABS, TPU, PA6, ABS-CF, ABS-ESD, PETG et bien d’autres encore. Grâce à son châssis mécano soudé et son système d’axe robuste et précis, EVA usine des métaux non-ferreux ainsi que des matériaux plus tendres comme du bois, des mousses et des polymères. Enfin, avec un laser puissant, elle grave/découpe du cuir, du bois et de l’acrylique.

3DN : À quel(s) secteur(s) est-elle destinée ?

EVA s’adresse au secteur industriel allant de l’aéronautique, à l’automobile, en passant par le luxe, le nautique mais aussi les industries de mécanique générale. Nous nous adressons également à l’éducation en permettant à des élèves de se former sur plusieurs procédés au sein d’une même unité et d’une interface machine commune et intuitive.

Crédits photo : Namma 3D

3DN : Quels sont les objectifs de Namma ?

Notre objectif principal est de rendre les entreprises autonomes sans dépendre des éléments extérieurs (comme on peut le voir régulièrement en ce moment). Notre but est de fournir une solution clé en main pour une transition vers l’industrie du futur. Notre souhaitons également fournir une machine configurable et évolutive à tout moment en fonction de l’activité du client et de l’évolution de marché.

3DN : Quels sont les futurs projets de Namma ?

Les futurs projets de Namma sont consacrés à l’ajout de nouvelles têtes-outils et nouvelles fonctionnalités sur EVA. Une nouvelle tête outil s’apprête déjà à sortir durant le mois de mai 2022. Nous envisageons également de décliner EVA sous plusieurs tailles.

3DN : Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Polyvalence, puissance, made in France, elle a tout pour faire la différence ! N’hésitez pas à consulter nos réseaux sociaux, nous publions régulièrement des vidéos et photos sur les pièces que nous réalisons.

Que pensez-vous de Namma et de sa machine Eva ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article et retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

*Crédits photo de couverture : Namma

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks