menu

Vers la commercialisation d’un moteur électrique imprimé en 3D ?

Publié le 8 septembre 2021 par Mélanie R.
moteur électrique imprimé en 3D

En Angleterre, le National Centre for Additive Manufacturing (NCAM) affirme avoir conçu un moteur électrique imprimé en 3D, le premier dans son genre. Il serait composé de plusieurs pièces imprimées en 3D, offrant notamment davantage de puissance, moins de temps d’assemblage et une réduction de la masse et de la taille des composants clés. Selon l’équipe, ce projet pourrait dépasser le stade théorique et ouvrir la voie à la commercialisation des moteurs électriques imprimés en 3D.

Le NCAM fait partie du Manufacturing Technique Center (MTC) situé à Coventry en Angleterre ; sa principale mission est d’accélérer l’adoption de la fabrication additive. Le centre est aujourd’hui équipé d’une vingtaine de machines, du polymère au métal en passant par la céramique. Il a par exemple investi dans des machines Renishaw, Trumpf, AddUp, HP, XJet ou encore Photocentric. Plusieurs solutions de post-traitement viennent compléter la gamme du centre qui peut ainsi maitriser l’ensemble de la chaîne de valeur de la fabrication additive. Depuis quelques temps, il s’intéresse à la conception d’un moteur électrique. 

Crédits photo : MTC

L’équipe du NCAM a donc imprimé en 3D plusieurs pièces d’un moteur électrique. Bien qu’elle reste discrète sur les procédés utilisés et les matériaux employés, elle affirme que le résultat final est plus léger, plus petit et offrirait davantage de puissance. Le recours à la fabrication additive lui a permis de simplifier l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement et de réduire les délais et les coûts de production et d’assemblage. Steve Nesbitt, Chief Technologist au MTC, explique : « La fabrication additive est un outil clé pour développer les caractéristiques et les formes complexes essentielles à l’amélioration des performances et de la fonctionnalité des moteurs électriques. Le processus de fabrication de ces derniers présente un certain nombre de défis, notamment un assemblage complexe ou manuel, des matériaux difficiles à traiter et parfois coûteux, la gestion thermique et la nécessité d’alléger l’assemblage. En exploitant les capacités de la fabrication additive par la reconception du produit, des avantages majeurs peuvent être obtenus en termes de coûts, de réduction des déchets, de performance et de facilité de fabrication.« 

L’équipe avait déjà conçu un boîtier de moteur électrique imprimé en 3D : la pièce en question intègre des canaux de refroidissement, un design qui n’aurait pas pu être obtenu autrement que par fabrication additive. Désormais, son objectif est d’imprimer la totalité du moteur. Dan Walton, Senior Research Engineer au MTC conclut : « La fabrication additive est complexe, mais les possibilités pour les entreprises d’améliorer leur productivité, leur efficacité et leurs économies de coûts – et donc leur compétitivité – sont importantes. Ce projet nous a permis d’identifier une feuille de route pour aider les fabricants à mettre en œuvre les technologies de fabrication additive pour les moteurs électriques, qui ont le potentiel de transformer l’industrie telle que nous la connaissons. »

On ne manquera pas de vous tenir informés de l’avancée de ce projet, notamment en ce qui concerne la commercialisation d’un tel moteur imprimé en 3D. Vous pouvez retrouver davantage d’informations ICI. Que pensez-vous de ce moteur électrique imprimé en 3D ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you