menu

Du mobilier urbain conçu à partir de déchets industriels 

Publié le 26 janvier 2022 par Philippe G.
mobilier-impression-3d

En Inde, des chercheurs de l’Indian Institute of Technology (IIT) de Guwahati ont développé un procédé d’impression ainsi qu’une machine capable de concevoir du mobilier urbain à partir de déchets industriels locaux. Une innovation qui rappelle forcément le projet Print your City, durant lequel des bancs ont été imprimés en 3D à Amsterdam, à l’aide de déchets plastiques recueillis. C’est dans le cadre du programme SReAM (Ressources durables pour la fabrication additive) que les scientifiques ont mis au point ce projet. Le matériau développé par l’IIT, constitué de ciment et autres déchets industriels, est semblable à du béton et a pour objectif de répondre aux enjeux environnementaux, en apportant une alternative aux matériaux et techniques traditionnels. 

L’équipe en charge du projet espère qu’à terme, l’impression 3D béton se démocratisera. Les scientifiques expliquent notamment qu’ils leur auraient fallu près de 75 % de béton en plus s’ils avaient eu recours aux méthodes conventionnelles. Biranchi Panda, du département de génie mécanique de l’IIT Guwahati, affirme : « Nous avons montré comment des structures économes en matériaux peuvent être produites dans notre imprimante 3D de laboratoire. Notre objectif est de concevoir des mélanges de béton à haute performance fabriqués à partir de déchets industriels pour l’impression de structures aussi complexes. »

Les chercheurs à l’origine du projet et l’imprimante 3D utilisée. (Crédits photo : IIT)

L’imprimante 3D du IIT

Développée en partenariat avec DELTASYS E FORMING, l’imprimante 3D de l’IIT est en mesure d’imprimer des composants mesurant un mètre de long, de large et de haut. Et pour imprimer une pareille pièce, seulement 20 minutes seraient nécessaires d’après les dires des chercheurs. Afin de modéliser les différentes pièces de mobilier, le groupe de scientifiques a utilisé le célèbre logiciel de Dassault Systèmes SolidWorks ainsi que Simplifiy 3D, un slicer très populaire auprès des professionnels. Une fois l’impression terminée, les membres de l’IIT ont recouvert la pièce de fibre de jute, une écorce principalement produite au Bangladesh et en Inde, pour la durcir. 

L’un des principaux avantages de l’impression 3D béton est que, contrairement aux méthodes traditionnelles, elle ne nécessite pas de moule. La technologie offre donc à ses utilisateurs un considérable gain de temps lors du processus de fabrication, tout en limitant la main d’oeuvre. Conscients du potentiel de la technologie, les scientifiques continuent leurs recherches et travaillent actuellement sur l’automatisation de leur processus d’impression, dans le cadre d’un projet financé par le ministère indien des sciences et des technologies.

Que pensez-vous de l’impression de mobilier urbain ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Crédits photo de couverture : Indian Institute of Technology

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks