menu

MiniWorld : Les monuments imprimables en 3D de Danny Sanchez

Publié le 16 septembre 2016 par Cults
MiniWorld

object_image_11205Luis Daniel Sanchez est un créateur mexicain qui réside à Querétaro dans le centre du Mexique. C’est durant son diplôme en Design Industriel qu’il a appris à utiliser différents logiciels de modélisation 3D.

« Actuellement, je travaille comme UX/UI designer chez DVmobile. Il s’agit d’une compagnie qui crée des logiciels, mes designs ne sont donc pas physiques. Pour conserver mon niveau en modélisation 3D, mais aussi pour continuer à créer des designs qui sont physiques, j’ai mon hobbie : MiniWorld. Mon objectif est de créer la plus grande collection de monuments imprimables en 3D ».

Capture d’écran 2016-09-13 à 10.53.00

Depuis sa tendre enfance, Danny crée des monuments ! Cela a commencé alors qu’il n’avait que 6 ou 7 ans avec des cathédrales mexicaines qu’il recréait en Lego. Il construisait l’extérieur mais également l’intérieur de ces édifices. C’est donc le monde et ses monuments qui l’inspire au quotidien !

« J’ai eu la chance de pouvoir voyager autour du monde pendant 3 ans. À chaque fois que je découvrais un nouveau pays et ses monuments j’étais obligé de créer quelque chose, je voulais designer moi-même un souvenir de ces endroits ».

danyy 2

De part sa formation et son expérience en tant que designer industriel, il utilise principalement SolidWorks, c’est sur ce logiciel qu’il se sent le mieux pour créer les créations de MiniWorld.

« Les logiciels paramétriques sont très pratiques car ils permettent d’effectuer des modifications ou même des variations sur un modèle sans trop d’efforts. C’est également très pratique au niveau de l’imprimabilité des modèles 3D car ce sont des solides. Je sais que ce n’est pas très orthodoxe de sculpter dans ce type de logiciels, mais j’aime vraiment ça et j’y arrive très bien ».

Capture d’écran 2016-09-13 à 10.53.25

tour eiffel

Pour ce qui est du matériel, Luis Daniel dispose de deux imprimantes 3D diamétralement opposées selon lui : une Da Vinci Jr. 1.0 et une Leapfrog Creatr.

« J’utilise majoritairement la DaVinci Jr. car j’adore ses réglages automatiques. Je n’ai rien à faire car tout est automatique, il suffit de lancer l’impression et ça fonctionne. Pour ce qui est de ma Leapfrog Creatr, je l’utilise de moins en moins car il faut paramétrer de nombreuses choses manuellement et le résultat n’est pas aussi bon selon moi ».

« Pour ce qui est des paramètres d’impression, je ne fais rien d’extravagant. J’imprime en PLA, à 0.2mm de hauteur de couche, lentement avec un remplissage de 10% à 15% ».

danny 1

Malgré ses très nombreuses créations, Danny a un petit chouchou, il s’agit du temple Senso-Ji dans le quartier d’Asakusa à Tokyo. « Quand j’ai vu ce temple pour la première fois, j’était pétrifié. À la fois terrorisé et plein de respect pour cette incroyable monument rempli de détails. Je ressens encore un peu ce sentiment quand je regarde ma version imprimée en 3D » !

Capture d’écran 2016-09-13 à 11.06.29

Toutes les créations MiniWorld de Luis Daniel Sanchez sont disponibles ICI

Que pensez-vous des créations de Luis Daniel Sanchez ? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. Fabien dit :

    Beau boulot ! On sent la passion !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you