menu

MINI Electric Pacesetter, la voiture de sécurité de Formula E en partie imprimée en 3D

Publié le 1 avril 2021 par Thomas B.
mini-electric-pacesetter-0

La MINI Electric Pacesetter; construite à l’image des MINI Cooper de JCW (John Cooper Works), devient la nouvelle voiture de sécurité des courses ABB FIA Formula E World Championship, et incarne la volonté du fabricant de devenir une marque progressivement plus électrique d’ici les prochaines années. Si ce véhicule nous intéresse, c’est qu’il est équipé de plusieurs pièces imprimées en 3D dont des coussinets sur-mesure pour les sièges. La voiture est le fruit d’une collaboration entre BMW, MINI Design, Motorsport, la FIA, Formula E et est grandement inspiré de la nouvelle MINI Cooper SE. Elle rejoint ainsi les nombreuses initiatives déjà développées dans le secteur automobile en matière de fabrication additive.

Alors que le championnat du monde de la Formule 1 a commencé dimanche dernier, MINI présente une première voiture de sécurité électrique, cette fois-ci pour la Formule E. Rappelons que le rôle d’une voiture de sécurité est, en cas d’accident, de débris sur le circuit ou de conditions météorologiques trop dangereuses,  d’entrer en piste et de se placer devant le leader pour ralentir le peloton, stoppant brièvement la course et ainsi résoudre les problèmes apparus sur la piste.

La voiture de sécurité MINI Electric Pacesetter (crédits photo : BMW Group)

MINI Electric Pacesetter, un véhicule conçu pour répondre aux ambitions du fabricant

JCW, qui regroupe la gamme des modèles sport de MINI, a voulu garder l’esprit sportif et compétitif de ses véhicules, tout en le combinant avec l’électrique, exercice que la marque a d’ores et déjà effectué dans le passé.

« Nous avons déjà montré à quel point le plaisir de conduire et la mobilité électrique vont de pair avec la MINI électrique » , témoigne Bernd Körber, directeur de MINI. « Toutefois, la MINI Electric Pacesetter inspirée par JCW va au moins un peu plus loin et associe le caractère performant de la marque John Cooper Works à la mobilité électrique. Cette version extrême de la MINI électrique a été développée en tant que voiture de sécurité pour la Formula E, et n’est donc pas destinée à être utilisée sur la voie publique. Mais elle révèle l’une des directions que nous pourrions prendre avec l’électrification de la marque JCW. Pour moi, le message est clair : l’électrification et la marque John Cooper Works s’associent bien ».

mini-electric-pacesetter-3

L’arrière de la MINI Electric Pacesetter (crédits Photo : BMW Group)

L’intégration de l’impression 3D

Oliver Heilmer, responsable du design chez MINI, explique que précision technique et conception réfléchie apportent une certaine émotion au véhicule : « Ici, la fonction détermine la forme, de nombreux éléments de design sont pilotés par la technologie. Par exemple, la forme des passages de roue et des cabines avant et arrière a été développée en étroite collaboration avec des collègues de BMW Motorsport et a été optimisée, entre autres, en termes de poids. Et c’est précisément ce langage de conception saisissant et techniquement précis qui confère au véhicule son haut niveau d’émotion et de fascination.« .

La grande nouveauté de ce véhicule est d’arborer des sièges sports dont les coussinets, imprimés en 3D, sont interchangeables et entièrement personnalisables. Les pilotes peuvent donc être assis sur un siège adapté à leur carrure, poids mais aussi à leurs goûts personnels, sans pour autant impacter leur confort et leur durabilité.

mini-electric-pacesetter-2

Les coussinets sont imprimés en 3D et la couleur est personnalisable (crédits photo : BMW Group).

L’aérodynamique de la voiture a aussi été repensée, notamment grâce à des carénages et un aileron eux aussi imprimés en 3D, à l’aide de carbone recyclé, comme les coussinets. L’aile arrière de la voiture fait aussi partie des éléments produits grâce à la fabrication additive, arborant des lignes d’accentuation jaunes sur le toit, intégrant également les gyrophares de signalisation lumineux. Ces trois composants mécaniques ont été imprimés à l’usine d’Oxford.

L’habitacle est dépouillé comme celui d’une voiture de course. On peut donc y compter deux sièges baquets, ainsi que des panneaux de portes en fibre de carbone, un arceau de sécurité soudé. Grâce au poids réduit des coussinets, mais aussi de l’utilisation de fibres de carbone, la Pacesetter est environ 130 kg moins lourde qu’une Cooper SE, la voiture ayant servi de modèle pour la safety car.

mini-electric-pacesetter-4

L’intérieur de la MINI Electric Pacesetter (crédits photo : BMW Group).

La MINI Electric Pacesetter inspirée par JCW sera dévoilée pour la première fois à Rome le 10 avril 2021, lors de la deuxième épreuve (course 3) de la saison 2021 de la Formula E. Le pilote officiel de la voiture de sécurité du championnat, Bruno Correia, sera au volant. « Agilité, performance, voiture au look cool : la MINI Electric Pacesetter […] a tout pour plaire« , a déclaré Correia. « C’est très amusant à conduire, on a l’impression de faire du karting« . Vous pouvez en savoir plus sur la voiture de sécurité électrique ICI.

*Crédits photo de couverture : BMW Group

Que pensez-vous de la MINI Electric Pacesetter ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you