menu

L’impression 3D au service de nos combattants français : le challenge MILI-3D

Publié le 17 février 2020 par Mélanie R.
MILI-3D

Le 2ème régiment d’infanterie de marine (2e RIMa) a organisé la première édition de son challenge MILI-3D, une compétition de 48 heures visant à réfléchir à la façon dont l’impression 3D pourrait aider les combattants sur le champ de bataille et dans leur travail de tous les jours. 70 participants issus de 10 unités de l’Armée de Terre ont ainsi imaginé différents projets pour améliorer le quotidien de nos soldats français. La compétition, qui s’est achevée vendredi dernier, a rencontré un franc succès puisque 54 projets auraient vu le jour, preuve que la fabrication additive a de beaux jours devant elle dans le secteur militaire

En France, plusieurs initiatives ont été lancées autour de l’impression 3D dans le domaine de la défense – on pense au porte-avions Charles de Gaulle qui s’est équipé d’une imprimante 3D FDM l’année dernière, principalement employée pour concevoir des pièces détachées et se défaire des problématiques de logistique. Car c’est bien là le défi auquel sont confrontés les combattants sur le terrain : comment assurer le maintien de leurs équipements lorsqu’ils partent en mission ? L’impression 3D semble être un premier élément de réponse puisqu’elle offre la possibilité de fabriquer uniquement des pièces dont on a besoin, à un instant donné. On pourrait donc imaginer avoir plusieurs imprimantes 3D de bureau dans les bases militaires pour créer toutes sortes de pièces détachées. Les soldats gagneraient alors énormément de temps, sans compter les réductions de coûts puisqu’on s’affranchit de tout stockage. 

70 participants ont participé à ce challenge (crédits photo : G.Nicolas/2RIMa)

Dans le but de développer les technologies 3D dans le domaine militaire, le 2e RIMa a lancé le MILI-3D centré sur la thématique de l’impression 3D au service des combattants. Pendant deux jours, 70 marsouins, bigors et sapeurs de marine se sont réunis afin de trouver des solutions innovantes imprimées en 3D pour soulager le quotidien des soldats sur le terrain. Le Service d’information et de relations publiques de l’armée de terre explique :  “Grâce à ce challenge, l’armée de Terre offre à ses soldats une liberté d’action leur permettant d’améliorer leur mission quotidienne. En effet, les soldats sont les premiers utilisateurs de leurs matériels sur le terrain et leurs retours sont riches d’enseignements. Ils peuvent aujourd’hui transformer leurs besoins en ‘réalité’ immédiate grâce à l’impression 3D.”

On n’en sait malheureusement pas plus sur ces solutions mais on sait qu’elles concernent des problématiques liées à l’hygiène, l’eau ou à l’armement. Dans tous les cas, ce premier challenge a permis de stimuler la créativité de nos soldats français et de voir comment l’impression 3D peut s’intégrer dans leur travail quotidien. Le général Steiger, commandant de la 9e BIMa, a conclu auprès de tous les participants : “Un champ entier des possibles s’ouvre avec la 3D et la solution qui vaut la peine vous appartient.” Deux équipes ont fini premières ex aequo,  le 6e régiment du génie et le 11e RAMa.

Plusieurs solutions concernant l’armement ont été imaginées grâce à l’impression 3D Crédits photo : G.Nicolas (2RIMa)

Cette compétition est donc pleine de promesses pour le secteur militaire français, mettant directement en avant les soldats et les faisant participer activement au futur de la défense. Retrouvez plus d’informations ICI.

*Crédits photo de couverture : G.Nicolas (2RIMa)

Que pensez-vous du challenge MILI-3D ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you