menu

Microlight3D imprime en 3D la plus petite pyramide de champagne jamais créée

Publié le 7 janvier 2021 par Philippe G.
Microlight3D

Lorsque l’on évoque les fêtes de fin d’année, beaucoup pensent aux traditionnelles flûtes de champagne. C’est aussi le cas de Microlight3D, qui cette année propose une surprenante variante des verres habituels. Le fabricant a réalisé une pyramide de flûtes de deux millimètres de haut, composée de 35 micro verres. Une prouesse de la part de l’entreprise française, grande habituée de la micro-impression 3D, qui entre dans le livre des records grâce à la conception de cette pyramide de champagne, la plus petite jamais créée. Philippe Paliard, co-fondateur de Microlight3D, explique : « Chaque flûte mesurant 0,4 millimètre de haut et contenant 1 nanolitre de vrai champagne Champion Ouy, une bouteille normale de champagne pourrait remplir 750 millions de ces flûtes. »

Comme son nom l’indique, la microfabrication consiste à créer des pièces miniatures, à l’échelle du micromètre ou même en dessous. Expert dans ce domaine, Microlight3D s’est récemment fait remarquer en imprimant des figurines tirées de l’univers de Star Wars de 0,01mm de long ou de 80 microns de haut. Ces micro conceptions ont vu le jour grâce à la machine µFAB-3D, un système d’impression 3D ultra-haute résolution utilisant la technologie appelée lithographie multiphoton (MPL), aussi connue sous le nom de polymérisation à deux photons (2PP). Ce procédé permet de créer des structures solides, miniatures, à partir de matériaux photopolymérisables. 

Figurine de Star Wars mesurant 0,1 millimètre de long conçue avec l’imprimante µFAB-3D (crédits : Microlight3D)

Une conception millimétrée 

Ces micro flûtes sont conçues à base d’OrmoGreen, un polymère chargé de nanoparticules, qui offre des propriétés mécaniques et thermiques bien supérieures à celles des polymères normaux. A ce propos, M. Paliard précise : « C’est un matériau développé par Microlight3D. Ce polymère est chargé de particules de silice, le composant essentiel du verre. Ce qui donne à ce matériau des propriétés proches du verre en termes de rigidité, transparence ou de résistance thermique. C‘était donc le matériau tout trouvé pour en faire des flûtes à champagne ! » Mais si pour la conception des flûtes, Microlight3D n’a eu besoin d’aucune aide extérieure, l’entreprise iséroise a cependant eu recours à un tiers pour remplir les verres de champagne. « Le dépôt très précis du champagne dans les flûtes est le fruit d‘une collaboration entre l’entreprise Microlight3D et Pierre-Luc Piveteau, chercheur à l’École polytechnique fédérale de Lausanne« .

De par cette réalisation, Microlight3D entend bien montrer les derniers progrès de la micro-impression 3D. « C’est aussi une façon de présenter une nouvelle fonctionnalité qui va apparaître sur nos machines et qui permet de faire des structures hautes. Parler de structures hautes et présenter une réalisation de 2 millimètres de haut, ça peut sembler ridicule mais aujourd’hui nos systèmes ne permettaient pas de faire des structures de plus d’un millimètre de haut… » Avant de conclure : « Un nouveau développement va permettre de faire des objets jusqu’à 10 mm de haut. On va annoncer cette nouveauté, le développement de notre matériel dans les prochaines semaines. Ces flûtes de champagne sont donc une forme de teasing. »

La pyramide de flûtes de champagne (crédits : Microlight3D)

Que pensez vous des progrès de la micro-impression 3D ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you