menu

TOP 5 des vidéos de la semaine : des meubles imprimés en 3D

Publié le 1 mai 2022 par Philippe G.

Cette semaine, découvrez les imprimantes 3D à granulés permettent de concevoir des meubles, comme des chaises ou bien ds bancs, en diminuant drastiquement la quantité de matériaux. Ensuite, 3Dnatives vous emmène une dernières fois du côté du Salon de l’Aéro-Club de Paris pour découvrir quelle jeune pousse a été élue start-up de l’année lors des ADDITIV médical Awards. Enfin, toujours accompagné de 3Dnatives, plusieurs experts du domaine de la santé vous présentent comme la fabrication additive joue et continuera à jouer un rôle important dans la conception d’orthèses et de prothèses. On vous souhaite en tou cas un très bon dimanche tous ! 

TOP 1 : Des meubles imprimés en 3D : Pour concevoir des meubles, de plus en plus de designers et de fabricants se tournent vers les technologies 3D. Et pour cause. La fabrication additive leur permet de créer des chaises, des bancs et tout type de sculptures à partir de moins de matériaux et plus rapidement. Le fabricant d’imprimantes 3D PioCreat présente comment la G12 FGF, son imprimante à granulés, permet justement de concevoir des meubles, de la conception à l’impression :

TOP 2 : La start-up medical 3D de l’année : Le 29 mars dernier, aux Salons de l’Aéro-Club à Paris, se déroulait la première cérémonie des Awards ADDITIV ! L’occasion de célébrer les plus belles initiatives de l’impression 3D dans le secteur médical. En ce qui concerne les start-ups, c’est la jeune pousse française Healshape qui a remporté le trophée. La société conçoit une bioprothèse mammaire naturelle, régénérative et imprimée en 3D pour les femmes ayant subi une mastectomie suite à un cancer du sein. L’objectif est qu’elles retrouvent leur propre sein en quelques mois grâce à une opération chirurgicale simple :

TOP 3 : L’impression 3D au service des orthoprothésistes : Le 27 avril dernier, 3Dnatives accueillait plusieurs experts afin de parler du rôle de la fabrication additive, plus précisément de la technologie HP Multi Jet Fusion, auprès des orthoprothésistes. La startup Medical3D est revenue sur plusieurs cas d’applications concrets mais aussi sur les compétences nécessaires pour employer la technologie dans ce domaine. De son côté, Medicen, le pôle de compétitivité d’Ile-de-France spécialisé dans l’innovation en Santé, a présenté les tendances et perspectives d’évolution du secteur : 

TOP 4 : Un banc imprimé à partir de verre : Alors que l’environnement se dégrade de jours en jours, il est devenu nécessaire de transformer les processus de production. C’est pourquoi des chercheurs de la Nanyang Technological University de Singapour (NTU Singapore) ont développé une nouvelle méthode permettant d’utiliser du verre recyclé comme matériau d’impression 3D. À partir de cette innovation, les scientifiques sont parvenus à imprimer en 3D un banc, et à l’avenir ils espèrent concevoir des structures plus grandes. Si les chercheurs se sont tournés vers le verre recyclé, ce n’est pas un hasard. Il est possible de le recycler à 100 %, sans altérer la qualité du matériau :

TOP 5 : L’impression 3D en faveur de l’écologie : Face à l’urgence climatique, nombreuses sont les entreprises à la recherche de solution pour se tourner vers des processus de production plus durables. Et parmi les alternatives possibles, la fabrication additive arrive en tête de proue. De par sa faculté à réduire drastiquement la quantité de matériaux nécessaires, mais aussi à fabriquer rapidement tout type de pièces, la technologie pourrait nous offrir de meilleurs lendemains. Stratasys revient sur cette possibilité : 

Que pensez-vous des meubles imprimés en 3D par PioCreat ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks