menu

TOP 5 des vidéos de la semaine : les métaux amorphes

Publié le 7 novembre 2021 par Philippe G.

Cette semaine, on vous propose de découvrir les métaux amorphes. Le fabricant d’imprimantes 3D Trumpf a notamment développé une imprimante 3D compatible avec ces matériaux, qui sont à la fois très résistants mais aussi élastiques. Ensuite, 3Dnatives vous ramène au 3D Print Paris. Organisé pour la première fois dans la capitale, les acteurs de l’impression 3D ont dévoilé des applications toujours plus surprenantes. Enfin, on vous donne rendez-vous chez Setforge. L’entreprise française a recours aux solutions proposées par 9T Labs pour accroître sa production. On vous souhaite en tout cas un très bon dimanche à tous !

TOP 1 : Les métaux amorphes : Trumpf est un fabricant d’imprimantes 3D industrielles allemand qui répond aujourd’hui aux besoins de nombreux professionnels. Ci-dessous, la société présente les métaux amorphes. Également appelés verres métalliques, ils sont extrêmement solides et pourtant très élastiques. Considérés par Trumpf comme “le nouveau super matériau de l’impression 3D”, les propriétés de ces métaux offriraient de nouvelles perspectives à de nombreux secteurs, comme le médical, l’aérospatial ou encore la robotique : 

TOP 2 : Retour sur le 3D Print Paris : Pour la première fois, le 20 et 21 octobre dernier se tenait à Paris le 3D Print. Avec 150 exposants et près de 3 100 participants, l’évènement a permis aux acteurs de la fabrication additive de se retrouver et de présenter leurs dernières innovations. Présent sur le salon, 3Dnatives vous propose de revenir en vidéo sur certaines des meilleures applications et machines dévoilées lors du 3D Print Paris. Entre cyclisme, aérospatial et médecine, de nombreuses industries ont été mises à l’honneur durant l’événement :

TOP 3 : Usinage CNC et impression 3D : Dans le secteur de la fabrication, deux méthodes sont régulièrement comparées : l’usinage CNC et l’impression 3D. La principale différence entre ces deux techniques est que l’une fonctionne de manière additive tandis que l’autre est soustractive. Pour en savoir ce qui différencie ces deux méthodes, Hubs, une plateforme de fabrication en ligne qui fournit aux ingénieurs un accès à la demande à un réseau mondial de partenaires de fabrication, revient en vidéo sur leurs principales caractéristiques :

TOP 4 : 9T Labs et Setforge : 9T Labs est une entreprise suisse développant des solutions d’impression 3D composite. Grâce à ses machines, elle propose une fabrication résistante et très légère. C’est pourquoi Setforge, une entreprise française fournissant des pièces à diverses industries, a fait appel aux services de 9T Labs. À l’aide des imprimantes composites, et plus précisément de la gamme Red Series, Setforge fabrique aujourd’hui ses pièces rapidement et à un coût minime :

TOP 5 : L’imprimante FX20 : Markforged fait aujourd’hui partie des fabricants d’imprimantes 3D reconnus dans le paysage mondial de la fabrication additive. Récemment, l’entreprise américaine a dévoilé l’imprimante FX20, la machine la plus grande et plus rapide de la société. Capable de maintenir une température de 200°C et d’imprimer des pièces d’une taille maximale de 525 mm x 400 mm x 400 mm, l’imprimante répond aux besoins de nombreux secteurs, comme l’aérospatiale :

Que pensez-vous des métaux amorphes ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you