menu

Metal Jet S100, la solution d’impression 3D métal de HP enfin disponible

Publié le 13 septembre 2022 par Mélanie W.
Metal Jet S100

Fin 2018, le fabricant HP annonçait sa volonté de se lancer sur le marché de la fabrication additive métal. Quatre ans plus tard, ses machines sont enfin disponibles à la vente, après avoir été testées par plusieurs entreprises choisies avec soin par le fabricant américain. C’est une nouvelle des plus attendues pour le marché qui espère obtenir les mêmes résultats que ceux qu’offre la technologie Multi Jet Fusion. La machine Metal Jet S100, basée sur le procédé de Metal Jet Fusion, a donc été dévoilée au salon IMTS à Chicago.

C’est dans un contexte de croissance que le fabricant HP a décidé de démarrer la commercialisation de sa solution d’impression 3D métal. Selon un rapport publié par Allied Market Research, le marché de la fabrication additive industrielle devrait atteindre plus de 105 milliards de dollars d’ici 2031, soit un taux de croissance annuel estimé à 21,9 % ! Et les besoins de fabrication sont divers et variés : outillage, prototypes mais aussi pièces finales. L’arrivée de la solution clé en main de HP devrait participer à cette croissance et permettre aux utilisateurs de concevoir des pièces de façon répétable plus rapidement.

Les différentes unités de la solution d’impression 3D métal (crédits photo : HP)

Les caractéristiques de la Metal Jet S100

La solution est composée de 4 unités : un bloc pour gérer la poudre, l’imprimante en tant que telle, une unité de traitement thermique et enfin une machine pour retirer facilement et correctement la poudre. L’objectif de HP est de créer un workflow numérique clé-en-main. Ramon Pastor, responsable mondial et directeur général de 3D Metals, HP Inc, ajoute : “Depuis l’annonce de la technologie révolutionnaire Metal Jet en 2018, nous avons travaillé à développer la solution commerciale la plus avancée du secteur pour la production de masse de métaux en 3D. Les pièces métalliques imprimées en 3D sont un moteur essentiel de la transformation numérique et la nouvelle solution Metal Jet S100 fournit une offre de métaux de classe mondiale à nos clients, des premières conceptions jusqu’à la production, mais surtout les aide à réaliser le potentiel illimité de la fabrication numérique.”

Le procédé Metal Jet Fusion s’apparente à du liage de poudre où des agents liants sont déposés sur la couche de poudre métal. On compte ensuite des étapes de post-traitement : tout d’abord, une phase de traitement thermique. Le plateau d’impression, sur lequel se trouve les pièces, est chauffé pour terminer l’évaporation de tout liquide et traiter les agents plastiques de HP pour obtenir une pièce verte plus résistante. Ensuite, on passe par une étape de dépoudrage qui permet de retirer toute la poudre autour des pièces vertes. Celle qui pourra être réutilisée est récupérée par la solution de HP prévue à cet effet, garantissant ainsi un minimum de déchets. Pour finir, une étape de frittage sera nécessaire pour donner à la pièce toutes les propriétés mécaniques espérées.

Exemple de pièces imprimées en 3D sur la Metal Jet S100 (crédits photo : HP)

HP affirme que ce procédé de liage de poudre offre une productivité accrue, en permettant notamment un travail couche par couche plutôt que point par point comme c’est le cas avec un laser. La technologie n’a pas besoin de supports d’impression et la poudre métallique employée est plus rentable. Côté matériaux justement, HP propose pour l’instant deux aciers inoxydables.

Des partenaires stratégiques pour HP

Nous le savions déjà, le fabricant s’est entouré de partenaires de renom pour tester pendant 4 ans sa solution et ainsi apporter les modifications nécessaires pour avoir une machine robuste et de qualité. HP travaille ainsi avec Volkswagen ou encore Cobra Golf et Legor Group. Il a profité de ce lancement pour annoncer de nouveaux partenariats, notamment avec Schneider Electric. Guillaume Fribourg, expert en matériaux et procédés métalliques dans la BU Gestion de l’énergie, Schneider Electric, affirme : « Les avantages que je vois dans la technologie HP Metal Jet sont la robustesse du processus, la productivité élevée des machines et la finition des surfaces. Nous considérons désormais la technologie Metal Jet de HP comme une option viable pour la fabrication de pièces en série. Nous prévoyons d’exploiter cette technologie dans tous les secteurs d’activité de Schneider Electric pour apporter une nouvelle valeur ajoutée à nos produits et à nos clients. »

Une chose est sûre, nous avons hâte de découvrir les différentes applications que réaliseront les futurs utilisateurs la Metal Jet S100 ! En attendant, retrouvez davantage d’informations ICI ou dans la vidéo ci-dessous :

Que pensez-vous de la nouvelle solution Metal Jet S100 de HP ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D