menu

Ricoh 3D et Impossible Objects développent de nouveaux matériaux composites

Publié le 31 mars 2021 par Philippe G.

De plus en plus, de nombreuses entreprises spécialisées dans la fabrication additive se tournent vers des matériaux composites pour développer des pièces. Et c’est justement pourquoi, Ricoh 3D, un fournisseur de services d’impression 3D japonais, s’est associé au fabricant d’imprimantes 3D composites Impossible Objects. Une collaboration destinée à développer une nouvelle gamme de matériaux composites 3D à base de poudre. Pour ceux qui ne savent pas, un composite désigne un matériau composé de plusieurs matières différentes. Mais aujourd’hui, le terme représente surtout des matériaux renforcés par des fibres. Ces renforcements permettent de fabriquer des pièces plus légères, mais surtout plus solides. Conscient de ces avantages, l’entreprise Impossible Obejcts s’est spécialisée dans ce domaine.

Avec sa technologie CBAM (composite-based additive manufacturing), le fabricant Impossible Objects produit des pièces aux géométries complexes et résistantes. D’après l’entreprise, le CBAM est le seul procédé permettant de combiner des renforts en fibres longues avec des poudres de polymères hautes performances pour créer des composites à fibres continues. Bob Swartz, fondateur et président d’Impossible Objects, explique : « Notre collaboration avec Ricoh 3D est une nouvelle preuve de l’efficacité de notre procédé révolutionnaire d’impression 3D. Nos clients, qu’il s’agisse d’agences gouvernementales ou d’entreprises du classement Fortune 100, ont mis en œuvre notre approche pour créer des pièces de haute performance pour tout, des avions aux voitures en passant par les équipements sportifs.” Avant de poursuivre : ”CBAM ouvre de nouvelles possibilités pour la fabrication additive en permettant de produire des pièces imprimées en 3D plus solides et plus performantes à un coût nettement inférieur à ce qu’il était auparavant. »

Matériaux composites

L’imprimante 3D CBAM-2 (Crédits photo : Impossible Objects)

Le PEEK en fibres de carbone et le PA12 en fibres de carbone

La nouvelle gamme de matériaux annoncée par Ricoh 3D et Impossible Objects sera composée de PEEK en fibres de carbone et de PA12 en fibres de carbone. Elle a vocation à être utilisée pour fabriquer des pièces industrielles, à optimiser le rapport solidité/poids et à limiter les restrictions géométriques. Enfin, ces matériaux composites offrent des performances supérieures à haute température et une plus grande résistance chimique.

Mark Dickin, directeur de l’ingénierie de la fabrication additive et du moulage chez Ricoh 3D, conclut : « Les composites sont appelés à connaître une croissance considérable dans le domaine de la fabrication additive au cours des prochaines années, et nous sommes fiers de travailler avec Impossible Objects pour être à l’avant-garde du mouvement européen. Les composites à base de fibres de carbone sont à la pointe de l’industrie lorsqu’il s’agit de produire des pièces légères mais solides. »

Pièces imprimées en 3D avec du PEEK et du PA 12 en fibres de carbones (Crédits photo : Ricoh 3D)

Que pensez-vous des matériaux composites ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you