menu

Le MIT et BMW développent un matériau d’impression 3D gonflable

Publié le 28 mai 2018 par Mélanie R.
matériaux 3D

Alors qu’on pensait avoir fait le tour des matériaux d’impression 3D les plus étonnants, BMW et le MIT Self-Assembly Lab révèlent leur projet d’étude sur un matériau liquide gonflable. Une recherche qui aurait permis de créer des structures capables de se transformer et de changer de forme et de taille à tout moment. Les deux partenaires affirment avoir développé le premier matériau d’impression 3D liquide et pneumatique qui pourrait bien avoir une utilité pour le secteur automobile.

Les travaux de recherche concernant les matériaux d’impression 3D se multiplient : silicone liquide imprimée en 3D, métamatériaux pour contrôler sons et vibrations mais aussi du verre et matériaux énergétiques. Le MIT fait d’ailleurs partie des instituts qui ont porté des projets autour de la fabrication additive, plus précisément autour du graphène. Cette fois-ci, il a collaboré avec le constructeur automobile BMW et s’intéresse à un matériau liquide, capable de gonfler et se transformer. Après deux ans d’études, les deux partenaires dévoilent les premiers résultats.

matériaux 3D

Crédits photo : BMW

Les structures gonflables sont très utiles pour un certain nombre d’applications, que ce soit pour créer des packagings innovants mais aussi pour certains pièces intérieures d’une voiture. C’est donc sans surprise que BMW se concentre sur toutes ces pièces pneumatiques tandis que le MIT affirme avoir une approche plus globale sur la question. Ensemble, ils souhaitent révolutionner le confort des futures voitures autonomes. Ils auraient donc créé ce qu’ils appellent ‘Liquid Printed Pneumatics’ c’est-à-dire une structure gonflable imprimés à partir d’un liquide particulier, capable de changer de forme et de taille. Martina Starke, responsable vision de la marque et design chez BMW explique “Nous sommes fiers de pouvoir montrer nos résultats. Le projet Liquid Printed Pneumatics est un parfait exemple d’une collaboration interdisciplinaire fructueuse que nous verrons de plus en plus au cours des prochaines années, notamment chez BMW. » 

Des matériaux liquides pour créer une structure gonflable

Ces structures pneumatiques imprimées en 3D auraient été développées en déposant des couches successives de matériaux liquéfiés comme le caoutchouc, la mousse ou le plastique dans une cuve de gel. Ce gel permettrait de maintenir le liquide en place, offrant alors la possibilité de créer des objets plus grands ou plus complexes qu’une imprimante 3D. La forme alors obtenue resterait intacte jusqu’à ce qu’elle durcisse.

matériaux 3D

Afin de créer ces structures gonflables, les chercheurs auraient utilisé un caoutchouc en silicone et auraient ensuite fait varier la pression grâce à des chambres à air afin que la structure puisse prendre différentes formes et plusieurs niveaux de fermeté.  Skylar Tibbits, le fondateur du Self-Assembly Lab explique en d’autres termes : “La structure est programmée avec de l’air. Il vous suffit d’envoyer différentes impulsions pour la faire varier.” Le MIT et BMW montrent ainsi une belle application de la fabrication additive et repoussent même certaines de ses limites! Vous pouvez retrouver davantage d’informations sur le site officiel du MIT Self-Assembly Lab.

matériaux 3D

Crédits photo : MIT Self-Assembly Lab

Que pensez-vous de cette structure gonflable imprimée en 3D? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you