menu

500 masques Decathlon transformés en respirateurs grâce à l’impression 3D

Publié le 25 mars 2020 par Mélanie R.
masque decathlon

Vous avez très probablement déjà vu le fameux masque Easybreath de la marque française Decathlon sur les plages : le dispositif a été conçu pour le snorkeling et vient recouvrir l’ensemble du visage tout en intégrant un tuba pour respirer. En Italie, des médecins ont transformé ce fameux masque en un respirateur grâce à une valve imprimée en 3D : 500 patients italiens viennent de le recevoir ! Attention toutefois, Decathlon précise qu’il ne faut pas modifier le masque par soi-même, cela pourrait avoir de graves conséquences sur son fonctionnement et ses flux d’air.

C’est l’entreprise italienne Isinnova qui est l’origine du projet ; si ce nom vous dit quelque chose, c’est parce qu’elle a déjà imprimé des dizaines de valves la semaine dernière pour sauver des patients atteints du Covid-19 ! Les dispositifs avaient été validés par le fournisseur des appareils respiratoires de l’hôpital, à cours de ces valves pourtant indispensables à leur bon fonctionnement. Quelques jours après, l’entreprise a été contactée par le Dr Renato Favero, un ancien médecin-chef de l’hôpital Gardone Valtrompia, qui lui fait part d’une idée pour faire face au Covid-19 : concevoir un masque respiratoire d’urgence en ajustant le masque de plongée de Decathlon, déjà disponible sur le marché. 

Des patients italiens ont testé avec succès ce nouveau dispositif

Un masque modifié pour créer un appareil d’urgence

Une collaboration s’est alors rapidement mise en place entre l’italien et le groupe français Decathlon qui leur a fourni le modèle CAO du masque. Isinnova explique qu’ils ont démonté le produit afin de l’étudier et de lui apporter des modifications pour répondre à un nouveau besoin. Ils ont donc ajouté un composant pour assurer la liaison avec l’appareil respiratoire : baptisée “Charlotte valve”, celle-ci a été imprimée en 3D. 

Aujourd’hui, plus de 500 composants ont été imprimés en 3D, notamment par le FAbLab Brescia. Ils ont été placés avec succès sur le masque EasyBreath et sont actuellement utilisés par des patients dans des hôpitaux italiens. Le dispositif est un appareil d’urgence : c’est une solution sur le court terme, destinée aux établissements de santé qui ne peuvent pas trouver ou recevoir des fournitures médicales officielles. Isinnova précise bien : “Ni le masque ni le le composant imprimé en 3D ne sont certifiés et leur utilisation est soumise à une situation de nécessité obligatoire.” Les patients doivent fournir une déclaration signée pour accepter l’utilisation d’un dispositif biomédical non certifié. C’est en tout cas les règles imposées en Italie, à voir ce qu’il est possible de faire en France. En tout cas, 500 patients italiens ont dores et déjà donné leur accord, preuve que la solution est efficace sur le court terme, en attendant de pouvoir utiliser un dispositif médical certifié. 

Les composants « Charlotte Valve » imprimés en 3D (crédits photo : Isinnova)

Ne modifiez pas le masque Decathlon par vous-même : suivez les instructions

Decathlon a tenu à être très clair au sujet de ce projet. Le groupe précise sur sa page LinkedIn : « Le masque Easybreath, rendu visible par nombre d’internautes ces derniers jours et présenté comme un éventuel masque de protection au Coronavirus, n’a pas été conçu pour cet usage. Son utilisation initiale demeurant la pratique du snorkeling, nous recommandons donc de ne pas modifier le masque par soi même ; cela pourrait impacter son fonctionnement, notamment concernant les flux d’air. Néanmoins, les équipes Decathlon accompagnent techniquement certains centres de recherche en France, comme à l’étranger, dans le but de réaliser des tests et ainsi voir si le produit peut – ou non – être adapté, notamment en partageant le plan 3D du masque Easybreath. »

La partie jaune du masque a été imprimée en 3D

Si vous souhaitez aider, vous pouvez imprimer en 3D la petite valve : le fichier 3D est disponible sur le site d’Isinnova ICI. De nombreux conseils d’impression y sont également donnés. Par exemple, l’entreprise explique que vous pouvez imprimer avec du PLA, avec une hauteur de couche de 0,2 mm. On espère que ce projet pourra être utile dans nos hôpitaux français : attendons d’avoir la confirmation de nos autorités locales avant toute chose.

Que pensez-vous du masque Decathlon transformé en respirateur ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Les 9 commentaires

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. vVDB dit :

    Il faut recenser les masques ?
    Donner son masque à la pharmacie la plus proche ?
    Qu’en pense le ministre Cédric O ?

  2. Sylvie Lapierre dit :

    Super que l’impression 3D puisse participer rapidement à des alternatives pour aider à combattre la COVID 19

  3. DE TAEYE dit :

    Sauf qu’un respirateur ce n’est pas un simple masque mais un système complexe qui permet d’oxygèner le sang… Ne pas confondre.

  4. Kaloo dit :

    Comme quoi la solidarité ça paye

  5. Rachid dit :

    Bonjour, comme on dit nous somme en guerre et tout ce qui peux sauver une vie est bon à prend , car une vie n’a pas de prix . Alors un grand BRAVO pour tout ceux qui essaye de le faire .

  6. CLAUDE MUSSLIN dit :

    J’en imprime déja quesque j’en fait..

  7. Nicolas dit :

    une idée de génie !!! le genre humain c’est quelque chose non ?

  8. labricole dit :

    je pense que tous les français qui possèdent ce masque chez eux seraient prêt à en faire don pour aider un malade .
    Vous ne vous imaginez pas la quantité d’imprimante 3D qui peux se trouver en France… de la grande entreprise au petit bricoleur confiné qui serait prêt à imprimer ne serait ce qu’une seule de ces “Charlotte valve” chacun .
    le plus dur , c’est de coordonner tout ça pour aider le corps médical , et que le gouvernement valide ce « masque de grande urgence  » NON HOMOLOGUE !!!!!!!!!!!! »
    Sinon , bien sûr ……..on pourrait tous être solidaires sur cette invention et sauver peut être des milliers de vies .

  9. Bonjour
    J’ai lassé un post important il y a deux jours et il n’est toujours pas en ligne
    C’est quand même dommage, nous avons 256 valves disponibles et le message ne passe pas

    Jacques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you