menu

MaskiD, un masque visage imprimé en 3D à personnaliser selon votre peau

Publié le 7 janvier 2019 par Mélanie R.
maskid

La marque de cosmétique américaine Neutrogena a annoncé le développement d’un masque pour visage imprimé en 3D et personnalisable. Une nouveauté baptisée MaskiD qui pourrait bien en ravir plus d’un ! Grâce à un système de numérisation 3D, Neutrogena pourrait saisir toutes les données nécessaires concernant la morphologie et le type de peau d’un utilisateur et lui créer son masque à partir d’une imprimante 3D.

La fabrication additive commence à s’immiscer dans le secteur de la cosmétique et révolutionne certaines méthodes de production. On pense toute de suite à la brosse de mascara Chanel – la célèbre marque de luxe pourrait fabriquer 50000 brosses en un jour grâce à la technologie de frittage laser. Non seulement l’entreprise gagne en efficacité mais elle peut proposer un produit plus complexe, offrant des performances élevées. La marque Neutrogena quant à elle se penche sur la fabrication additive pour accélérer la personnalisation de masse.  

maskiD

Ce nouveau produit appelé MaskiD serait conçu à partir d’une photo du visage de son porteur, photo prise à partir d’un Smartphone. Il serait adapté à son type de peau et au traitement souhaité. Michael Southall, directeur de la recherche chez Neutrogena explique : “L’avantage clé de l’impression 3D est que nous pouvons placer l’ingrédient actif que vous voulez là où vous en avez besoin, n’importe où sur le masque, par opposition à un produit que vous essayez d’utiliser sur tout le visage. En utilisant l’impression 3D, nous smmes capables d’obtenir l’alignement parfait de vos yeux, de votre nez, de votre bouche et de savoir quelle est la largeur de votre front.”

Comment créer votre MaskiD ?

L’utilisateur doit d’abord télécharger l’application MaskiD, puis prendre une photo afin de créer son masque facial unique. La photo est prise via un scanner de peau, compatible avec un iPhone seulement. Ce scanner 3D disposerait de 12 lumières, d’un objectif grossissants et de capteurs très précis. Il analyse ensuite les données du visage via le logiciel propriétaire Neutrogena Skin360, développé quelques mois auparavant par la marque américaine (voir la vidéo ci-dessous). Une fois son visage scanné, l’utilisateur sélectionne les différents types de traitement qu’il souhaite sur les six zones de son masque – ce sont ces traitements qui seront imprimés en 3D. Les zones incluent le front, les yeux, les joues, le nez, les sillons nasogéniens et le menton.

Neutrogena explique qu’elle a monté une équipe de chimistes, de biologistes et de dermatologues pour convenir de cinq ingrédients pour le masque, ingrédients qui devraient permettre de mieux traiter la peau et respecter les spécificités de chacun. Michael Southall ajoute : “Chaque visage est différent – de la forme du visage aux besoins individuels des consommateurs. Nous envisageons d’offrir une sélection d’ingrédients de soin de la peau que vous pourriez choisir, ce qui vous permettrait d’obtenir des traitements très spécifiques et vous aiderait à comprendre les besoins de votre peau.” L’utilisateur participerait donc à la création de son masque facial.

maskid

Le scanner 3D de peau développé par Neutrogena

Une fois que l’utilisateur est satisfait du masque créé sur l’application, il est envoyé à Neutrogena pour impression. La marque ne donne pas plus de détails quant au processus, à la technologie utilisée et au prix ; elle présentera toutefois le MaskiD au CES de Las Vegas à partir de demain. Une occasion d’en savoir plus sur cette petite révolution cosmétique ! Les livraisons sont toutefois prévues au troisième trimestre 2019 aux Etats-Unis dans un premier temps. Vous pouvez retrouver davantage d’informations dans le communiqué de presse ICI.

Que pensez-vous du MaskiD ? Quel est l’impact des technologies 3D sur le secteur de la cosmétique ? Partagez votre opinion en commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you