menu

TOP 5 des vidéos de la semaine : la Mars Science City de Dubaï

Publié le 13 juin 2021 par Philippe G.

Cette semaine, découvrez le projet Mars Science City de Dubaï ! À l’extérieur de Dubaï, dans le désert, les Émirats Arabe Unis souhaitent construire une ville de 177 000 mètres carrés pour reproduire les conditions de vie sur Mars. Pour construire les maisons, les architectes ont eu recours à l’impression 3D et au sable du désert. Ensuite, nous vous présentons le projet de Relativity Space, qui a pour objectif de créer la première fusée entièrement imprimée en 3D. Enfin, Adidas vous dévoile sa paire de chaussure 4DFWD, avec une semelle imprimée en 3D. On vous souhaite en tout cas un très bon dimanche à tous !

TOP 1 : La Mars Science City de Dubaï : Dans le cadre du plan Mars 2117 des Émirats, qui a pour objectif d’installer une colonie sur Mars d’ici un siècle, le cabinet d’architecture BIG (Bjarke Ingels Group) a dévoilé le projet Mars Science City. Située dans le désert, à l’extérieur de Dubaï, la ville de 177 000 mètres carrés simulant la vie sur Mars est dotée d’une technologie de pointe et de caractéristiques innovantes. Les maisons modulaires de la ville ont été imprimées en 3D avec du sable du désert et leur construction a été facilitée par des bras robotisés avancés : 

TOP 2 : La première fusée entièrement imprimée en 3D : Avec une levée de fonds de plus de 600 millions de dollars, Relativity Space souhaite créer une fusée entièrement grâce à la fabrication additive. Baptisée Terran R, cette fusée serait similaire au Falcon 9 de Space X en termes de taille et de vitesse. Cependant, grâce à l’impression 3D, elles pourraient être fabriquées plus rapidement et avec moins de composants. D’après Relavity Space, si la production est simplifiée, c’est principalement grâce à l’impression 3D métal, qui permet notamment de réduire les coûts de fabrication :

TOP 3 : Adidas et l’usage de l’impression 3D : Pour sa paire de chaussure Adidas 4DFWD, la marque allemande s’est une nouvelle fois associée avec le fabricant d’imprimantes 3D Carbon. Ensemble, ils ont développé une semelle permettant, selon Adidas, aux athlètes d’être poussés en avant lors de l’impact de la chaussure avec le sol. Pour réaliser ce projet, ils ont eu recours à la technologie Digital Light Synthesis, un procédé ressemblant au Digital Light Process (DLP). Pour le moment, la chaussure est disponible selon deux coloris, Core Black et Solar Red, et une nouvelle collection sortira le 1er juillet pour célébrer les Jeux Olympiques :

TOP 4 : L’utilisation de l’impression 3D par le groupe Ségneré : Fondé en 1965, le groupe Ségneré est aujourd’hui principalement tourné vers l’aéronautique. Grâce à l’impression 3D, l’entreprise française essaie de se différencier de ses concurrents, notamment grâce à la flexibilité qu’offre la technologie. L’impression 3D permet au groupe Ségneré de répondre à divers besoins, avec par exemple la fabrication d’outillages,  qui offre à la société la possibilité d’avoir une production réactive et donc de pouvoir tester différents prototypes :

TOP 5 : L’imprimante 3D Origine One : Origine, racheté par Stratasys en fin d’année dernière, mise sur la photopolymérisation programmable. D’après le fabricant, ce procédé, aussi appelé P³, réduit le temps de production et les coûts de développement tout en fournissant des pièces de qualité. Par exemple, l’imprimante 3D Origine One basée sur cette technologie, permet de fabriquer des pièces de taille avec précision et vitesse, le tout avec une large gamme de résines. De plus, la machine dispose d’un volume d’impression de 192 x 108 x 350 mm et bénéficierait d’un post traitement rapide :

Que pensez-vous du projet Mars Science City ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you