menu

La Royal Netherlands Navy fait appel aux solutions d’impression 3D de Nanoe

Publié le 16 septembre 2022 par Tom Comminge
Impression 3D marine

Il existe déjà un certain nombre d’exemples où des stations navales en mer ont intégré la fabrication additive dans leurs équipements. La marine américaine, par exemple, utilise la technologie d’impression 3D du fabricant ICON dans le but de pouvoir réagir rapidement en cas de crise. Cette fois-ci, on reste en Europe, plus particulièrement aux Pays-bas : la marine néerlandaise, autrement appelée la Royal Dutch Navy, a en effet conclu un partenariat avec la société française Nanoe. Ensemble, ils veulent se concentrer sur l’objectif de pouvoir produire des pièces des navires LPD – ou « Landing Platform Dock » qui sont généralement utilisés en temps de guerre et intègrent une station de débarquement. Les pièces seront d’ailleurs fabriquées en utilisant les filaments Zetamix de Nanoe.

Basée à Ballainvilliers, en France, l’entreprise se concentre, entre autres, sur la production de matériaux dans le secteur de la céramique depuis sa création en 2008. À peine dix ans plus tard – en 2018 – elle a présenté son offre Zetamix, à savoir des filaments céramique et métallique pour la fabrication additive;  qui est commercialisé comme le premier filament céramique et métallique accessible dans l’industrie.

Oscar Koenig, ingénieur en impression 3D et Max Nijpels, spécialiste fabrication additive à la marine néerlandaise (crédits photo : Nanoe)

La collaboration entre Nanoe et la marine néerlandaise

La marine néerlandaise a acquis le système Zetamix, qui doit être utilisé pour l’évaluation et les tests. Celui-ci est plus précisément destiné à déterminer les propriétés importantes des pièces imprimées en 3D telles que la qualité, la précision, mais aussi la résistance. Il s’agit d’un processus extrêmement important car il faut que les pièces puissent recevoir la certification nécessaire. L’une des principales raisons pour lesquelles la Royal Dutch Navy a sans doute choisi les solutions de Nanoe est le fait que les filaments Zetamix sont tous compatibles avec des imprimantes 3D FFF ce qui permet non seulement de réduire le coût de la production de pièces en céramique et en métal, mais aussi de raccourcir efficacement les délais de fabrication.

Par ailleurs, la marine néerlandaise espère équiper directement ses navires de cette technologie 3D ; celui lui permettra de profiter d’une plus grande flexibilité ainsi que d’une plus grande autonomie. Max Nijpels, spécialiste de la fabrication additive à la Marine royale néerlandaise, est convaincu des avantages de la fabrication additive à bord et déclare : « Imprimer des pièces métalliques directement à bord serait une avancée significative car cela aiderait la Marine à augmenter sa préparation au combat et à réduire la logistique empreinte. »

Que pensez-vous du partenariat entre la marine néerlandais et Nanoe ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

*Crédit photo de couverture : Royal Netherlands Navy

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks