menu

Un mammouth reproduit grâce à l’impression 3D

Publié le 8 juin 2015 par Alex M.

Disparu il y a des milliers d’années, le mammouth a été pendant longtemps l’un des plus grands mammifères terrestres vivants. Et pour faire mieux connaître cet animal préhistorique au plus grand nombre, dont l’extinction reste encore un mystère, le Musée National de la Science et de la Technologie de Taïwan a décidé d’imprimer en 3D une réplique fidèle.

En partenariat avec le fabricant d’imprimantes 3D TierTime, le musée taïwanais propose ainsi à ses visiteurs de parcourir l’exposition « Journey of Printing Collections » avec comme pièce maitresse la reproduction imprimée en 3D du mammouth. L’exploit réalisé par le musée est d’autant plus grand que la réplique a été réalisée à l’aide d’une simple imprimante 3D de bureau, plus précisément une Up! Plus 2 de chez TierTime.

article_mammouth1

La première difficulté pour le musée a été d’imaginer comment fabriquer un mammouth de plusieurs mètres à l’aide d’une imprimante 3D proposant un volume de 140 x 140 x 135 mm. Pour contourner ce problème, l’équipe du musée a divisé le mammouth en 197 parties, imprimées une à une, et les a assemblées pour reconstituer l’animal.

L'imprimante 3D Up! Plus 2 utilisée pour la fabrication du mammouth

L’imprimante 3D Up! Plus 2 utilisée pour la fabrication du mammouth

« La précision d’impression devait être tant verticale qu’horizontale pour un objet d’une telle importance. Le moindre défaut d’une partie aurait pu faire dévier tout l’assemblage du mammouth », comment le chef du projet du Musée de Taïwan.

Le second défi pour le musée fut de réduire le temps de vérification et d’impression des différentes pièces. « La commande d’impression se fait en pressant un bouton, ce qui permet de tester rapidement quelques idées, de construire les modèles dans des délais très courts pour vérifier si la conception convenait », précise le chef du projet avant d’ajouter « l’imprimante 3D UP! Plus 2 de TierTime s’est avérée très stable, ce qui est indispensable pour des impressions de longue durée. »

La reproduction du mammouth en 3D a conquis le public du musée. « Nous avons réalisé que l’impression 3D n’était pas qu’une question de science et de technologie. Notre approche de la fabrication est en train de changer et les outils numériques vont faire leur entrée dans nos vies. Nos idées pourront désormais prendre forme plus facilement et plus vite. L’éducation par la vulgarisation scientifique devra être ajustée pour montrer aux nouvelles générations comment aborder la révolution qui se met en place dans la fabrication et la consommation à l’ère des outils numériques », conclut le directeur du musée.

La réplique comporte près de 200 pièces imprimées en 3D

La réplique comporte près de 200 pièces imprimées en 3D

Nos remerciements au revendeur A4 Technologie, revendeur français des imprimantes 3D TierTime pour l’information.

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook Twitter Google+ ou LinkedIn

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you