menu

MAMBO, le bateau imprimé en 3D en fibres de verre, prend enfin le large

Publié le 30 septembre 2020 par Mélanie R.

Souvenez-nous de ce bateau imprimé en 3D que nous vous présentions dans les allées du Formnext 2019 : conçu par Moi Composites en collaboration avec Autodesk, Catmarine, Micad et Owens Corning, il a enfin pris la mer ! Baptisé MAMBO (Motor Additive Manufacturing Boat), il semblerait qu’il soit le premier bateau imprimé en 3D en fibres de verre qui se baladera sur les eaux italiennes, au salon nautique de Gênes qui commence demain. Il mesure 6,5 mètres de long par 2,5 mètres de large, pèse environ 800 kg et est équipé d’un véritable système de navigation, d’un plancher en liège, de sièges en cuir blanc et d’un moteur de 115 cv. Une véritable première pour le secteur maritime !

La fabrication additive est aussi efficace dans les airs que dans l’eau ! Les applications au service de la mer se multiplient, que ce soit pour préserver l’environnement, imaginer des dispositifs plus performants ou tout simplement concevoir des pièces détachées pour tous les types de navires. Côté fabrication de bateau justement, les technologies 3D ont commencé à faire leur preuve : on pense par exemple à celui imprimé en 3D par l’université du Maine qui explosait ainsi plus records mondiaux. Les concepteurs ont misé sur une technologie grand format pour créer l’ensemble du bateau en une seule fois. Dans le cas du fabricant italien Moi Composites, c’est davantage le matériau utilisé qu’il faut souligner puisque le MAMBO est composé d’un composite en fibres de verre. 

MAMBO est un bateau à moteur imprimé en 3D en fibres de verre continues (crédits photo : Autodesk)

L’impression 3D composite pour concevoir MAMBO

Moi Composites s’est appuyé sur la technologie d’impression Continuous Fiber Manufacturing, une méthode d’impression 3D composite continue : un robot Kuka guidé par un algorithme vient déposer un plastique thermodurcissable chargé en fibres continues (dans notre cas du verre), qui est donc durci par une source de lumière UV. Un système qui permettrait d’imaginer des pièces plus légères, plus résistantes et plus durables dans le temps, le tout sans créer de moules inaccessibles et en limitant le gaspillage de matériau. La startup italienne a réalisé plusieurs projets afin de démontrer les capacités de cette technologie – tout a d’ailleurs commencé avec leur robot Atropos. Le bateau MAMBO est sans doute l’un des exemples les plus marquants.  

Soutenu par plusieurs entreprises dont l’expert en logiciels Autodesk, Moi Composites a imaginé un bateau à moteur de 6,5 mètres de long et de 2,5 mètres de large, avec une coque en forme de Y qui s’inspire du Arcidiavolo conçu par Sonny Levi. Les équipes expliquent que la structure monocoque aux formes organiques et asymétriques a été construite sur cette base. On a finalement le sentiment que les formes imaginées se poursuivent, un peu comme le courant finalement de l’eau. Gabriele Natale, PDG et cofondateur de Moi Composites, ajoute : “Nous avons participé au salon nautique de Gênes en 2017, et c’est au cours de cet événement que nous avons eu l’idée de fabriquer le MAMBO. Nous avons d’abord vu le projet prendre forme, puis nous l’avons fait vivre, et enfin, le MAMBO est arrivé en mer. Nous avons imprimé un bateau en 3D, en renforçant le concept de personnalisation avec un design unique créé et adapté dans l’esprit du propriétaire, pour donner à chacun la possibilité de comprendre et de vivre la mer à sa manière. Tout cela ne serait pas arrivé sans le soutien de nos partenaires, qui ont cru avec nous à cet ambitieux projet.” 

Après impression, le bateau a été peint en bleu

Deux robots ont servi à l’impression du bateau à moteur. Chaque section individuelle a été laminée en sandwich, chacune intégrant la résine en polyester les fibres de verre, puis assemblée aux autres. Le MAMBO a ensuite été peint en bleu pour la présentation au salon nautique de Gênes. C’est en tout cas un bel exemple des possibilités de la fabrication additive dans le secteur maritime et on espère que cela inspirera plus d’un fabricant de bateaux ! Retrouvez plus d’informations sur le site de Moi Composites.

Que pensez-vous de ce bateau imprimé en 3D en fibres de verre ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you