menu

MakerBot et Ultimaker annoncent leur fusion

Publié le 12 mai 2022 par Mélanie W.
makerbot ultimaker

Une chose est sûre, le marché de la fabrication additive ne dort jamais. Et après une année 2021 chargée en termes de fusions et d’acquisitions, 2022 poursuit sur cette tendance. Aujourd’hui, deux des leaders de l’impression 3D de bureau, MakerBot et Ultimaker, ont annoncé qu’ils avaient accepté de fusionner afin d’accélérer l’adoption mondiale de la fabrication additive. Selon un communiqué de presse, cette fusion leur permettra de proposer un écosystème d’impression 3D de bureau plus complet, comprenant bien sûr le matériel, mais aussi les logiciels et les matériaux.

Bien que l’impression 3D n’ait généralement pas souffert de la pandémie, le marché des imprimantes 3D de bureau a véritablement prospéré, car beaucoup s’y sont tournés pour occuper leur temps. Bien que cette tendance ait commencé à s’inverser en 2021 avec l’augmentation des expéditions d’imprimantes 3D industrielles, le marché reste énorme. En effet, le seul marché mondial des imprimantes 3D de bureau était évalué à 1,4 milliard de dollars en 2019 et devrait atteindre environ 5 milliards de dollars d’ici 2027, selon un rapport d’Emergen Research. Cette taille est également perceptible par le simple nombre de fabricants présents sur ce segment. Des États-Unis à la Chine et partout ailleurs, le marché des imprimantes 3D de bureau est l’un des plus saturés, avec une concurrence féroce. Ce rapprochement entre deux des noms les plus connus dans le domaine des imprimantes 3D de bureau devrait permettre à l’impression 3D dit « Desktop » de se généraliser.

Crédits photo : Ultimaker

Que savons-nous de la fusion d’Ultimaker et de MakerBot ?

L’annonce faite aujourd’hui indique que les deux sociétés sont parvenues à un accord de regroupement d’entreprises. Essentiellement, l’objectif semble être de créer une nouvelle entité qui aura des sièges sociaux aux Pays-Bas et à New York et qui sera codirigée par Nadav Goshen, actuel PDG de MakerBot, et Jürgen von Hollen, actuel PDG d’Ultimaker. Cette nouvelle entité sera soutenue par l’investisseur existant, NPM Capital, et Stratasys, qui a acquis MakerBot en 2013, avec un investissement en espèces prévu de 62,4 millions de dollars. On espère que cela permettra de pénétrer de nouveaux marchés et d’alimenter l’innovation.

Bien que cette fusion puisse paraître surprenante, les deux entreprises sont des précurseurs dans le domaine, à titre différent. MakerBot a bien sûr été l’une des premières entreprises d’imprimantes 3D de bureau à émerger du mouvement RepRap en 2009, rendant l’impression 3D plus accessible au grand public. Son site web Thingiverse possède la plus grande collection de conceptions numériques téléchargeables. Ultimaker, quant à elle, a fait son entrée sur scène en 2013 et est connue à la fois pour ses imprimantes et pour son slicer Cura, qui est rapidement devenu un nom connu des amateurs d’impression 3D. Cette fusion jouera sur les forces des deux entreprises, leur permettant de proposer des solutions d’impression 3D de bureau faciles à utiliser et encore plus accessibles pour toutes sortes d’applications. Cela contribuera à l’adoption de l’impression 3D, faisant des imprimantes 3D de bureau un outil plus courant dans de nombreux segments de marché différents.

Ultimaker and MakerBot

Cura est sûrement le slicer le plus répandu sur le marché (crédits photo : Ultimaker)

Jürgen von Hollen, PDG d’Ultimaker, conclut : « Cette fusion marque une étape importante pour Ultimaker et MakerBot. L’innovation et la croissance sont toutes deux essentielles pour faire passer l’impression 3D de bureau du statut de technologie spécialisée à celui de technologie grand public. La nouvelle société tirera parti de sa présence mondiale combinée et l’étendra avec des ventes et des opérations dans les Amériques, l’EMEA et l’APAC. » La transaction est soumise à la consultation des instances représentatives du personnel appropriées et aux approbations réglementaires, mais la clôture est prévue au deuxième ou troisième trimestre 2022. Vous pouvez trouver plus d’informations dans le communiqué de presse ICI.

Que pensez-vous de cette fusion entre MakerBot et Ultimaker ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article et retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks