menu

Tout ce qu’il faut savoir sur le logiciel MakerBot CloudPrint

Publié le 17 août 2022 par Philippe G.

Fondé en 2009 et racheté par Stratasys en 2013, MakerBot fait partie des leaders de l’industrie en matières de solutions d‘impression FDM. En plus de sa large gamme d’imprimantes 3D, l’entreprise américaine propose également sa propre plateforme appelée MakerBot CloudPrint, dotée d’une nouvelle version. Précédemment connue sous le nom de MakerBot Print, la plateforme présente selon l’entreprise un certain nombre d’avantages pour les utilisateurs, notamment en termes d’intégration avec le cloud. Gratuit,  MakerBot CloudPrint a pour objectif de faciliter l’utilisation de l’impression 3D, et ce, de n’importe où. L’entreprise précise notamment que tous les processus d’impression peuvent être gérés depuis presque n’importe où dans le monde. Pour en savoir plus sur ce logiciel, 3Dnatives vous propose de revenir sur ses fonctionnalités !

Un flux de travail rapide et efficace : c’est probablement ce à quoi aspirent les utilisateurs de la technologie en milieu professionnel. Et c’est dans ce sens là que MakerBot CloudPrint a été imaginé. Ainsi, si vous disposez d’une imprimante 3D de la série MakerBot METHOD, de la série Replicator ou du pack MakerBot SKETCH Classroom, vous pouvez profiter des avantages du logiciel CloudPrint. Celui-ci comprend des améliorations en termes de vitesse et de performances, entre autres.

CloudPrint permet d’envoyer à distance des fichiers à votre imprimante 3D. (Crédits photo MakerBot)

Comment le logiciel fonctionne ?

Si l’ancienne version du logiciel était aussi gratuite et intégrait déjà des fonctions comme la préparation de l’impression, le lancement de l’impression et la surveillance à distance, la nouvelle version possède un certain nombre de nouveautés. Elle offre notamment la possibilité de préparer le travail d’impression à l’avance. Après avoir été préparée, la tâche est mise en file d’attente et dès qu’elle est prête, il suffit d’appuyer sur « Démarrer l’impression suivante ». La surveillance en direct de CloudPrint, quant à elle, permet aux utilisateurs de surveiller leurs impressions de n’importe où ! Il suffit de se connecter à MakerBot CloudPrint depuis n’importe quel navigateur pour pouvoir immédiatement visualiser les images de la caméra intégrée.

En outre, cette version du logiciel offre également la possibilité d’utiliser des fichiers CAO natifs qui n’ont plus besoin d’être convertis au préalable en formats STL. Les formats de fichiers suivants sont pris en charge par CloudPrint : catpart, .dae, .glb, .iges, .igs, .ipt, .obj, .par, .sab, .sat, .sldprt, .wrl, .x_t, .3mf, .stl, .makerbot. Une autre caractéristique intéressante du logiciel MakerBot est l’aperçu avant impression, qui s’affiche jusqu’à 70 % plus rapidement. Cette fonctionnalité permet également de comparer deux impressions entre elles, ainsi que d’afficher les statistiques d’impression à différentes étapes du processus.

Conseils pour optimiser CloudPrint

MakerBot a préparé quelques conseils destinés aux utilisateurs de CloudPrint pour simplifier au maximum le processus d’impression. La société recommande par exemple d’autoriser l’orientation automatique de CloudPrint sur la plaque de construction et d’utiliser la fonction de glisser-déposer afin d’optimiser l’ensemble du flux de travail. De plus, MakerBot précise qu’il est également possible d’envoyer les différents projets d’impression à un tiers via un lien. 

Le CEO de MakerBot, Nadav Goshen, conclut : « Le secret d’une impression 3D réussie va au-delà du matériel et inclut l’écosystème complet des matériaux, des accessoires et des logiciels. Les améliorations que nous avons apportées à MakerBot CloudPrint sont conçues pour fournir une approche plus rationnelle afin que les utilisateurs puissent se concentrer sur d’autres tâches importantes. CloudPrint élimine les aléas de la préparation de l’impression et de la gestion de l’espace de travail. Avec un flux de travail facile à utiliser et sécurisé, CloudPrint donne aux utilisateurs un meilleur contrôle et une meilleure gestion de leurs impressions du début à la fin.«  

Que pensez-vous du logiciel MakerBot CloudPrint ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Crédits photo de couverture : MakerBot

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. Fournier Jean François dit :

    Un progrès certains

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks