menu

La plus grande maison habitable imprimée en 3D

Publié le 31 octobre 2017 par Mélanie R.
maison impression 3D

C’est une première en Europe: une maison résidentielle de 300 mètres carrés imprimée en 3D est aujourd’hui habitable. En Russie, un groupe d’entreprises appelé AMT-SPECAVIA a terminé la construction de cette structure commencée en 2015 qui pourrait bien être la plus grande impression 3D béton européenne réalisée.

Il y a deux ans, le groupe AMT-SPECAVIA a commencé à construire une maison habitable à Iaroslavl en Russie en utilisant la fabrication additive. Le fait qu’on puisse y vivre dès maintenant est une caractéristique importante de ce projet : beaucoup de constructions ont vu le jour grâce à l’impression 3D mais peu sont aujourd’hui prêtes à accueillir des habitants que ce soit par leur taille ou par leur solidité. On se souvient d’Apis Cor, une startup russe, qui présentait une maison d’exposition de 38 mètres carrés, prête en 24 heures seulement grâce à un bras robotisé ou encore le logement pour étudiant imprimé par Habitat 76 qui devrait être prêt en 2018.

maison impression 3D

Cette maison de 300 mètres carrés est aujourd’hui prête et ce n’est pas un modèle d’exposition; AMT-SPECAVIA a installé la plomberie, le chauffage et l’électricité et a terminé les finitions intérieures. Tout le processus de construction respecte les réglementations du secteur, de la conception du projet à la délivrance du permis de construire. C’est également le cas du logement social en cours de construction à Nantes, même si celui-ci est plus petit que la maison russe (95 m²). 

Afin de construire la structure de la maison, les équipes ont utilisé un mélange à base de ciment et de sable. La hauteur des couches imprimées est de 10 mm tandis que leur largeur est comprise entre 30 et 50 mm. Concernant la création des murs, la machine S-6044 a pu imprimer 15 mètres carrés par heure. Elle offre un champ de travail de 3,5 x 3,6 x 1 m. Grâce à cette imprimante 3D, construire la structure même de la maison n’a pris qu’un mois. A partir de là, elle a continué son travail jusqu’à la pose du toit l’été dernier. La fabrication additive aura permis au groupe russe de réduire le temps de construction par 8, voire 12 pour certaines pièces. 

maison impression 3D

L’impression 3D de la maison s’et faite pièce par pièce hors site

Nous avons imprimé la maison en plusieurs parties (les murs, les éléments décoratifs et la tour), les avons amenées sur site afin de les assembler, explique Alexander Maslov, directeur général d’AMT-SPECAVIA. Depuis, nous avons amélioré notre équipement en termes de vitesse d’impression et de qualité. Mais même notre premier modèle nous a permis de vérifier qu’il était fiable et efficace.”

maison impression 3D

Cette maison est la plus grande structure habitable imprimée en 3D aujourd’hui disponible. Elle devrait accueillir ses premiers habitants dans quelques jours.

Que pensez-vous de cette maison habitable? Partagez votre opinion en commentaire de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Les 2 commentaires

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. Alain Daniel dit :

    Tout à fait d’accord .je l’avais prédit il y à 30 ans quand en cours avec l’utilisation d’une imprimante 2D,j’ai posé la question au prof pourquoi ne pas rajouter sur l’imprimante 2D un troisième paramètre l’axe Z.
    Je pense que pas mal de technicien on eu cette réflexion,mais c’était prématuré, cette révolution est aussi importante que le DVD le PC le transistor (composant électronique je précise) le circuit intégré,ect,

  2. Jean-marc Perrier dit :

    Cette révolution apporte un plus réel à la construction, mais aussi condamne à terme un secteur entier de l’emploi. On se rappelle de la révolution menée par la révolution technique posée par Ford au début du XXème, et par la destruction de dizaines de milliers d’emplois en quelques mois.
    L’impression 3D appliquée au bâtiment fera la même chose, destruction massive d’emplois, un prix de vente qui ne baissera pas vraiment (juste des marges qui vont augmenter), et une paupérisation de la société, car les machines outils envahissent tous les secteurs de l’économie, sans contrepartie.
    C’est aussi cet aspect de la révolution technique qu’il faut prendre en compte maintenant, car dans 10 ans il sera trop tard. Soit le modèle économique change aussi, et nos sociétés avec, soit nos sociétés devront payer un prix énormes pour l’égoïsme collectif qui se répend.
    Oui, l’impression 3D permet beaucoup, mais qui va payer la facture sociale ?…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you