menu

Une maison flottante imprimée en 3D s’installe en République Tchèque

Publié le 1 juin 2020 par Mélanie R.
maison flottante imprimée en 3D

Il n’est déjà pas commun de vivre dans une maison qui flotte alors imaginez en plus si celle-ci est imprimée en 3D ! C’est le nouveau concept développé en République Tchèque : baptisée Prvok, cette petite structure possèdera non seulement des murs imprimés en 3D mais elle sera bâtie sur l’eau, une première pour le pays. Imaginée par Michal Trpak du studio d’architecture Scoolpt, la maison flottante imprimée en 3D devrait être érigée le mois prochain et faire 43 mètres carrés. 

Dans le secteur de la construction, l’impression 3D fait déjà des merveilles : on entend beaucoup parler de maisons imprimées en 3D en des temps records, économisant la plupart du temps des matériaux mais aussi des coûts de main d’oeuvre. Si aujourd’hui la plupart des structures possèdent seulement des murs imprimés en 3D et ne sont que des preuves de concept, ce sont des projets encourageants qui montrent à nouveau comment la fabrication additive vient repenser nos chaînes de valeur traditionnelles. C’est donc la première fois que la République Tchèque accueillera une maison de la  sorte, et qui plus est flottante !

Le studio Scoopt est à l’origine du projet, en partenariat avec la société de construction Stavebni sporitelna Ceske sporitelny. Il a imaginé une structure de 43 mètres carrés avec trois pièces : un salon avec cuisine intégrée, une chambre et une salle de bain. Selon le studio, les murs imprimés en 3D seraient trois fois plus résistants que ceux conçus avec du béton traditionnel et devraient être érigés en seulement 48 heures, réduisant les coûts de construction de 50% tout en diminuant les émissions de CO2. Il faudra alors compter deux mois supplémentaires avant qu’elle ne puisse être habitée. 

Fixée à un ponton, la maison tchèque intègrerait différentes éco-technologie comme la récupération d’eau, la douche à recirculation, le toit vert ainsi que les réservoirs pour l’eau potable, les services publics et les eaux usées. Si on se penche sur le processus d’impression lui-même, le studio explique qu’il utilisera un bras robotisé capable de déposer le mélange de béton à une vitesse de 15 cm par seconde. Le béton aurait été enrichi de fibres de nano-polypropylène et de plastifiants. Michal Trpak affirme que la structure a une durée de vie de 100 ans et qu’une fois sa durée de vie écoulée, ils pourront réutiliser le matériau pour en créer une nouvelle. Reste à savoir ce que cela va donner dans la pratique ! Le processus de construction devrait débuter au mois de juin et les premiers habitants pourront s’y installer en août si tout se passe comme prévu.

Vous pouvez en savoir plus ICI et dans la vidéo ci-dessous :

Que pensez-vous de cette maison flottante imprimée en 3D ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you