menu

Une maison de 90 mètres carrés construite en quelques jours grâce à l’impression 3D

Publié le 21 juillet 2020 par Mélanie R.
kamp C

En Belgique, une maison de deux étages vient d’être érigée grâce à l’impression 3D : à partir de l’imprimante 3D béton BOD2 développée par COBOD, l’entreprise Kamp C a pu imaginer une structure de 90 mètres carrés, construite en trois semaines seulement, et en un seul bloc ! L’entreprise affirme qu’elle s’est ainsi affranchie des étapes d’assemblage sur site. Le projet est en réalité une maison modèle – elle ne devrait pas être habitée mais sert à montrer tout le potentiel de la fabrication additive dans le secteur de la construction.

L’industrie du bâtiment et de la construction est aujourd’hui confrontée à de nombreux défis, notamment à la consommation excessive de matériaux polluants et d’énergie, à la réduction des émissions de CO2 mais aussi à la demande élevée de logements de qualité et abordables. Le secteur doit jongler avec toutes ces contraintes ce qui peut parfois freiner certains projets et créer de la frustration. C’est là que la fabrication additive a une carte à jouer. Selon Kathleen Helsen, députée provinciale pour le logement et présidente de Kamp C, “Les nouvelles technologies, telles que l’impression 3D du béton, peuvent contribuer à apporter une réponse. L’impression 3D dans le bâtiment connaît un essor dans le monde entier. Plusieurs possibilités, dont l’impression de logements provisoires et même d’appartements complets, sont déjà mises en œuvre, mais cette technologie est encore très novatrice en Flandre.” C’est pourquoi Kamp C a conçu cette maison imprimée en 3D qui n’a pour l’instant qu’une vocation de modèle afin de montrer les possibilités offertes par les technologies 3D. 

La maison imprimée en 3D et l’imprimante 3D COBOD (crédits photo : Kamp C)

En effet, l’équipe de Kamp C explique qu’elle n’avait pas du tout défini l’utilité de la structure imprimée en 3D – elle pourrait servir d’habitation comme de salle de réunion ou de bureau. En tout cas, l’impression 3D aurait permis de réaliser une économie de 70% en termes de matériau, de coûts et de temps. Il aura fallu seulement trois semaines pour ériger la structure, un temps que les équipes espèrent passer à quelques jours seulement. Côté matériau, des fibres de carbone auraient été ajoutées au béton afin de renforcer le résultat final. Marijke Aerts, chef de projet au Kamp C, ajoute : « La résistance à la compression du matériau est trois fois supérieure à celle de la brique de construction classique. » La maison serait ainsi trois fois plus solide qu’une bâtie via des méthodes traditionnelles. Les technologies ont également permis de réaliser des formes différentes et atypiques. L’équipe a misé sur une construction plus « verte » avec une faible consommation d’énergie, des panneaux solaires et un chauffage au sol et au plafond.

Enfin, ce qui est intéressant avec la technique développée en partenariat avec COBOD, est que l’enveloppe de la maison a été imprimée en 3D en une seule fois, et ce, sur deux étages ! Une première pour le secteur de la construction, plutôt habitué à imprimer les différentes pièces et à les assembler sur site. Les intéressés pourront visiter la maison à partir de septembre 2020, uniquement sur rendez-vous. Vous pouvez retrouver plus d’informations sur le site officiel de Kamp C.

Quelques détails à l’intérieur de la maison

Que pensez-vous de cette structure imprimée en 3D ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you