menu

TOP 5 des vidéos de la semaine : à la rencontre de Lynxter

Publié le 27 mars 2022 par Philippe G.

Cette semaine, partez à la rencontre de Lynxter ! Située à Bayonne et fondée en 2016, l’entreprise française s’efforce depuis sa création de proposer des solutions afin de simplifier et transformer les processus de production des industries. Ensuite, 3Dnatives vous présente l’imprimante 3D Nova du fabricant français Cosmyx ! Lancée en 2021, l’imprimante 3D de bureau est basée sur le procédé FDM. Enfin, découvrez comment la célèbre entreprise BMW utilise la fabrication additive et quelles sont les pièces conçues par la société. On vous souhaite en tout cas un très bon dimanche à tous !

TOP 1 : À la rencontre de Lynxter : Fondé en 2016, Lynxter a pour objectif d’offrir aux professionnels des solutions afin de leur permettre d’améliorer leur processus de production. Pour ce faire, l’entreprise située à Bayonne a développé un écosystème complet et performant. Au coeur de ce système, on retrouve l’imprimante 3D S600D, une solution modulaire dédiée aux industriels. Multimatériaux et multiprocédés, la machine est capable de prendre en charge des filaments thermoplastiques, comme le PEKK ou le nylon, des liquides ou encore des pâtes. Les fondateurs de Lynxter reviennent sur les débuts de l’aventure :

TOP 2 : L’imprimante 3D Nova : 3Dnatives poursuit sa série de tests et vous présente ce coup-ci l’imprimante 3D Nova, du fabricant français Cosmyx ! Lancée en 2021, l’imprimante 3D est basée sur le procédé FDM et offre une volume d’impression de 300 x 200 x 270 mm. La machine de bureau est compatible avec les thermoplastiques standards, comme le PLA et l’ABS, et a été imaginée pour offrir une expérience utilisateur simplifiée. Disponible à partir de 2 990 euros, découvrez le test complet de l’imprimante 3D Nova :

TOP 3 : De nouvelles opportunités professionnelles en impression 3D : Après une période tumultueuse sur le marché de l’emploi causée par la crise sanitaire, les choses reviennent peu à peu à la normale. Notamment dans le secteur de la fabrication additive, où de plus en plus d’entreprises sont demandeuses. Et parmi elles, on retrouve la société Humtown Additive. Au cours d’un séminaire en ligne organisé cette semaine, la société a encouragé toutes les personnes a postulé. Elle est actuellement à la recherche de plusieurs profils, comme des techniciens 3D ou bien des ingénieurs, afin de poursuivre son activité professionnelle, qui consiste à concevoir des moules destinées à plusieurs industries, comme celle du ferroviaire :

TOP 4 : BMW et l’impression 3D : Si vous suivez l’actualité de l’impression 3D depuis plusieurs années, vous savez probablement que la technologie est utilisée par de nombreuses entreprises du secteur de l’automobile. Et la célèbre entreprise allemande BMW ne fait pas exception. Que ce soit pour concevoir des prototypes, ou même des pièces finales dans certains cas, l’entreprise bavaroise utilise la fabrication additive pour améliorer son processus de production. De la conception au post-traitement, en passant par l’impression, découvrez un aperçu des pièces imprimées en 3D par la firme :

TOP 5 : Le système IONA d’Insphere : Accompagnez James Allum, Senior Manufacturing Research Engineer chez AMRC Cymru, au coeur de son activité professionnelle. L’ingénieur revient sur les bénéfices apportées par la fabrication additive et sur la solution utilisée par son entreprise. AMRC Cymru a notamment recours au système IONA, développé par la société Insphere, qui permet d’automatiser et optimiser les processus de production :

Que pensez-vous de l’entreprise Lynxter ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

*Crédits photo de couverture : 

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks