menu

Quelles sont les lunettes imprimées en 3D du marché ?

Publié le 12 mai 2022 par Mélanie W.

Lorsque l’on pense à l’impression 3D, notamment dans le secteur médical, l’un de ses principaux avantages est le fait qu’elle permet de fabriquer des pièces entièrement personnalisables. Il n’est donc pas surprenant que l’un des domaines où l’on observe une croissance des produits imprimés en 3D soit celui des lunettes. En effet, le marché devrait atteindre 3,4 milliards de dollars d’ici 2028 contre $182 millions en 2018. Grâce à l’impression 3D, les montures en verre peuvent être personnalisées pour s’adapter parfaitement au visage de chaque utilisateur, ce qui permet un ajustement plus léger et plus confortable. Nous avons décidé de regarder de plus près les principaux exemples de lunettes imprimées en 3D, qu’elles soient optiques ou solaires, afin de comprendre les options disponibles sur le marché. Nous les avons triés par ordre alphabétique.

Des lunettes pour les enfants dyslexiques

Abeye est une startup française incubée par ATOL Les Opticiens qui fabrique des lunettes électroniques dans le but d’améliorer le bien-être de son porteur. L’une de ses dernières gammes de lunettes s’appelle Lexilens, une solution qui vient soulager les personnes souffrant de dyslexie. Concrètement, son porteur peut activer un filtre par une simple pression, retirant ainsi toutes les images miroir vues par la personne dyslexique. Et si on vous en parle dans notre sélection c’est parce que la fabrication additive a joué un rôle clé dans toute la phase de R&D du projet. Les équipes ont pu tester de nombreuses montures différentes et multiplier les itérations. C’est la technologie HP Multi Jet Fusion qui a d’ailleurs été utilisée.

Crédits photo : Abeye

Les lunettes de soleil développées par Adidas

De nombreuses marques de sport ont déjà utilisé la fabrication additive pour produire divers équipements et accessoires sportifs et Adidas ne fait pas exception à la règle. La marque de sport allemande a récemment annoncé qu’elle allait utiliser l’impression 3D pour concevoir la monture de sa dernière paire de lunettes de soleil. Ces montures, appelées 3D CMPT, ont été fabriquées en collaboration avec Marcolin Group, une entreprise déjà connue pour avoir travaillé avec de grandes marques telles que Tom Ford, Moncler et Guess. Ce modèle unique, qui se distingue non seulement par sa légèreté (20 grammes seulement), présente une structure en spirale assez originale. Elle a été créée en utilisant du nylon flexible avec un revêtement spécial, qui donne aux lunettes un effet caoutchouté. Adidas a amélioré les lunettes avec des points de contact antidérapants sur la plaquette de nez pour améliorer la stabilité et les rendre aussi confortables que possible.

Crédits photo : Adidas

Les lunettes imprimées en 3D de BRAGi

Si vous recherchez des lunettes fabriquées par fabrication additive qui offrent un excellent confort et une esthétique remarquable, vous trouverez certainement votre bonheur chez BRAGi. Les lunettes imprimées en 3D, individuelles et sur mesure,  sont conçues via un processus bien rodé : numérisation 3D, conception paramétrique et technologie d’impression 3D. BRAGi utilise son propre système de numérisation, qui peut identifier avec précision un total de 72 points clés sur le visage et servir ainsi de base pour la conception ultérieure de la monture des lunettes. En ce qui concerne l’impression 3D qui s’ensuit, BRAGi utilise une imprimante 3D allemande, mais reste discrète sur ce point ainsi que sur les matériaux utilisés.

lunettes imprimées en 3D

Crédits photo : BRAGi

Fitz Frames

Fitz Frames part du principe que tout le monde doit se sentir bien dans ses lunettes, car elles sont la seule chose que l’on porte du matin au soir. À cette fin, l’entreprise fabrique tous les types de lunettes imprimées en 3D, y compris des lunettes de vue, des lunettes filtrant la lumière bleue et des lunettes de soleil pour les adultes et les enfants (à partir de 3 ans). Pour garantir une adaptation optimale à chaque visage, l’application Fitz mesure les dimensions exactes avant d’imprimer en 3D la monture. Les utilisateurs peuvent choisir parmi une variété de formes et de couleurs de montures et, bien sûr, vous pouvez faire un achat unique pour seulement 96 dollars (avec une garantie de 30 jours), mais vous pouvez aussi opter pour un abonnement annuel de 185 dollars pour un nombre illimité de montures, juste en cas d’accident. Comme beaucoup d’autres exemples de notre liste, les montures sont fabriquées via la technologie SLS, bien que la société ne nomme pas le processus exact.

Crédits photo : Fitz Frames

Hoet et ses lunettes en titane

La famille Hoet, qui gère un magasin d’optique de cinquième génération au cœur de Bruges, a récemment lancé ses lunettes « Made in Belgium » imprimées en 3D titane. La famille, qui gère le magasin familial depuis son ouverture en 1945, a consacré quatre années de recherche et de développement, s’efforçant de combiner la technologie moderne avec l’élégance et le style. Le résultat de ce dévouement est la collection « Hoet couture » imprimée en 3D, qui présente une utilisation parfaite de la fabrication additive, produisant les montures des lunettes avec des détails étonnants qui ne pourraient pas être réalisés par des méthodes de production traditionnelles. Le tout en minimisant toute forme de déchets et en utilisant des matériaux durables. La technologie 3D offre un certain nombre d’autres options inédites en termes de design.

Crédits photo : Hoet

Klenze & Baum

Klenze & Baume se sont installés à Munich avec l’intention de produire des lunettes par impression 3D. La particularité de leurs lunettes est la charnière brevetée des collections VOYOU et SUMO. Celle-ci dispose en effet d’une fonction unique : en cas de surcharge ou d’étirement excessif de la branche, celle-ci peut céder et même sauter. L’articulation sans vis peut être remise en place en quelques secondes d’un simple mouvement de la main. Grâce à la fabrication additive, ces lunettes quasiment indestructibles sont non seulement très légères, mais elles s’inscrivent également dans une démarche de durabilité. Comme il s’agit de lunettes facilement réparables, il n’est pas nécessaire d’en commander de nouvelles en cas de casse, et l’impression 3D permet d’éviter la surproduction.

Crédits photo : Klenze & Baum

Les verres imprimés en 3D de Luxexcel

Jusqu’ici, nous vous avons présenté plusieurs projets de montures imprimées en 3D. Cette fois-ci, nous vous proposons des verres pour lunettes imprimés en 3D ! C’est l’entreprise Luxexcel qui est derrière cette innovation : basée aux Pays-Bas, elle propose l’impression de verres de prescription mais aussi de lentilles. Elle a développé une solution baptisée VisionPlatform qui intègre une imprimante 3D, un logiciel et des matériaux adaptés. Sa technologie est basée sur un procédé de jet de gouttelettes qui, couche par couche, forment le verre final. Dans la vidéo ci-dessous, Joost van Abeelen, CPO de Luxexcel, revient sur les fondamentaux de la technologie :

Les lunettes imprimées en 3D de Materialise

L’entreprise belge Materialise est bien connue pour ses nombreux projets dans le secteur de l’impression 3D. Depuis sa création en 1990, elle s’est associée à des dizaines d’autres entreprises pour toutes sortes de projets. À partir de 2013, Materialise a travaillé sur la production de lunettes imprimées en 3D, en s’efforçant toujours de trouver des technologies optimales et des matériaux durables. En respectant toutes les exigences uniques que présente la production de lunettes, Materialise a investi dans la découverte et la recherche des nombreuses façons d’appliquer l’impression 3D au monde de la fabrication de lunettes. L’entreprise a ainsi développé toute une chaîne numérique dédiée à la création de lunettes sur-mesure, de l’optimisation du design de la monture à la recherche de la finition parfaite.

lunettes imprimées en 3D

Crédits photo : Materialise

Monoqool et sa collection Slider

La société danoise Monoqool a pour objectif d’utiliser les nouvelles technologies et les nouveaux matériaux pour fabriquer les lunettes les plus innovantes, en mettant notamment l’accent sur le confort. Les nombreuses lunettes imprimées en 3D de Monoqool se déclinent en une variété de styles de montures et de couleurs, mais elles sont toutes fabriquées à l’aide de polyamide et d’un laser, ce qui suggère une imprimante SLS industrielle. Selon l’entreprise, il faut jusqu’à 24 heures pour imprimer l’une des lunettes et, pour leur gamme Slider, les montures se composent de près de 600 couches superfines et subissent plus de 30 étapes de post-traitement, notamment le soufflage de verre, la coloration, le revêtement et le polissage, avant d’atteindre le produit final.

MYKITA

MYKITA, ainsi nommée parce que lors de sa création en 2003 elle était située dans une ancienne kita, ou garderie en allemand, est une entreprise allemande qui s’engage à utiliser les technologies modernes pour des lunettes innovantes et durables. Et comme on peut s’y attendre, ils ont aussi une collection réalisée grâce à l’impression 3D. MYKITA MYLON est la première collection produite en série à l’aide de la technologie d’impression 3D dont dispose MYKITA. Elle se compose à la fois de lunettes de soleil et de lunettes optiques. Les montures sont fabriquées à l’aide de poudre de polyamide via un procédé SLS afin de créer une monture légère qui offre néanmoins un confort exceptionnel.

lunettes imprimées en 3D

Crédits photo : MYKITA

Les lunettes imprimées en 3D de Netlooks

Netlooks est un fabricant français de lunettes qui travaille depuis plus de trois ans avec le service d’impression 3D Sculpteo. L’entreprise conçoit des lunettes sur-mesure grâce à la fabrication additive, plus particulièrement via le frittage de poudre. Elle utilise du PA12 pour créer des montures ajustées à la morphologie de son porteur – longueur des branches, largeur du visage, etc. Celui-ci peut également choisir la couleur de sa monture et ainsi obtenir un résultat totalement adapté à ses besoins.

Crédits photo : Netlooks

Odette Lunettes et sa gamme pour les sportifs

L’entreprise belge Odette Lunettes a récemment lancé une nouvelle collection de lunettes imprimées en 3D. Misant sur la technologie HP Multi Jet Fusion, elle a utilisé un polyamide biosourcé, un PA11 développé par BASF. La gamme a été baptisée “Odette Lunettes X Tom Boonen”, d’après la collaboration menée avec le cycliste belge Tom Boonen. En effet, l’objectif était de proposer des lunettes adaptées à la pratique du sport sans pour autant sacrifier le design. Odette Lunettes travaille actuellement en collaboration avec Materialise qui se charge de l’impression des montures.

lunettes imprimées en 3D

Crédits photo : Odette Lunettes

Rolf Spectacles

Rolf Spectacles est un fabricant autrichien de lunettes imprimées en 3D qui ont été développées à partir d’une base végétale. Pour être plus précis, ces lunettes sont fabriquées avec des graines de ricin. Le matériau imprimable en 3D issu de cette ressource écologique et renouvelable est flexible, naturel et bien toléré par la peau. Bien que Rolf Spectacles soit surtout connu pour ses lunettes développées à partir de matériaux végétaux, il produit également des lunettes en bois, en titane ou en pierre. Comme elles sont imprimées en une seule pièce, il n’est pas nécessaire de faire appel à des fournisseurs pour des pièces supplémentaires.

Crédits photo : Rolf Spectacles

Les lunettes imprimées en 3D zéro déchet de Wire Glasses

Conçues de manière durable à Londres et fabriquées à la main en Italie, les lunettes zéro déchet Wire Glasses visent à combiner style et durabilité. Disponibles à la fois sous forme de lunettes de vue et de lunettes de soleil, les montures sont imprimées à partir de bio-plastique fabriqué à partir de graines de ricin, d’un fil unique en acier inoxydable conçu par des spécialistes de la lunetterie dans le nord de l’Italie et de verres fabriqués en France avec une résine écologique (bio polyamide). L’entreprise vise le zéro déchet dans sa production et le travail équitable. Bien que l’entreprise ne précise pas quel procédé d’impression 3D elle utilise, elle s’est certainement tournée vers l’impression 3D grâce à ses avantages en matière de réduction des déchets.

lunettes imprimées en 3D

Crédits photo : Wire Glasses

YOU MAWO

YOU MAWO (pour « Your Magic World ») mise également sur la personnalisation de masse pour ses lunettes via la fabrication additive. Grâce aux technologies 3D, l’entreprise basée en Allemagne peut adapter exactement les caractéristiques des lunettes aux besoins de chaque porteur. Concrètement, l’entreprise utilise le procédé de frittage sélectif par laser et des machines EOS ; pour le processus de post-traitement, elle a recours aux solutions de DyeMansion. Après un scan d’environ 20 secondes effectué à l’aide d’un téléphone portable ou d’une tablette, YOU MAWO peut ensuite utiliser ces données pour concevoir et adapter les montures de lunettes et, bien entendu, les imprimer en 3D.

Quelle est votre paire de lunettes imprimées en 3D préférée ?  Partagez votre avis dans les commentaires de l’article et retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks