menu

Du grain de café aux meubles imprimés en 3D

Publié le 13 juin 2024 par Mélanie W.
lowpoly

Ces dernières années, les efforts pour promouvoir une économie circulaire dans le monde entier se sont multipliés, et l’un des domaines qui va de pair avec ce modèle est la conception circulaire. La nécessité de créer des produits respectueux de l’environnement est incontestable. À cette occasion, nous avons souhaité vous présenter un projet qui cherche à promouvoir la durabilité en redéfinissant le design d’intérieur. L’entreprise espagnole Lowpoly a collaboré avec le groupe de café D-Origen pour créer des meubles imprimés en 3D pour un nouveau café à Barcelone. Les meubles sont fabriqués à partir de déchets de café et sont imprimés en 3D.

Le marc de café est souvent utilisé comme engrais pour les plantes, pour piéger les odeurs ou à des fins industrielles telles que la production de biomasse. Il suffit de compter le nombre de cafés dans une ville pour se rendre compte de la quantité de déchets générés. C’est exactement ce à quoi Lowpoly et D-Origen ont pensé, et ils ont donné naissance à cette collaboration qui utilise le marc de café de leur bar pour créer leurs meubles. Lowpoly a développé un nouveau matériau à base de marc de café, combiné à du PLA recyclé, pour créer des comptoirs, des tabourets et des luminaires imprimés en 3D que l’on peut désormais voir dans le café Casa Calvet de D-Origen, le bâtiment moderniste d’Antoni Gaudí.

muebles impresos en 3d

Gianluca Pugliese (fondateur de Lowpoly), Ilaria Marzano et Arturo Tedeschi, qui ont eu recours à l’intelligence artificielle et à des techniques de conception numérique avancées pour réaliser leur projet, sont à l’origine de la conception du mobilier. Les meubles sont fabriqués sur mesure et les teintes uniques sont le résultat de l’utilisation du café comme matériau principal. Les meubles imprimés en 3D ne contiennent donc pas de pétrole et sont biodégradables.

Sur le plan technique, la technologie d’impression 3D à grande échelle de Lowpoly a été utilisée. Leurs imprimantes 3D sont en fait des bras robotisés industriels équipés d’un extrudeur Rev3rd capable de traiter de grandes quantités de matériaux et d’imprimer des pièces jusqu’à 3,50 mètres de haut. Outre cette efficacité technique, l’impression 3D a permis de concrétiser les idées de conception de l’équipe. Les pièces obtenues ont une finition naturelle et sont en harmonie avec le design du café.

Lowpoly est connu pour développer des matériaux à base de déchets organiques combinés à des plastiques recyclés, et ceci est un exemple clair de leur travail. Lors d’une récente interview pour le podcast Venus Founders, Gianluca Pugliese a déclaré qu’ils utilisent également des déchets d’orange, de raisin, de banane et d’olive qu’ils mélangent à des plastiques qu’ils collectent eux-mêmes.

Que pensez-vous de l’utilisation de marc de café pour imprimer en 3D des meubles ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou LinkedIn !

*Crédits de toutes les photos : Lowpoly

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks