menu

Local Motors investit dans l’impression 3D XXL

Publié le 3 juillet 2018 par Mélanie R.
local motors

Le constructeur automobile Local Motors, à l’origine du minibus autonome imprimé en 3D Olli, vient d’installer une des plus grandes imprimantes 3D composite du marché, la Thermwood LSAM. Dans son usine à Knoxville, Local Motors pourra ainsi imprimer directement les différentes pièces d’Olli et continuer à proposer à davantage de villes d’obtenir leurs navettes autonomes.

Cela fait maintenant 2 ans que Local Motors a commencé l’impression 3D d’Olli et la startup a depuis levé plusieurs millions de dollars pour accélérer son développement. Convaincu des avantages de la fabrication additive dans le secteur automobile, le constructeur a investi dans une imprimante 3D XXL, la Thermwood LSAM (pour Large Scale Additive Manufacturing). Cette entreprise américaine fabrique historiquement des routeurs CNC et a développé une imprimante 3D permettant de créer des pièces à partir de matériaux composites renforcés.

local motors

L’imprimante 3D installée dans l’usine de Local Motors à Knoxville (crédits photo : Thermwood)

L’imprimante 3D grande échelle de Thermwood

La technologie LSAM de Thermwood permet d’imprimer des pièces à grande échelle à partir de matériaux composites et de les découper par la suite. Elle est composée d’un double portique, un pour l’imprimante 3D et l’autre pour un routeur CNC à 5 axes, l’objectif étant de combiner fabrication additive et soustractive. La machine aurait un volume de fabrication de 1,5 mètres de long sur 3 mètres de large, la longueur étant évolutive puisqu’elle pourrait atteindre jusqu’à 30 mètres. Le fabricant explique que le processus de conception est divisé en deux phases : la pièce est d’abord imprimée en 3D couche par couche, légèrement plus grande que sa taille finale. Elle est ensuite découpée à la taille et forme voulues à l’aide du routeur CNC.

L’imprimante 3D serait dotée de trois têtes d’impression différentes capables de déposer entre 70 et 135 kilos de matériaux par heure – un taux qui peut même atteindre les 225 kilos. Elle imprime des pièces à partir de granulés qui seraient composés à 80% d’ABS et à 20% de fibres de carbone. Comme l’explique son fabricant, « LSAM est destinée à la production industrielle. Ce n’est pas un laboratoire, une machine d’évaluation ou de démonstration, mais plutôt un système de fabrication additive industriel à part entière destiné à la production de composants à grande échelle. »

local motors

La longueur de l’imprimante 3D est modulable

Local Motors aurait choisi un modèle de 3,05 x 12 mètres afin d’imprimer les pièces de la navette autonome Olli. Une machine imposante qui pourrait bien bouleverser le secteur de l’automobile qui voit déjà apparaître ses premiers véhicules imprimés en 3D. On espère voir de nombreuses navettes électriques dans les rues d’ici quelques années! En attendant, retrouvez plus d’informations sur le site officiel de Local Motors et dans la vidéo ci-dessous :

Que pensez-vous de cette nouvelle machine chez Local Motors? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you