menu

La première voiture imprimée en 3D dévoilée au salon SEMA de Las Vegas

Publié le 5 novembre 2015 par Alex M.

Du 3 au 6 novembre 2015, le salon SEMA de Las Vegas laisse libre cours aux préparateurs et constructeurs automobiles en dévoilant les concept-cars les plus innovants du moment. L’occasion rêvée pour la firme américaine Local Motors de présenter au grand public la première voiture commerciale imprimée en 3D.

Annoncé en juillet dernier, Local Motors a profité du salon pour officialiser son premier modèle dénommé « Swim » ainsi que son prix : $53 000, soit environ 49 000€. Équipé du moteur électrique de la Renault Twizy, elle nécessite près de 44 heures d’impression, un temps qui devrait être réduit à moins de 24 heures d’ici sa commercialisation en 2016.

Présentation de la Swim au salon SEMA de Las Vegas

Présentation de la Swim au salon SEMA de Las Vegas

Le constructeur américain précise que 75% de la LM3D est actuellement imprimée en 3D, bien que cette part pourrait passer à 90% dans les mois à venir. Pour y arriver, Local Motors recourt à une imprimante 3D dénommée BAAM pour « Big Area Additive Manufacturing » qui utilise un matériau composé à 80% de plastique ABS et 20% de fibres de carbone. À la manière d’une imprimante 3D personnelle, elle dépose couche par couche le matériau pour concevoir le chassis, les panneaux de la carrosserie et les différentes éléments du véhicule.

Local Motors a établi plusieurs partenariats dont le plus récent avec IBM afin d’intégrer un ordinateur de bord basé sur le programme d’intelligence artificielle IBM Watson. La firme travaille également avec Siemens sur la partie modélisation, IDEO pour le développement du réseau mondial de garages et SABIC pour l’expertise matériaux.

Les commandes seront ouvertes via une campagne de financement participative au 2ème trimestre 2016 avec des premières livraisons attendues pour début 2017. D’ici là, Local Motors compte finaliser les développements de la voiture et acquérir les dernières certifications.

« Ces derniers mois, nos ingénieurs sont passés d’un simple design 3D à la voiture que vous voyez aujourd’hui devant vos yeux, » déclarait Jay Rogers, CEO de Local Motors, devant le public du SEMA. « Nous utilisons la puissance du DDM (pour Direct Digital Manufacturing) pour créer des nouveaux véhicules à un rythme inégalé dans l’industrie automobile, et nous sommes excités à l’idée de recevoir les premières commandes de nos voitures imprimées en 3D dès l’année prochaine. »

En vidéo, le magazine FenderBender est allait à la rencontre d’Elle Shelley, Directrice Marketing de Local Motors, lors du salon SIMA de Las Vegas :

Plus d’informations sur le site de Local Motors ICI

article_lm3d-swim

article_lm3d-swim-8

Seriez-vous prêt à acheter un véhicule imprimé en 3D ? Partagez votre opinion sur le sujet en commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Les 3 commentaires

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. […] y a quelques mois, les premières voitures par impression 3D voyaient le jour. Que pensez vous de cette évolution dans le domaine aéronautique ? Partagez […]

  2. […] Olli a été conçu à l’aide du procédé d’impression 3D dénommé BAAM (pour Big Area Additive Manufacturing) développé par Local Motors au sein du National Harbor Lab, dans la banlieue de Washington. Il s’agit de la même technique utilisée pour la fabrication de ses modèles Reload et Strati. […]

  3. […] clients plusieurs écuries de Formule 1. Ainsi elle pourrait fabriquer des objets en aluminium pour les voitures de […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you