menu

Lino3D et la démocratisation de la fabrication additive par l’éducation

Publié le 29 juin 2022 par Mélanie W.
lino3D

Au fur et à mesure que la fabrication additive se développe et se démocratise, l’acquisition des bonnes compétences et connaissances devient primordiale. En effet, l’utilisation des technologies 3D implique certaines règles ; il ne s’agit pas simplement d’appuyer sur le bouton de l’imprimante 3D pour obtenir sa pièce finale. L’éducation joue donc un rôle clé sur le marché et de plus en plus d’initiatives se lancent pour que la future main-d’œuvre ait toutes les cartes en main pour permettre le développement de la fabrication additive. C’est en tout cas la stratégie optée par l’entreprise grecque Lino3D : elle se place en tant qu’éducatrice et donne aux jeunes de demain les outils pour réussir à déployer pleinement l’impression 3D. Nous avons pu échanger avec son équipe justement pour en savoir plus.

3DN : Pouvez-vous vous présenter et expliquer votre lien avec la fabrication additive ?

Lino3D est une entreprise dérivée de Lino SA qui est active sur le marché industriel depuis plus de 25 ans en fournissant des solutions intégrées pour l’impression numérique et la finition. Nous sommes une équipe d’ingénieurs motivés et curieux, toujours à la pointe de la technologie, qu’il s’agisse de l’impression jet d’encre ou de la fabrication additive. Depuis 7 ans, nous développons des applications industrielles principalement pour les secteurs du maritime, de l’ingénierie et du dentaire. Nous portons des projets innovants et flexibles, notamment dans les secteurs médical et dentaire, avec de multiples partenaires. Nous avons notamment tissé des liens étroits avec des instituts de R&D, des universités et des académies militaires.

Lino3D accompagne plusieurs projets notamment autour de la Formule 1 (crédits photo : Lino3D)

3DN : Quelle est la mission de Lino3D ? Pouvez-vous nous en dire plus sur l’entreprise ?

Lino3D a déjà posé les bases de la fabrication additive, que ce soit en termes de connaissances ou de savoir-faire. Nous cherchons désormais à développer de nouvelles applications mais aussi de nouveaux matériaux. Notre objectif est d’introduire la technologie dans des industries traditionnelles mais aussi nouvelles et montrer qu’elle est utilisée pour faciliter notre quotidien. Selon nous, il est fascinant de savoir qu’il est désormais facile d’imprimer ce dont on a besoin au lieu d’anticiper une solution, qui est souvent compliquée.

3DN : Comment Lino3D promeut-il l’utilisation de la fabrication additive en Europe ?

Une chose est sûre : l’expansion de la fabrication additive dans le monde industriel va créer une demande forte d’ingénieurs, d’opérateurs, de concepteurs, de spécialistes en post-traitement, etc. Nous avons besoin de profils expérimentés et cela passe par l’éducation. C’est pour cela que nous voulons être proactifs auprès des écoles, des étudiants et des jeunes ingénieurs.

Il s’agit de développer des cours et des séminaires dans les écoles et universités, de monter des ateliers sur des sujets comme la robotique, la Formule 1, le cyclisme, l’aérospatial, etc. Pour les jeunes ingénieurs par exemple, nous avons développé des cours en ligne avec des expériences pratiques autour d’applications de prototypage, dans la joaillerie ou les laboratoires dentaires.

Lino3D développe des ateliers autour de la fabrication additive pour les étudiants (crédits photo : Lino3D)

3DN : Pourquoi l’éducation est-elle importante lorsqu’il s’agit de démocratiser la fabrication additive ?

Le secteur de l’éducation joue un rôle de plus en plus important dans le développement de nouvelles technologies et de nouveaux procédés de fabrication additive. Dès le plus jeune âge, même dès l’école primaire, les élèves peuvent comprendre l’importance de l’utilisation de l’impression 3D et bien sûr, tout au long des années, apprendre progressivement les enjeux et le fonctionnement de l’impression 3D. Alors que les universités mettent de plus en plus en place des laboratoires d’impression 3D pour poursuivre leurs efforts de recherche et de production, les étudiants comme les universitaires explorent les nouvelles possibilités offertes par la fabrication additive. Plus la diffusion des connaissances est large, plus l’utilisation sera étendue à l’avenir.

3DN : Selon vous, quels sont les obstacles restants à une adoption plus large de la fabrication additive ?

La certification des procédés de fabrication additive reste actuellement un obstacle à son adoption plus large. Il est difficile pour de nombreuses industries d’obtenir les mêmes certifications que via des procédés de fabrication classique, cela prend énormément de temps. Et quand on parle de certification, il faut penser à la technologie, aux matériaux mais aussi aux étapes de post-traitement.

Crédits photo : Lino3D

3DN : Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Nous offrons une formation pratique avec des ingénieurs expérimentés et certifiés dans notre centre d’expérience Lino et notre laboratoire Lino3D. Nous combinons l’apprentissage en ligne et à distance AVANT la visite et la formation pratique dans le laboratoire avec des machines industrielles et des examens pour les opérateurs certifiés. Nous avons une forte expertise dans le dentaire et le médical et nous développons de nombreux projets innovants sur ces deux marchés. Notre objectif est de mettre nos compétences au service des jeunes talents de demain.

L’objectif de l’Union européenne de parvenir à une consommation énergétique nette zéro d’ici 2050 nécessitera une quantité énorme de recherche et développement pour les machines électriques, les batteries et l’électronique de puissance. Les améliorations requises en matière d’efficacité et de densité de puissance nécessiteront des topologies et des architectures novatrices qui ne sont actuellement pas possibles avec les technologies de fabrication traditionnelles. La fabrication additive a la capacité d’offrir un changement radical dans ces exigences grâce à sa flexibilité de conception inhérente. Offrir aux jeunes ingénieurs la connaissance et la possibilité d’utiliser l’impression 3D peut avoir un impact. Chez Lino3D, nous avons les capacités requises pour permettre cet impact alors n’hésitez pas à nous contacter !

Que pensez-vous du rôle de l’éducation en fabrication additive ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

*Crédits photo de couverture : Andrea De Martin_123RF

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks