menu

L’impression 3D couleur par Mcor Technologies – entretien avec son CEO, Dr. Conor MacCormack

Publié le 21 novembre 2013 par Alex M.
Dr. Conor MacCormack

Dr. Conor MacCormack, CEO et co-fondateur de Mcor Technologies

Aujourd’hui, on a le privilège d’interviewer le Dr. Conor MacCormack, CEO et co-fondateur de Mcor Technologies. La société irlandaise propose une technologie unique d’impression 3D couleur à base de papier, dénommée « Laminage par dépôt sélectif ». Ce procédé innovant permet à Mcor d’être un des seuls* sur le marché à proposer des modèles imprimés en couleur.

3DN : Qui êtes-vous et qu’êtes-vous (y compris le personnel et les expériences) ?

Après un PhD en ingénierie mécanique et des expériences chez Airbus et SPS Technologies, j’ai cofondé Mcor Technologies en 2005 avec mon frère Fintan ou j’occupe le poste de CEO. J’ai également travaillé auparavant en tant que consultant pour des grands groupes industriels tels que Boston Scientific, ABS Pumps, Aisle Master, Mantis Cranes, Tanco Autowrap, Keenan Systems ou Dromone Engineering.

3DN : Comment tout a commencé pour Mcor ?

J’ai entendu parlé d’impression 3D pour la 1ère fois dans une série diffusée par la BBC « Le monde de demain en 1986 », montrant les dernières innovations scientifiques. J’étais encore au collège à ce moment là et je me souviens avoir pensé « C’est incroyable! ». Mais mon intérêt pour la technologie et l’ingénierie voit son origine dans les motos que je bricolais avec mon grand frère Fintan. Les moteurs, les fusées, l’espace, les ordinateurs me captivaient !

Une dernière étape de finition est nécessaire pour les objets des machines Mcor

Une dernière étape de finition est nécessaire pour les objets des machines Mcor

Voilà que 15 ans après, j’ai commencé à travailler pour Airbus comme ingénieur sur l’A380 ou j’ai alors été confronté à des outils de CAO et d’impression 3D. Par la suite, alors que j’écrivais mon PhD au Trinity College à Dublin, j’ai réalisé qu’à cause des prix élevés des matériaux, une partie seulement des étudiants avait la possibilité d’imprimer des modèles. Même si les prix des machines commençaient à diminuer, le prix des consommables allait lui dans la direction opposée.

Pouvait-on fabriquer une machine low cost qui serait également écologique et accessible à tout le monde ? C’est la question que l’on s’est posé. Etant donné nos parcours d’ingénieurs, nous nous sommes toujours dit avec Fintan que nous inventerons LA machine – nous avions tous les deux la volonté de faire changer les choses. Nous souhaitions révolutionner la création en rendant l’impression 3D accessible au grand public et aussi facile que l’impression 2D.

Mcor a ainsi été fondé en 2005 et Fintan et moi nous sommes occupés de développer la technologie à l’origine de la Mcor Matrix, la première machine. Dès lors, j’ai pris le rôle de CEO alors que mon frère est devenu CTO. Ma femme Deirdre est notre CMO et collabore depuis les premiers mois de la création. En 2008, après une série de publications dans des blogs et des journaux, nous avons reçu plus de 2 millions de visites sur le site en seulement 10 jours ! Mcor était lancé.

3DN : Décrivez l’entreprise, les produits et services de base ?

Mcor Technologies Ltd est un fabricant innovant d’imprimantes 3D abordables, couleurs et écologiques. Ce sont les seules imprimantes à utiliser du papier à lettre ordinaire comme matériau d’impression, un choix qui rend les objets imprimés durables et solides.

imprimantes_mcor

La gamme d’imprimantes 3D Mcor inclut la Mcor Iris et la Matrix 300+

3DN : Qui sont vos clients ?

Nos clients sont réparties sur une multitude d’industries et d’applications : l’éducation, l’aérospatiale, l’architecture, les arts, les loisirs, le médical et les services aux professionnels.

3DN : Comment vous différenciez-vous de vos concurrents ?

Pour être la plus accessible possible, l’impression 3D doit être assez économique pour une utilisation quasi-quotidienne. La décision de Mcor d’utiliser du papier A4 comme matériau d’impression fut une décision prudente mais facile. Le papier offre un avantage financier majeur en comparaison aux autres matériaux. Le papier est omniprésent et connait un cours stable sur le marché. Autre avantage non négligeable, les imprimantes Mcor peuvent réutiliser du papier usagé.

Certaines autres technologies brevetées vous oblige à utiliser des matériaux ‘propriétaires’ sur lesquels les compagnies se font d’énormes profits. Les imprimantes 3D de Mcor utilisent du papier pouvant être acheté dans n’importe quelle papeterie et un adhésif à base d’eau.

Malgré le recours à un matériau d’impression aussi simple que le papier, les objets imprimés à partir de nos machines sont de qualité professionnelle. La précision de découpe atteinte est de l’ordre de 0.012 mm, pour une précision verticale de l’ordre de 0,1 mm.

La résolution des détails est de l'ordre de 5760 x 1440 x 508 dpi

La résolution des détails est de l’ordre de 5760 x 1440 x 508 dpi

L’impression 3D couleur permet des possibilités sans limites, qu’ils n’étaient simplement pas possible d’obtenir avec les impressions 3D monochromes. Alors que les imprimantes 3D peuvent imprimer d’une seule couleur ou alors de façon très limitée (cf les imprimantes double extrudeur) en deux voir trois couleurs, la Mcor IRIS permet elle l’impression dans plus d’un million de couleur simultanément. La résolution des détails est de l’ordre de 5760 x 1440 x 508 dpi sur toutes les surfaces de l’objet, un rendu aussi riche que sur un écran d’ordinateur. Cette haute fidélité des couleurs est un critère important pour les sociétés qui nécessitent des modèles de haute qualité.

Enfin, un troisième avantage vient de la possibilité d’intégrer nos machines dans des espaces autres que l’industrie : à l’école, dans un laboratoire médical ou dans un bureau d’étude de design. La non-toxicité du matériau d’impression, l’absence de fumée, de poussières, de chaleur importante ou d’une lumière trop forte en font une technologie sûre. De plus, la technologie Mcor est écologique : vous pouvez recycler tous les objets imprimés car il ne s’agit que de papier.

3DN : Quels sont les prochains développements pour Mcor ?

Nous vivons une période excitante actuellement. Nous identifierons cette période de l’histoire comme la naissance d’une révolution – une révolution qui offrira l’impression 3D à tout le monde. Une mode ? Sûrement, mais je suis persuadé que cette technologie a du sens. Je crois que l’impression 3D va être aussi gros que l’ordinateur personnel ou Internet. Si nous pouvons transformer cette mode en une technologie répondant à un besoin, les possibilités sont infinies. C’est la mission que s’est fixée Mcor Technologies.

3DN : Un mot pour nos lecteurs français ?

Nous sommes très heureux d’avoir Le Fabshop comme partenaire français pour la distribution de la gamme Mcor. Le Fabshop est basée en Bretagne et spécialisé dans la modélisation et l’impression 3D. Samuel N. Bernier, directeur artistique du FabShop est mondialement connu pour ses lampes imprimées en 3D. Ils ont également un studio de création et un showroom parisien présentant les machines Mcor. Le FabShop est un partenaire stratégique qui incarne à merveille la philosophie de Mcor et le plus à même de répondre aux besoins de nos clients français.

*Les imprimantes ZCorp, à poudre minérale, permettent également d’imprimer des objets en plusieurs couleurs.

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook et    [follow id= »3Dnatives » ]

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. […] « Le lancement de Mcor ARKe est un moment déterminant pour Mcor et l’industrie de l’impression 3D, comme l’a pu être l’iPhone pour Apple ou le 747 pour Boeing. Je pense que c’est une réelle avancée disruptive qui devrait transformer l’adoption de l’impression 3D, particulièrement dans l’éducation et aux seins des professionnels de la création. De plus, nous avons déjà reçu plus de 2500 pré-commandes de la Mcor ARKe et nous anticipons une demande sans précédente pour 2016. » En 2013, 3Dnatives allait à la rencontre du Dr. Conor MacCormack : retrouvez son interview ICI. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you