menu

Startup 3D du mois : Layer One et son imprimante 3D hybride

Publié le 4 décembre 2017 par Mélanie R.
layer one

Après s’être intéressés à une startup française spécialisée dans la réalisation d’implants sur-mesure grâce aux technologies 3D, nous avons rencontré Layer One, un fabricant taïwanais d’imprimantes 3D qui a récemment mis au point une machine combinant deux technologies, la stéréolithographie et le dépôt de matière fondue. D’abord centré sur la technologie FDM, Layer One a créé sa gamme Atom pour permettre à ses utilisateurs d’imprimer toutes sortes d’objets en PLA. Puis, 4 ans après, elle dévoile Atom 3, une imprimante 3D hybride offrant davantage de fonctionnalités. Nous avons posé quelques questions à Mike Galvez afin d’en savoir plus sur l’imprimante en question et comprendre comment elle pourrait bouleverser le marché de l’impression 3D.

3DN : Pouvez-vous vous présenter et Layer One ? Comment l’idée d’une imprimante 3D hybride vous est-elle venue ?

Bonjour ! Je m’appelle Mike Galvez et je suis Directeur Marketing International chez Layer One. Cela a toujours été notre but de faire d’Atom une plateforme complète de fabrication digitale, on ne pouvait pas s’arrêter à la technologie FDM. La stéréolithographie fait tomber beaucoup de barrières imposée par la technologie de dépôt de matière fondue, comme la possibilité d’imprimer les moindres détails. La seule chose qui nous empêchait de mettre en place cette idée plus tôt était la taille et la forme des machines SLA qui existaient jusqu’à aujourd’hui. Les progrès de la technologie LCD nous ont vraiment permis d’avancer et de créer un dispositif modulable. Notre objectif a toujours été là, les dernières technologies nous ont juste permis de la concrétiser.

layer one

L’équipe Layer One et la machine Atom 2.5

3DN : Comment faites-vous pour passer d’une technologie à une autre sur l’imprimante ?

Grâce au système MagSwap d’Atom, dont nous réalisons actuellement une mise à jour pour augmenter sa puissance pour l’Atom 3, le changement entre deux modes est réalisé par un échange rapide de l’effecteur. Le Module Impression FDM peut se changer pour le SLA Build Module et le bac de résine est fixé à la base de la machine. Le firmware se charge alors du reste.

3DN : Quels matériaux peut-on utiliser sur l’Atom 3 ? Quel est le prix escompté ?

Quand Atom en était encore à ses débuts, nous étions fiers de sa facilité à imprimer du PLA. Beaucoup de personnes prennent cela pour acquis mais auparavant, l’ABS était la seule chose que les gens imprimaient parce que c’était le seul plastique qui ne se coinçait pas dans la buse. Ca n’a pas été facile de concevoir une buse avec une minuscule zone de fusion et un guide-fil très fin pour empêcher le PLA de s’obstruer, mais nous l’avons fait car, honnêtement, nous en avions marre de l’ABS. Il ne sent pas bon, il a une faible adhésion et il n’est pas très respectueux de l’environnement et durable. Désormais, nous savons que les gens veulent plus d’options, même sur des imprimantes de bureau où le PLA est probablement le plastique le plus sûr à utiliser, donc le nouveau défi est de trouver un moyen facile d’imprimer le plus de matériaux possible. C’est encore plus stimulant quand vous combinez plusieurs matériaux en une seule impression. L’Atom 3 pourra imprimer quasiment tous les matériaux et les combiner tout en accélérant la vitesse d’impression.

layer one

L’Atom 3 offre un niveau de détails élevé

Il faudra encore attendre un peu pour le prix mais je peux dores et déjà vous dire qu’elle sera relativement abordable compte tenu de toutes les fonctionnalités qu’elle offre.

3DN : Quelle est la cible de cette nouvelle imprimante ?

Si vous transformez vos designs numériques en objets physiques au quotidien, alors l’Atom est faite pour vous. Plus clairement, les machines que nous développons sont des imprimantes sophistiquées pour des utilisateurs exigeants. Notre but est d’apporter à ces utilisateurs autant de puissance et de fonctionnalités que possible, dans un package le plus élégant possible. Nous nous efforçons de livrer une machine dont les professionnels peuvent profiter pleinement, mais qui pourra également bénéficier à un étudiant en phase d’apprentissage.

layer one

3DN : Quels sont vos futurs développements ?

Quel que soit l’outil de fabrication numérique auquel vous pensez, nous essayons de l’intégrer à une machine Atom. Atom 3 commencera avec une poignée d’outils et, comme toujours, nous travaillerons avec nos utilisateurs pour en développer davantage.

3DN : Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Dans 20 ans, le mot « imprimante 3D » aura largement été oublié. Il sera probablement remplacé par quelque chose de plus court et plus facile à dire. Peut-être un mot de quatre lettres qui pourrait commencer par A …

Que pensez-vous de cette imprimante 3D hybride? Partagez votre opinion en commentaire de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK