menu

Une lampe imprimée en 3D à partir de peaux d’oranges

Publié le 5 juillet 2021 par Mélanie R.
lampe Ohmie

Et si votre lampe de chevet était constituée de peaux d’oranges ? C’est bien l’idée derrière le projet Ohmie lamp de l’agence italienne Krill Design : elle a utilisé la peau de ces agrumes pour imprimer en 3D cet objet simple et original. Prête en deux heures seulement, la lampe est disponible dès aujourd’hui à partir de 59 euros via la campagne Kickstarter de l’entreprise. Ce projet est un nouvel exemple d’économie circulaire qui montre bien le rôle essentiel que peut jouer la fabrication additive. C’est aussi une manière de refuser l’utilisation de plastiques polluants et agressifs pour notre planète, issus de l’industrie pétrolière. 

Si vous suivez l’actualité de l’impression 3D, vous vous rappelez sans doute de la machine Feel the Peel, ce bar à jus capable de transformer les écorces d’oranges en gobelets grâce à l’impression 3D. Dans le cas de l’agence italienne Krill Design, l’idée est similaire : l’objectif est de revaloriser des déchets naturels et de trouver une méthode de fabrication plus respectueuse de l’environnement. Elle a donc conçu un biopolymère naturel et compostable à partir de peaux d’oranges siciliennes, un matériau travaillé par l’agence depuis quelque temps déjà, employé dans un autre projet avec Autogrill. 

La lampe Ohmie (crédits photo : Krill Design)

Le processus de fabrication de la lampe Ohmie

L’une des raisons qui a poussé Krill Design à choisir les peaux d’oranges comme matériau de fabrication est tout simplement leur abondance mais aussi leurs propriétés. Domiziana Illengo, le responsable marketing de l’agence, explique : « Le lien entre le biopolymère de base issu de la fermentation d’amidons végétaux et la matière ajoutée provenant de cultures biologiques est qu’ils ont besoin de sucres pour se lier. Les oranges sont particulièrement riches en hydrates de carbone, ce qui, au niveau chimique, est fondamentalement la même chose que du sucre. Et donc cela nous aide à développer un matériau robuste. » Les peaux sont d’abord séchées, puis broyées en poudre et ensuite transformées en granulés.

Il leur fallait en effet un matériau solide, capable de soutenir le poids de la partie supérieure de la lampe, là où est nichée l’ampoule. L’agence affirme qu’elle a dû imaginer plusieurs prototypes, 7 pour être tout à fait exact, pour trouver le bon design. La lampe Ohmie peut incliner sa tête et maintenir un corps droit. Chaque lampe est réalisée avec deux oranges siciliennes et ne pèse que 153 grammes.

La lampe ne pèse que 153 grammes (crédits photo : Krill Design)

A priori, le matériau enrichi en peaux d’oranges pourrait être extrudé sur n’importe quelle machine FDM de bureau, en deux heures environ. L’agence précise toutefois que des problèmes de qualité peuvent facilement se faire ressentir à cause d’une bonne gestion thermique, certaines imprimantes 3D n’étant pas développées pour fonctionner avec des matières organiques. Sachez en tout cas qu’une fois imprimée, la lampe Ohmie a une odeur de biscuit à l’orange ; le fait de fondre le matériau rappelle ce côté grillé qu’on pourrait retrouver en cuisine. Assez étonnant, on ne va pas se mentir !

La lampe Ohmie est livrée avec une ampoule LED et un variateur d’intensité pour adapter la lumière à son environnement et besoins, le tout pour 59 euros. Vous pouvez retrouver davantage de détails ICI et soutenir la campagne de financement participatif ! En tout cas, Krill Design ne compte pas s’arrêter aux oranges : il veut en effet lancer toute une gamme de produits organiques. Son prochain projet consisterait à développer une table basse à partir de marc de café. Reste à savoir si elle sera imprimée en 3D…

Le matériau est déposé couche par couche (crédits photo : Krill Design)

Que pensez-vous de la lampe Ohmie ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you