menu

Lab 3Dnatives : Test de l’imprimante 3D Flashforge Adventurer 5M Pro

Publié le 20 juin 2024 par Elliot S.

Fondé en 2011 à Jinhua, en Chine, Flashforge est un acteur historique du marché des imprimantes 3D FDM/FFF de bureau, avec des modèles phares tels que la Creator, la Finder, la Guider ou encore la Dreamer. Plus récemment, la marque a étendu son offre avec une gamme d’imprimantes 3D résine dont les modèles Hunter et Foto. Nous avons eu l’opportunité de tester la Flashforge Adventurer 5M Pro, une imprimante FDM 3D d’entrée de gamme du fabricant chinois, proposée à un prix inférieur à 550€. Découvrez notre test complet de l’Adventurer 5M Pro dans le Lab 3Dnatives.

 

Déballage de la Flashforge Adventurer 5M Pro

Dès l’ouverture, on remarque un emballage solide destiné à protéger l’imprimante 3D durant le transport. La machine est placée dans un carton épais avec des protections en mousse pour éviter tout dommage potentiel. Une fois le film plastique retiré et les blocs de mousse enlevés, l’Adventurer 5M Pro se dévoile.

Flashforge Adventurer 5M Pro

La Flashforge Adventurer 5M Pro a un design simple et moderne qui s’intégrera facilement à un environnement de bureau

L’imprimante présente un design carré compact, avec des dimensions de 380 x 400 x 453 mm, ce qui permet de la placer facilement sur un bureau. Le châssis en acier, associé à des panneaux en plastique noir, confère à l’ensemble un aspect robuste. Le design de l’imprimante est réfléchi d’un point de vue ergonomique, esthétique et fonctionnel.

La porte avant transparente et le couvercle à charnière sur la partie supérieure facilitent l’accès à la chambre de construction de 220 mm³ et permettent de surveiller les impressions.

Flashforge Adventurer 5M Pro

L’imprimante vient livrée avec une multitude d’accessoires pour l’utilisation et la maintenance

La boîte inclut une série d’accessoires pour l’utilisation et l’entretien de l’imprimante : des clés Allen, un tournevis cruciforme, un tube de graisse pour l’entretien et la maintenance, un tube de colle, une paire de pinces coupantes, une clé USB, un guide de prise en main rapide, un hotend avec une buse de 0,6 mm et un porte-bobine.

À un tarif avoisinant les 550€, on ne s’attend pas forcément à une machine révolutionnaire dans son design et ses fonctionnalités, mais l’Adventurer 5M Pro dispose de plusieurs interfaces et connectiques :

  • Un port USB, un bouton d’allumage et un écran tactile couleur de 4,3 pouces en façade pour contrôler les impressions.
  • Un port RJ45 pour connecter la machine si l’on souhaite bénéficier des fonctionnalités de connectivité sans utiliser le Wi-Fi, et la prise d’alimentation à l’arrière.
L'imprimante ouverte

La porte avant le capot supérieur offre visibilité et accessibilité pour faciliter les interventions manuelles

Sur le plan matériel, l’imprimante est équipée d’un système de mouvement CoreXY, assurant les déplacements de la tête d’impression le long des tiges linéaires en acier. À première vue, la Flashforge Adventurer 5M Pro semble être une machine de bureau d’entrée de gamme attractive avec un design soigné, malgré une construction plastique et un écran qui laisse à désirer en termes de taille et de réactivité.

On note tout de même l’absence d’un système d’impression multi-matériaux, une fonctionnalité devenue quasi-standard sur ce type de machine.

Installation de l’imprimante 3D

L’installation de la Flashforge Adventurer 5M Pro s’avère assez simple grâce au pré-assemblage de la machine. Une fois sortie de sa boîte, la première étape consiste à retirer les matériaux de protection à l’intérieur de l’imprimante. En ouvrant la porte supérieure transparente, on trouve de nouveaux blocs de mousse destinés à protéger les composants internes mobiles pendant le transport.

Tête d'impression ouvrture

La tête d’impression de l’Adventurer 5M Pro est aimanté pour une meilleure accessibilité

Ensuite, pour libérer le plateau d’impression, il convient de retirer les quatre vis de transport. Ces vis, situées aux coins du plateau, le maintiennent en place pour éviter tout mouvement pendant l’expédition. Les clés Allen fournies sont utilisées pour retirer ces vis, permettant ainsi au plateau de se déplacer librement.

La prochaine étape consiste à connecter le tube PTFE entre l’extrudeur et la hotend. Ce tube, qui sert à guider le filament vers la tête d’impression, doit être solidement connecté aux deux extrémités. Assurer que le tube est bien en place garantit une alimentation fluide du filament. À l’autre extrémité du tube PTFE, à l’arrière de la machine, on fixe le porte-bobine à l’aide des deux vis fournies.

Nous procédons ensuite au branchement de l’imprimante à une source d’alimentation et à son allumage en utilisant l’interrupteur situé à l’arrière. L’écran tactile couleur en façade s’allume et guide l’utilisateur à travers l’interface. L’Adventurer 5M Pro est dotée d’un système de calibration automatique, accessible via l’écran tactile. Cette procédure, qui dure environ 15 minutes, ajuste automatiquement la hauteur du plateau et la position de la tête d’impression pour assurer une impression précise. Aucune interaction manuelle n’est nécessaire pendant cette opération, ce qui simplifie grandement le processus d’installation.

Flashforge Adventurer 5M Pro

L’imprimante dispose d’un système d’extraction d’air et de recirculation d’air, tous deux équipés de filtres HEPA

Une fois la calibration terminée, l’imprimante est prête à être utilisée. Il suffit de charger le filament à l’aide de la procédure assistée depuis l’écran de contrôle et lancer la première impression.

Logiciel Orca-Flashforge

À l’origine, l’Adventurer 5M Pro était fournie avec FlashPrint et compatible avec Orcaslicer. Cependant, Flashforge a depuis développé sa propre version personnalisée d’Orcaslicer baptisée Orca-Flashforge. Ce logiciel de tranchage permet de se connecter à l’imprimante 3D via Internet pour envoyer des impressions et les surveiller à distance, offrant ainsi une flexibilité accrue pour gérer les processus d’impression à distance.

caméra

La caméra interne permet de surveiller les impressions depuis le slicer et l’application mobile

Orca-Flashforge tire parti de la popularité montante d’Orcaslicer et propose une interface utilisateur intuitive qui facilite la prise en main pour les nouveaux utilisateurs tout en offrant des options avancées pour les utilisateurs expérimentés. À noter qu’au cours de nos tests, nous avons remarqué que les profils préconfigurés dans Orca-Flashforge étaient pour le moment seulement configurés pour les filaments de Flashforge, limitant ainsi la variété des matériaux compatibles sans ajustements manuels.

Un point négatif est apparu lors de la transition entre les logiciels. Orca-Flashforge est sorti après l’imprimante, ce qui a pu créer une certaine confusion pour les utilisateurs existants utilisant déjà FlashPrint. De plus, malgré le développement d’Orca-Flashforge, certains aspects d’OrcaSlicer ont été copiés sans personnalisation, ce qui a entraîné quelques paramètres superflus sur l’interface de tranchage, notamment le choix du plateau d’impression et de la baie d’AMS. Pour bénéficier des avantages d’Orca-Flashforge, il est important de bien mettre à jour le firmware de l’imprimante avant de passer au logiciel de tranchage Orca-Flashforge pour assurer le bon fonctionnement de votre imprimante.

Malgré cette limitation, Orca-Flashforge reste un choix solide pour les utilisateurs de l’Adventurer 5M Pro qui cherchent à tirer parti de la connectivité cloud et des fonctionnalités de gestion à distance.

Premières impressions sur l’Adventurer 5M Pro

Lors de nos tests, nous avons imprimé divers modèles avec des matériaux tels que le PLA, le PETG, l’ABS et le PA-CF. L’imprimante 3D a démontré fiabilité et une qualité d’impression, avec des tolérances allant jusqu’à 0,1 mm. La tête d’impression pouvant atteindre 280°C et le plateau chauffant jusqu’à 110°C permettent l’utilisation d’une large gamme de thermoplastiques. Durant nos tests, nous avons utilisé le filament du fabricant fourni dans la boîte ainsi que des matériaux tiers pour lesquels les profils par défaut des matériaux Flashforge ont fonctionné. Pour le PA-CF, un matériau non inclus dans les profils fournis par défaut dans Orca-Flashforge, nous avons dû créer notre propre profil d’impression.

Flashforge Adventurer 5M Pro

Le système de changement rapide de hotend permet de changement de diamètre de buse aisément

Ayant imprimé avec plusieurs matériaux, nous avons régulièrement dû changer de filament, une procédure aisée et assistée via l’écran de contrôle. Nous regrettons néanmoins l’emplacement réservé à la bobine de filament qui se situe à l’arrière de l’imprimante, le rendant parfois difficile d’accès (cet emplacement est d’ailleurs de plus en plus populaire sur les machines de ce type).

Lors d’impression occupant une partie importante du plateau, nous avons pu remarquer des traces sur la face inférieure de nos impressions. Le plateau flexible en acier magnétique comprend en effet des éléments de marquage blanc sur le revêtement PEI, ce qui peut laisser des empreintes sur les impressions disposées sur cet emplacement du plateau. Un problème mineur qui peut être résolu en retournant le plateau.

Plateau en acier aimanté

Le plateau de la Flashforge Adventurer 5M Pro est aimanté et flexible pour simplifier le décrochage des impressions

Capable d’atteindre jusqu’à 600 mm/s de vitesse et 20 000 mm/s² d’accélération d’après le fabricant, l’Adventurer 5M Pro offre sur le papier de sérieuses performances. Même si de telles performances sont très rarement atteintes durant une utilisation normale, nous avons remarqué la vitesse de l’Adventurer 5M Pro et avons pu ajuster le profil pour produire des pièces encore plus rapidement. Le système de mouvement CoreXY assure des déplacements précis à haute vitesse tandis que le ventilateur de refroidissement auxiliaire permet un refroidissement rapide du matériau pour éviter toute déformation.

Au fil de nos impressions, nous avons utilisé la tête d’impression avec la buse de 0,4 mm et celle de 0,6 mm, toutes deux fournies par défaut avec l’imprimante. Le changement d’hotend s’effectue aisément et rapidement grâce au système de changement rapide (quickswap) développé par Flashforge sur cette imprimante.

 Flashforge Adventurer 5M Pro

Le ventilateur auxiliaire permet de refroidir rapidement l’ensemble des dernières couches imprimées pour faciliter l’impression 3D haute vitesse

Cependant, pour les utilisateurs souhaitant imprimer des pièces plus volumineuses ou en multi-matériau, la Flashforge Adventurer 5M Pro affiche ses limites. De plus, des problèmes de compatibilité initiale avec le nouveau logiciel Orca-Flashforge et sa sortie tardive ont pu créer une confusion parmi les utilisateurs existants.

L’entretien et la maintenance de l’Adventurer 5M Pro sont facilités grâce à un manuel d’utilisation détaillé à retrouver sur Internet ainsi qu’un wiki complet. De plus, la boutique en ligne de Flashforge permettra de s’équiper de nouveaux hotends (disponibles avec des buses de 0,25, 0,4, 0,6 et 0,8 mm), plateaux magnétiques flexibles et filtres HEPA.

Flashforge Adventurer 5M Pro Flashforge Adventurer 5M Pro

Conclusion

  • Contenu de l'imprimante 3D 9.5/10
  • Logiciel 9/10
  • Qualité d'impression 10/10
  • Prise en main 9.5/10
9.5 / 10

Points positifs :

  • Simplicité d’utilisation
  • Prix attractif
  • Qualité d’impression

Points négatifs :

  • Logiciel en transition
  • Volume d’impression
  • Absence de prise en charge multi-matériaux (pour le moment)

Avec un prix juste en dessous de 550€, la Flashforge Adventurer 5M Pro est une option intéressante pour quiconque cherche une imprimante 3D d’entrée de gamme avec des fonctionnalités et équipements modernes. Cette machine offre une expérience d’impression fluide et efficace, la rendant adaptée aux particuliers, aux établissements éducatifs et aux petites entreprises. L’Adventurer 5M Pro combine des fonctionnalités, une impression rapide et une grande fiabilité, assurant un processus d’impression agréable et performant.

Pouvant atteindre 280°C pour le hotend et 110°C pour le plateau, l’Adventurer 5M Pro est capable d’imprimer une grande variété de matériaux malgré son incapacité actuelle à imprimer divers filaments en simultané.

En conclusion, la Flashforge Adventurer 5M Pro est une imprimante 3D FDM/FFF qui s’intégrera parfaitement dans tout environnement nécessitant une solution d’impression 3D rapide, économique et de qualité, malgré quelques limitations qui pourraient être adressées dans de futures mises à jour.

Pour en savoir plus sur l’imprimante 3D Adventurer et l’ensemble des produits commercialisés par Flashforge, rendez-vous sur leur site internet ICI.

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D