menu

Journée Internationale de la Femme : L’impression 3D au féminin

Publié le 8 mars 2016 par Alex M.

Pour fêter la Journée Internationale de la Femme, l’équipe de 3Dnatives a décidé de mettre à l’honneur les personnalités féminines du secteur de l’impression 3D. Qu’elles soient makers, chefs d’entreprise, ingénieures ou artistes, elles sont celles qui font bouger cette nouvelle révolution en marche. Rencontre avec Marine, Mathilde, Sarah ou Carla…

  • Marine Coré-Baillais, Sculpteo

Marine de chez Sculpteo

Marine de chez Sculpteo

Marine est la Directrice Marketing de Sculpteo, un service français d’impression 3D à la demande reconnu mondialement. « J’ai découvert l’impression 3D en 2010, je travaillais alors à La Station Animation sur le développement d’un dessin animé et je cherchais une solution pour montrer physiquement les personnages en cours de développement. Le choc ! Cela m’a amené à découvrir Sculpteo, j’ai rencontré Clément (Moreau) et Eric (Carreel) et quelques semaines après j’ai rejoint l’aventure ! ».

Six années plus tard, son ambition et son enthousiasme pour l’impression 3D restent intacts. « Je crois toujours que l’impression 3D va profondément changer les usages et faciliter la vie des entreprises et des gens. On peut traiter ce sujet de manière idéaliste ou sociétale, moi j’ai choisi de le travailler de manière économique : comment l’impression 3D peut elle se justifier en tant que service marchand ? »

« Un futur réussi pour l’impression 3D, c’est le jour où imprimer en 3D sera devenue une banalité » – Marine Coré-Baillais

  • Danit Peleg, Styliste

La styliste Danit Peleg s’est fait connaître avec une magnifique collection de vêtements imprimés en 3D. À 27 ans, la jeune femme a développé pendant près d’un an un tissu imprimé en 3D et au rendu visuel proche d’un textile classique. La collection, qui contient des robes, des jupes, des hauts et mêmes des chaussures a nécessité plus de 2000 heures d’impression. En décembre dernier, elle était l’invité des conférences TEDx pour discuter de l’impact de l’impression 3D sur l’univers de la mode :

  • Mathilde Berchon, TechShop

article_journeefemme2

Mathilde du TechShop

Mathilde est connu en France pour avoir publié le premier livre dédié à cette technologie « L’impression 3D » aux Éditions Eyrolles. Aujourd’hui, elle est responsable des partenariats au TechShop d’Ivry-sur-Seine et publie régulièrement des articles en anglais sur son blog MakingSociety.com, très suivi par la communauté Makers.

« Ma première rencontre avec l’impression 3D a été au hackerspace Noisebridge de San Francisco, une RepRap Prusa Mendel. La variété impressionnante des applications me passionne. Du médical au cinéma, du design produit à l’aéronautique… L’impression 3D touche à tous les domaines de la société. »

Et quand on lui demande ce que lui inspire le futur de l’impression 3D : « des imprimantes pratiques et multi-matériaux, capables de fabriquer de façon rapide et fiable des objets utilisables dans la vie quotidienne, et ainsi d’en faire un vrai appareil électro-ménager familial ».

  • Nikki Kaufman, Normal

Nikki a imaginé les écouteurs de demain avec sa startup Normal. La compagnie basée à New-York propose des écouteurs personnalisés conçus à partir de photos de votre oreille réalisées à l’aide d’une application mobile. Une fois commandée, la structure de l’écouteur est imprimée en 3D aux mesures du client et assemblée avec le reste des éléments. La startup a ainsi réussi à réduire les délais de fabrication à seulement 48H pour un prix avoisinant les 199 dollars.

  • Sarah Goldberg, BagelLab

Sarah de Bagel Lab

Sarah de Bagel Lab

Après avoir cofondée et dirigée le premier fablab/artlab spécialisé en fabrication additive en plein cœur de Paris en 2013, Sarah gère aujourd’hui Bagel Lab, un studio de création spécialisé en impression 3D.

Sa première rencontre avec l’impression c’était « à 5h du matin quelque part dans le mois de mars 2011. En pleine insomnie et préparation de la prochaine édition de mon festival Be My Toys. Je cherchais (sans chercher, ne sachant pas quoi chercher) sur le net une solution de fabrication pour les designers toys avec qui j’avais envie de travailler. »

Ce qui la fascine le plus c’est « l’univers des possibles que celle-ci suppose tant sur les choix de matériaux que sur les rencontres de métiers qu’elle permet. J’aime tisser, faire des maillages et cette technologie me fascine parce qu’elle construit un pont entre tradition et innovation ! »

« Le futur se jouera chez les professionnels ! Je ne crois pas vraiment en la vulgarisation de l’impression 3D chez M. et Mme tout le monde, du moins pas pour le moment. Par contre l’implantation d’imprimantes 3D dans les écoles, les entreprises, les tiers lieux, les espaces de coworking, les fablab, fait sens et répond d’ors et déjà à de réels besoins techniques. »

  • Léa Pourchet, 3d.FAB

Responsable bio-printing au sein de la startup lyonnaise 3d.FAB, Léa Pourchet est spécialisée dans l’impression 3D de cellules vivantes. Elle travaille actuellement sur un nouveau procédé de fabrication de peau humaine pour le secteur de la cosmétique et accompagne des laboratoires, des starts-up ou des industriels dans le développement de l’impression 3D pour des applications médicales.

  • Carla Diana, Leo the Maker Prince

Carla, auteure de Leo the Maker Prince

Carla, auteure de Leo the Maker Prince

En 2014, nous allions à la rencontre de Carla Diana qui nous présentait un livre d’un nouveau genre dédié aux enfants. Il racontait l’histoire du robot LEO en expliquant de manière simple comment sont fabriqués les objets du quotidien. Accompagné de modèles 3D téléchargeables, le livre proposait d’imprimer en 3D et de donner vie aux différents personnages de l’histoire.

« Ce qui me fascine c’est qu’en tant que designer, je puisse concevoir le modèle 3D à Philadelphie et que le lendemain, quelqu’un au Japon puisse le télécharger et l’avoir entre ses mains. Cette technologie a le potentiel de réduire les coûts de fabrication et les circuits de logistique, ce qui au final sera bénéfique pour notre environnement et permettra de rendre accessible des produits à de nombreuses personnes. »

« Je pense que le nombre d’imprimantes 3D disponibles pour le grand public devrait augmenter dans les années à venir. Tout le monde n’en aura pas forcément une à la maison, mais chaque quartier pourrait avoir une boutique d’impression 3D. Chacun pourra s’y rendre pour obtenir des pièces personnalisées de décoration, de sport ou de joaillerie. »

  • Grace Choi, Mink

La jeune femme dévoilait lors de l’évènement TechCrunch Disrupt 2014 une imprimante 3D un peu spéciale, capable de créer à la demande n’importe quel type de maquillage, du blush au fard à paupière, en passant par du gloss à lèvres ou du fond de teint. Dénommée Mink, la petite imprimante 3D a pour ambition de révolutionner le secteur de la cosmétique.

Grace Choi et son imprimante 3D de maquillage Mink

Grace Choi et son imprimante 3D de maquillage Mink

Cette liste n’est évidemment pas exhaustive, de nombreuses personnalités féminines contribuent chaque jour à la révolution de l’impression 3D. On pourra citer par exemple Delphine Masson co-fondatrice du site BulbZone, Emmanuel Roux du FacLab de Cergy-Pontoise, de l’architecte Neri Oxman, des designers Tatyana Bulgakova, Sonia Verdu ou Tanya Wiesner, de Meg Whitman CEO de Hewlett-Packard, Nora Touré de Sculpteo (qui a monté le meetup Women in 3D Printing) ou bien Linlin du duo d’artistes LPJacques

Vous êtes une femme et vous travaillez dans le secteur de l’impression 3D ? Partagez votre opinion en commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. solveig cros dit :

    J’ajoute Mélissa Secretan, 26 ans, co-fondatrice du Comptoir de l’imaginaire, premier Café 3D à Nice, 10 rue Biscarra, qui met l’impression 3D à la portée de tous dans un cadre chaleureux autour de menus savoureux. http://www.lcdli.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you