menu

Assistant-e ingénieur-e en fabrication additive/élaboration de matériaux massifs

CDD Il y a 12 jours
Saint-Martin-d'Hères

Entreprise

Le Laboratoire de Génie des Procédés Papetiers (LGP2) est une Unité Mixte de Recherche, dont les tutelles sont Grenoble INP (institut National Polytechnique), le CNRS et l’Agefpi (association loi 1901 et organisme support de l’Ecole Grenoble INP-Pagora). Il est localisé sur le campus de Saint-Martin-d’Hères, dans les locaux de Grenoble INP-Pagora. (Ecole Internationale du Papier, de la Communication Imprimée et des Biomatériaux).

L’effectif de l’unité est d’environ 85 personnes (54 ETP). Il comprend des enseignants-chercheurs (21), 1 chercheur CNRS, des personnels techniques et administratifs (8 ETP : 4 Agefpi, 3 Grenoble INP, 1 CNRS) et environ 40 doctorants et post-doctorants. Le laboratoire comprend trois équipes de recherche (BioChip, MatBio, FunPrint).

La personne recrutée travaillera dans l’équipe FunPrint (Fonctionnalisation de surface par procédés d’impression) regroupant 7 enseignants-chercheurs, ~ 8 doctorant(e)s et post-doctorant(e)s et dirigée par un DR CNRS. La thématique principale de l’équipe, en forte croissance, concerne l’utilisation des procédés d’impression pour de nouvelles applications dans le domaine de l’électronique, de l’énergie et du médical (antennes, capteurs, batteries, cellules photovoltaïques, piles à combustibles…). L’équipe s’est doté récemment d’une nouvelle salle de recherche et met aussi actuellement en place un nouvel espace dédié aux technologies additives (3D fil fondu, extrusion de gel, stéréo lithographie et free-form avec bras poly articulé).

Description de la mission

L’assistant-e ingénieur-e en fabrication additive/élaboration des matériaux a pour mission le support aux actions de recherche/prestations menées au LGP2. Il/elle participe aux opérations courantes pour la formulation, la mise en forme par impression 3D et le traitement des matériaux ainsi que la caractérisation des matériaux élaborés. Il/elle met en œuvre les techniques adaptées selon des procédures définies de façon concertée. Il/elle participe également à la gestion des espaces de recherche, assure le fonctionnement du parc d’imprimantes 3D (FDM et LDM) et la formation des chercheurs et stagiaires à l’utilisation de ces imprimantes.

Activités :

  • Conduire des techniques d’élaboration et de mise en forme de matériaux massifs (à base de cellulose, bois, polymères issus de ressources renouvelables) par procédés de technologie additive par impression 3D (fil fondu, extrusion de gel et stéréo lithographie).
  • Mesurer et contrôler les paramètres des techniques d’élaboration et de mise en forme (température, pression, hygrométrie…)
  • Formuler des matériaux compatibles avec les procédés de dépôt et ayant les propriétés finales recherchées.
  • Effectuer les opérations de contrôle des matériaux et/ou dispositifs élaborés (rhéologie, granulométrie, état de surface, conductivité électrique, microscopie optique).
  • Participer au développement d’appareillage à partir d’un cahier des charges défini en concertation pour des montages expérimentaux spécifiques.
  • Planifier et gérer de façon autonome un plan d’expériences, tenir à jour un cahier de laboratoire.

Activités associées :

  • Assurer le suivi des appareillages (imprimantes 3D de façon prioritaire) : entretien et maintenance, procédures d’utilisation, gestion des plannings d’utilisation, formation des chercheurs, contact avec les fournisseurs. A terme, diagnostiquer les dysfonctionnements des appareillages.
  • Former en interne, à la préparation, à la mise en forme des échantillons et à la réalisation d’expériences courantes.

Profil

Savoirs généraux, théoriques ou disciplinaires :

  • Impérativement : connaissance approfondie des procédés de fabrication additive (FDM/LDM) et du paramétrage des imprimantes 3D (firmware marlin ou assimilés et GCode).
  • Connaissance générale des sciences et techniques de préparation et de mise en forme de matériaux
  • Notions de base sur les techniques de caractérisation (rhéologie, granulométrie, énergie de surface, conductivité électrique, microscopie optique et RX, topographie de surface).
  • Connaissance des symboles et pictogrammes et des conditions de stockage des produits utilisés.
  • Travailler en interaction avec les chercheurs de l’équipe de recherche.
  • Savoir planifier son activité.
  • Anglais : comprendre et parler l’anglais technique, niveau B1

Savoir-faire opérationnels :

  • Connaitre et maitriser les risques et les règles d’hygiène et de sécurité relatives à l’environnement de laboratoire, aux matériels ou matériaux utilisés.
  • Manipuler les produits et utiliser les techniques dans le respect des règles de sécurité.
  • Utiliser, après formation, les techniques de préparation et de mise en forme de matériaux (rhéologie, angle de contact, procédés de dépôt, impression, spray).
  • Mettre en œuvre, après formation, les techniques conventionnelles de mesure ou de contrôle (rugosité, épaisseur, topographie, température, rhéologie et angles de contact).
  • Analyser, après formation, les graphes et résultats de mesures de rhéologie, angle de contact.

Durée du contrat : 7 mois
Date d’embauche prévue : 1 septembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 1930,85 et 2061,99€ bruts en fonction de l’expérience
Niveau d’études souhaité : Bac+2

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you