menu

VELO3D lève 28 millions de dollars pour développer ses solutions métalliques

Publié le 1 mai 2020 par Mélanie R.
investissement velo3D

Le fournisseur de solutions de fabrication additive métal, VELO3D, a annoncé qu’il avait réalisé un investissement de 28 millions de dollars dans le cadre d’un cycle de financement de série D. De nouveaux investisseurs, Piva et TNSC, se sont joints à ce tour, ainsi que les investisseurs existants Bessemer Venture Partners, Playground et Khosla Ventures. Cela porte le financement total de VELO3D à 138 millions de dollars. Compte tenu de la pandémie actuelle de COVID-19 et de l’incertitude économique qu’elle engendre, la tâche n’a pas été facile. Cependant, les investisseurs ont confiance dans la technologie de VELO3D et dans ce qu’elle est capable d’apporter à l’industrie.

VELO3D a d’ailleurs récemment lancé une nouvelle imprimante 3D métal grand format il y a deux semaines. Il s’agit du modèle de nouvelle génération de son système Sapphire qui permet de fabriquer des pièces allant jusqu’à 1 mètre. La société a révélé que sa nouvelle machine avait été développée pour permettre de nouvelles applications pour le secteur pétrolier et l’aérospatiale. Knust-Godwin, déjà client de VELO3D, devrait devenir le premier adoptant de la plateforme, et utilisera le système pour fabriquer des pièces d’utilisation finale pour l’industrie oil&gas.

La nouvelle gamme d’imprimantes 3D Sapphire 3D (crédits photo : VELO3D)

VELO3D lève 28 millions de dollars afin d’élargir les options des machines, les alliages compatibles et les logiciels

Pourquoi la technologie de VELO3D est-elle si intéressante pour les secteurs industriels ? L’entreprise a développé une technologie sans support pour la fabrication additive métal. Cette caractéristique ajoute une liberté de conception encore plus grande à l’impression 3D, car les concepteurs ne sont pas limités par les supports généralement nécessaires dans la plupart des procédés métalliques, comme la fusion laser sur lit de poudre. Le fait de ne pas avoir de supports d’impression réduit l’élément humain, ce qui augmente la fiabilité et la répétabilité. Celui-ci reste en effet aujourd’hui un processus manuel : il est donc très difficile à contrôler et les étapes de post-traitement sont plus longues et plus coûteuses.

VELO3D a commercialisé son imprimante 3D Sapphire en 2019. Au cours de cette première année de mise sur le marché, le fabricant a généré près de 30 millions de dollars de ventes et convaincu sept nouveaux clients, dont beaucoup ont passé des commandes répétées. Benny Buller, fondateur et PDG, explique : « Les clients dans des secteurs tels que l’aérospatiale, le pétrole et le gaz, et la production d’énergie sont maintenant en mesure d’atteindre une qualité de pièce pour leurs applications critiques avec des niveaux de performance qui n’étaient pas possibles auparavant avec l’impression 3D métal.« 

Ce nouvel investissement sera utilisé pour élargir le portefeuille de produits de VELO3D afin d’inclure plus d’options pour les machines, offrir de nouveaux alliages compatibles et des capacités logicielles et matérielles améliorées. La société prévoit que cette injection de capitaux l’aidera à atteindre une rentabilité durable d’ici le milieu de l’année 2022.

Que pensez-vous de ce nouvel investissement de VELO3D ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you