menu

innovatiQ présentera son imprimante 3D silicone au 3D Print Paris

Publié le 14 octobre 2021 par Mélanie W.
innovatiq

Le salon 3D Print Paris approche à grands pas : cette première édition parisienne va ouvrir ses portes mercredi prochain, une occasion pour de nombreux acteurs du marché de l’impression 3D de se retrouver et de présenter leurs nouveautés. Parmi eux, vous pourrez retrouver le distributeur français Multistation qui a conclu un partenariat avec le fabricant innovatiQ pour développer l’impression 3D silicone sur le marché français. Le procédé LAM (Liquid Additive Manufacturing) permet aujourd’hui de concevoir des pièces à partir de silicone liquide présentant les mêmes propriétés que des pièces moulées par injection. La machine LiQ 320 sera présente sur le stand de Multistation : les visiteurs pourront découvrir toutes ses caractéristiques et des impressions en direct !

Le silicone est un matériau qui présente de nombreux avantages intéressants notamment sa stabilité et sa thermorésistance. Il est toutefois difficile à imprimer en 3D de par sa viscosité. De plus en plus d’acteurs du marché ont toutefois développé des solutions pour faciliter son utilisation en fabrication additive comme l’entreprise allemande innovatiQ. Son procédé LAM s’appuie sur la vulcanisation du silicone liquide en l’exposant à la chaleur : le matériau est alors réticulé thermiquement c’est-à-dire que ses molécules sont reliées entre elles par des liaisons chimiques, lui permettant de conserver ses propriétés mécaniques.  

Exemple de pièce imprimée en 3D avec le procédé LAM (crédits photo : innovatiq)

La machine LiQ 320 offrirait donc la possibilité de concevoir des pièces qui ont quasiment les mêmes caractéristiques que celles moulées par injection, le tout dans un délai plus réduit et à des coûts compétitifs. Elle propose un volume d’impression de 250 x 320 x 150 mm et est compatible avec un matériau Liquid Silicone Rubber standard à haute viscosité, à allongement élevé et résistant à la chaleur jusqu’à 200°C. 

Côté applications, le fabricant affirme que la machine est particulièrement adaptée à la production de pièces d’utilisation finale – aucun post-traitement ne serait nécessaire : semelles pour le secteur orthopédique, joints pour l’industrie manufacturière, boîtiers pour l’automobile, etc.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le procédé d’impression 3D silicone par extrusion d’innovatiQ, rendez-vous sur le stand de Multistation (A03) les 20 et 21 octobre au 3D Print Paris. Vous pourrez bénéficier des conseils de l’équipe française et de la présence des techniciens. Retrouvez plus d’informations ICI.

Que pensez-vous de la technologie LAM ? N’hésitez pas en tout cas à partager vos commentaires sur ce projet dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you