menu

Imprimer ses Lego à domicile, c’est pour bientôt ?

Publié le 4 mars 2014 par Alex M.

Dans un récent article accordé au Financial Times, la célèbre marque de jouets pour enfants Lego exprime sa volonté de s’adapter à l’économie digitale et annonce pour la première fois explorer le potentiel de l’impression 3D et l’idée de laisser ses fans réaliser un jour ses fameuses briques et figurines à domicile.

article_lego2

Des plateformes proposent déjà de manière illégale des briques Lego

Lego ne cherche cependant pas à inclure l’impression 3D dans son process de production, qui génère plus de 2000 briques à la seconde soit environ 55 milliards à l’année, explique John Goodwin le CFO de la marque, avant d’enchaîner « l’impression 3D est un développement fascinant et devrait certainement ouvrir la voie à de nouveaux horizons… Nous nous penchons attentivement aux potentielles opportunités pour les consommateurs ».

Le directeur marketing Mads Nipper confirme l’intérêt de Lego pour l’impression 3D « Comment pouvons-nous tourner cette technologie pour en faire une vrai opportunité pour la marque ? Est-elle une menace ? Une opportunité ? Cela pourrait bien être le moyen d’imprimer ses propres briques à la maison. »

Par le passé, Lego a montré sa volonté de rester proche de ses fans en proposant des plateformes comme Cuusoo, qui permet de soumettre ses propres créations et de les voir éventuellement produire par le fabricant, ou le service Minifigs qui permet de personnaliser ses figurines. Lego pourrait ainsi continuer à innover en proposant l’impression 3D à domicile d’une partie de son catalogue, une initiative courageuse et pionnière pour un fabricant de cette taille.

Le site MiniFigs permet de personnaliser sa propre figurine

Le site MiniFigs permet de personnaliser sa propre figurine

Pour rester informé abonnez vous à notre flux RSS ou pages Facebook et [follow id= »3Dnatives » ]

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. Jérôme dit :

    Bonjour,
    il faudrait, je crois, nuancer la manière de présenter l’information concernant l’impression des briques du type Lego. En effet, le brevet concernant ces briques est déjà tombé dans le domaine public. L’entreprise Lego a bien essayé de prolonger artificiellement celui-ci en utilisant la brique comme élément caractéristique de sa marque, mais elle a été juridiquement déboutée : http://lecercle.lesechos.fr/le-cercle-entrepreneur/juridique/221132440/lego-la-protection-du-brevet-ne-peut-etre-prolongee-par-u
    Autre article intéressant sur le sujet :
    http://scinfolex.com/2012/02/09/lego-another-brick-in-the-wall-of-copyright/
    Donc, logiquement, il est tout à fait légal de produire des briques qui s’emboitent, par tous moyens, impression 3D compris, même avec des dimensions compatibles avec le système LEGO. Vous pouvez même les vendre, par contre vous ne pouvez pas le faire en disant que ce sont des briques LEGO.
    Cordialement,
    Jérôme AUBERT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you