menu

TOP 5 des vidéos de la semaine : comment imprimer du verre en 3D…

Publié le 22 novembre 2020 par Mélanie R.
imprimer du verre en 3D

Cette semaine, une équipe de chercheurs français nous montrent comment imprimer du verre en 3D : ils ont en effet développé une nouvelle méthode d’impression pour concevoir des pièces en verre sans ajouter d’additifs. Vous pourrez également retrouver dans ce top 5 un cas d’application autour de l’impression 3D et des lunettes : une entreprise chinoise a investi dans plusieurs machines EOS pour réaliser des montures sur-mesure, personnalisables à partir d’un scan 3D. Enfin, on finira par une touche colorée avec un circuit de course imprimé en 3D pour le 35ème anniversaire de Super Mario Bros. Une nouvelle activité pendant ce confinement ? On vous souhaite en tout cas un très bon dimanche à tous !

TOP 1 : Imprimer du verre en 3D : Les équipes du pôle R&D du Cerfav et de Polytech Nancy-UL ont travaillé ensemble au développement d’un procédé permettant d’imprimer du verre en 3D. En s’inspirant du frittage laser sur lit de poudre, ils ont imaginé une méthode qui puisse être compatible avec un matériau verre afin de concevoir des petites séries de qualité, sans ajouter un quelconque additif. Ils ont baptisé ce nouveau procédé GLAM pour Glass Laser Additive Manufacturing. Il pourrait être particulièrement intéressant pour des secteurs comme la microfluidique, le médical ou encore la connectique :

TOP 2 : Des montures de lunette imprimées en 3D : Cette semaine, on vous parlait d’impression 3D et de production de masse, avec la possibilité aujourd’hui de concevoir des produits standardisés en grande quantité. Si certains adoptent cette approche, d’autres se tournent vers une personnalisation de masse et ont recours à la fabrication additive pour proposer une pièce sur-mesure, entièrement adaptée au consommateur. C’est en tout cas l’option choisie par l’entreprise chinoise Nanjing BRAGi Optical Technology Co qui, un fabricant de lunettes qui a misé sur l’impression 3D, et plus particulièrement sur des machines EOS, pour concevoir des montures personnalisées. Le principe est simple : l’entreprise scanne en 3D le visage du futur client et peut, à partir des données récoltées, modéliser un fichier 3D sur-mesure et l’envoyer à l’imprimante. La monture et les verres se clipsent facilement aux branches, répondant ainsi à n’importe quel goût et envie !

TOP 3 : La fabrication additive métal : Trumpf est un fabricant allemand, tourné vers le développement de solutions d’impression 3D métal pour les industriels. Il a créé une série de vidéo « Ask the expert » afin de partager un maximum de connaissances avec la communauté de la fabrication additive. Cette fois-ci, il revient sur la place de la technologie dans le secteur médical. Elle permet de concevoir des implants sur-mesure comme des implants crâniens ou encore des petites séries comme des cages vertébrales. Selon Trumpf, la fabrication additive métal permet d’atteindre un niveau de liberté jamais atteint tout en préservant la qualité des pièces et en répondant aux exigences du secteur. De plus, la rugosité de la surface de la pièce améliore le plus souvent l’ostéo-intégration entre l’os et l’implant :

TOP 4 : Donnez de la vie à vos idées : Le fabricant Stratasys avait annoncé l’arrivée d’une nouvelle machine de bureau PolyJet, la J55, capable de concevoir des pièces avec des milliers de couleurs. Elle intègre notamment des outils de conception 3D puissants, permettant à l’utilisateur de passer rapidement de la modélisation à la fabrication ; on pense notamment à Solidworks, mais surtout au logiciel de rendu KeyShot qui permet entre autre d’ajouter des textures à votre pièce. Récemment, Stratasys dévoilait son dernier partenariat technologique qui intègre la toute dernière version de ce logiciel de rendu. Utilisée sur les imprimantes des gammes J55 et J8, elle permettra de prendre en charge les fichiers 3MF et décuplera les possibilités en termes de couleurs et de matériaux. L’un des premiers utilisateurs de cette intégration est Priority Designs qui a conçu une petite enceinte Bluetooth esthétique et pratique grâce à la machine de bureau J55 :

TOP 5 : Mario et l’impression 3D : A l’occasion du 35ème anniversaire de Super Mario Bros, le fabricant espagnol BCN3D a imprimé en 3D le « Rainbow Road », une piste de course pour les voitures de Mario Kart Live Home Circuit, le nouveau jeu de Nintendo qui consiste à piloter une vraie petite voiture via sa Switch. Le circuit intègre 4 400 pièces imprimées en 3D et mesure 5 m x 5,4 m. Les fichiers STL sont téléchargeables sur la plate-forme Thingiverse. Il faudra vous armer de patience si vous souhaitez réaliser la même taille de circuit, assembler les 4 400 pièces n’est pas si rapide que cela. On vous laisse admirer le résultat !

Selon vous, quels sont les avantages à imprimer du verre en 3D ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you